::  :: minato :: résidences Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

wildfire & thunderstorm ((the yamashitas))

avatar
date d'installation : 11/12/2017
messages : 30
pseudo : queen tease.
avatar + © : jeon heejin from loona, by myself.
emploi/études : ex-starlette de la télé-réalité, ex-étudiante en théâtre. popularité déchue, abandonnée de l'autre côté de l'océan. wanna be actress en déchéance.

chaos and beauty intertwined

☑️︎ kyo.
☑️︎ elly.

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 29 Déc - 1:34


wildfire and thunderstorm
featuring. yamashita elly + tenue

Tu n'aurais jamais cru que ce serait si difficile. Les choses qui avaient toujours été simples prenaient soudainement des dimensions disproportionnées. Le goût de la liberté était bien plus amer que tu ne l'aurais cru. Cette douce liberté, cette magnifique indépendance dont tous parlaient comme s'il s'agissait d'une libération, d'un vent de nouveauté. Elle ne faisait que peser sur tes frêles épaules habituées à l'aisance, à ce qu'on fasse les choses pour toi. La boule de poils blanche au bout de la laisse qui tire, te traine dans la bonne direction plus que tu ne la diriges. C'est à se demander qui est le maitre entre les deux. Les souliers à talons hauts que tu regrettes avoir enfilé ce matin, la jupe trop courte qui ne cache pas tes cuisses du vent frais de Tokyo, tu n'attends que d'être de retour chez ton frère, de t'écraser dans ton lit et de disparaître sous les couettes. L'énergie semble te manquer, chaque pas te demande un effort qui te semble sur-humain. Tu n'aurais jamais cru que de chercher un appartement puisse être si difficile. Ce n'était pas bien compliqué pourtant... enfin, c'était ce que tu croyais, inconsciente que la liste de tes demandes étaient longues, bien trop longues pour qu'elle ne soit facilement réalisable.

Le logement d'Elly apparaît finalement en vue et tu laisses échapper un soupire de soulagement. Il faut dire que le vent hivernal avait fait en sorte que tu ne sentais plus vraiment tes cuisses... ou tes jambes en général. Tu accélères le pas pour entrer au chaud le plus vite possible, Sir Coco heureux d'enfin ne plus avoir à te trainer jusqu'à la maison. « I'm home. » que tu lances par pure habitude dans la pièce qui semble vite. Tu n'attends même pas de réponse pour entrer immédiatement dans la chambre que tu as réquisitionner en arrivant dans la capitale nipponne. Comme un serpent qui mue, tu te dévêtis en te dirigeant vers ton lit, laissant les différents morceaux tomber au sol au travers de leurs homonymes recouvrant déjà chaque parcelle du plancher. Tu te laisses tomber sur le dos avec un soupir de contentement, le matelas mouelleux venant se mouler immédiatement à ton corps presque nu. Il ne te manque qu'à remonter les couvertures et te voilà au paradis. La bête blanche vient se lover contre toi et aussitôt, tu sens tes yeux se fermer, ton esprit s'effacer, morphée qui t'accueille les bras ouverts.

C'est une impression d'être observée qui te force à ouvrir les yeux. Les yeux encore endormis, tu te relèves légèrement pour que tes prunelles rencontrent celles de ton frère ainé. Un grognement t'échappe alors que tu laisses retomber ta tête contre l'oreiller. « Je savais pas que t'aimais regarder les gens dormir. C'est un sale passe-temps tu sais. » Et voilà que tu t'étires de ton long sous les draps, à peine intriguée par ce qu'Elly fait là, dans le cadre de ta porte. Ce n'est évidemment qu'un masque, une illusion. Sa présence surprenante a chassé d'un coup ton sommeil et attisé ton intérêt. Il faut dire que tu avais toujours bu ses paroles comme le messi, comme une vérité indéniable. Si tu essayais de t'émanciper, les habitudes étaient plus difficiles à abandonner, surtout celles qui te collaient à la peau comme une deuxième nature depuis près de deux décennies.

gabi le loup


glowing in the dark
You know how I get when the sun goes down. I get kind of lost and I can’t see straight. Hate it.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EMOJIS & CIE  ::  :: minato :: résidences-
Sauter vers: