AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 alphabet boy (takumi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: alphabet boy (takumi)   Dim 3 Juil - 19:26

Les pas précipités. Le jeune homme lève les yeux au ciel. Il sent s’échouer sur son visage les fines gouttes. A peine perceptibles. Elles ne le dérangeraient même pas s’il ne craignait pas pour ce simple appareil photo suspendu à son cou. Aux nombreux clichés et vidéos qu’il contenait et qu’il n’avait pour hâte que d’envoyer sur son ordinateur et les éditer. Il avait besoin de tout, n’importe quoi, pour se changer les idées et oublier. A quel point il est con. Stupide. Comme s’il était destiné à toujours briser ce qu’il aime. Il avait fait tout les efforts, aurait pu crever s’il le fallait, pour reconquérir son petit-ami. Simplement pour le tromper directement après. Le même manège. Qui continue de tourner sans cesse et le ramener au point de départ. Et cette fois, il préfère tout laisser tomber. Plus d’acharnement. C’est peut-être pour le mieux, il s’en persuade et se le répète. Il cache l’appareil sous sa grosse veste et continue de marcher. Il coince un joint entre ses lèvres, rapidement. La fumée toxique s’en échappe. Grise comme ses pensées en cette nuit. Sale temps. Il n’aime vraiment pas ça. Et cette grande ville, il s’y perd toujours autant. Les ruelles qui se ressemblent, les boulevards qui semblent ne mener à nulle part. Une injure quitte ses lippes serrées. Il ne manquerait plus qu’il se perde à nouveau.

Puis enfin, l’image familière de son immeuble se dresse devant ses yeux fatigués. Il ne pense qu’au bain chaud et à la soirée tranquille qu’il passera. Il s’engouffre dans la rue et cherche dans sa poche la clef de la porte du hall d’entrée, quand son regard se pose sur la silhouette adossée au mur. « Hey, ça va ? » Il n’a pas le temps de distinguer réellement la personne, la pénombre ne l’aidant que très peu. Il voyait déjà le concierge se rapprocher d’eux, certainement alerté par l’homme adossé là. Il veut connaitre son identité, peut-être même appeler la police. « Non, c’est…mon ami. Il m’attendait. » Lou s’interpose. Toujours aussi inconscient. Il attrape le jeune homme par le bras et lance à sourire au concierge. Il s’occupe de lui, c’est bon. Et il guide l’inconnu vers l’ascenseur. Un jour il finira découpé en petits morceaux sur son lit.



PAPER HEART.
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, anoying, stressful, weird, quiet, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, boring, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Dim 3 Juil - 20:34

Le bruit. Toujours là, trop fort. Ça crie, ça hurle, ça rit, ça danse, ça boit et lui, il est là. Assis derrière ce comptoir, contemplant son verre. Pensées dans le vide, esprit ailleurs, lointain. Nox. Trois lettres et un adieu inexistant, comme une chimère l'ayant sauvé, fait oublier un peu plus. Megumi, Nox. Tous voués à disparaître, à le laisser là. Seul comme un con. Elle dans un autre monde, lui ailleurs. Ils sont si loin mais toujours avec lui. Cachés, ancrés dans son cœur, tatouage indélébile. Pourtant, Takumi fait avec. Il remercie le ciel d'avoir croisée leur route, de les avoir rencontrés, connus, aimés. Oui, il les a aimés. Il les aime. Sauf que leur absence lui laisse un goût amer dans la bouche que la vodka n'assombrit pas. Takumi décide de réitérer l'expérience. De poursuivre sa descente vers l'enfer. Elle n'est pas seulement nocturne.

Il boit, à en perdre la raison. Mais ça lui fait du bien. Alors il continue, enfile les verres un par un. Le liquide s'engouffre dans sa gorge et c'est le piège qui se referme sur lui. Cage dorée. Il se retrouve à marcher sans but, sans savoir où aller. Ses pieds le guident, son cerveau se casse. Congé payé. Demandé, exigé. C'est plus simple quand on ne pense à rien. Takumi respire la nuit noir, l'air qui s'est rafraîchi. Sa peau ne veut que de la chaleur. Il s'arrête quand la pluie se ramène. Il est debout, là, tendant les mains pour cueillir les gouttes d'eau que pleurent les nuages. Un con. Un mec bourré allumé. C'est ce que tous penseraient en le voyant ici. Takumi sourit. Puis cette lueur s'efface et il finit adossé contre un mur. Les souvenirs font leur entrée et le laissent embué, perdu. Mais l'alcool vient à sa rescousse, il ressent à nouveau cette sensation de plénitude. De bien-être stupide mais nécessaire. Il décroche. Puis pas longtemps après, il y a cette voix qui lui parle. Cette silhouette qui l'attire. Il veut sa chaleur. Il veut qu'elle soit lui et elle. Eux. Une autre figure arrive et là, il y a des mots. Ils sont de ceux que Takumi ignore. Il s'en fout. Il se laisse entraîner par ce fantôme dans l'immeuble, puis dans l'ascenseur. Il le suit sans savoir où il va. Une fois dans l'ascenseur, il n'a qu'une seule idée en tête. Obsédé par cette chaleur, il s'accroche à l'ombre, la silhouette. Il la serre dans ses bras. L'haleine alcoolisée, il lui parle. Ne pars pas, t'as pas le droit de me laisser.




· *  ✧ . ˚ .  ✷ · *  ✧.✷  · *  ✧
.....OUT OF REACH.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Lun 4 Juil - 18:09

    C’est étrange. Si facile aussi. Simplement tendre la main à un inconnu, empoigner son bras et le guider à ses côtés. Ce genre de scène, ce n’est que dans une boite de nuit qu’il les vit. Ivre et défoncé, avec la simple envie de se vider quelque part. Peut-être qu’il est trop gentil. Peut-être qu’il est juste con. Surtout ça, ouais. Il ne sait pas exactement ce qu’il fait. Dos collé au grand miroir de l’ascenseur et l’homme auprès de lui. Il s’accroche à Lou encore plus, comme s’il était son rocher. Il hausse les sourcils face aux mots qui parviennent à son oreille. Inattendus. Perturbants. Le souffle alcoolisé qui se fraye un chemin jusqu’à ses narines. « Y’aurait plus de chances que je ne te laisse pas si tu ne puais pas l’alcool. » Il lâche un soupir. Pourtant c’est lui qui a voulu tout ça. C’est lui, qui est là, à trainer derrière lui un homme dont il ne savait rien jusqu’à l’intérieur de sa propre antre. Et ce n’était même pas une simple envie sexuelle et bestiale qui muait cet acte. Il ne pourrait y donner une raison.

    L’homme est toujours accroché à lui et c’est avec difficulté que Lou arrive à extirper la carte magnétique de la poche arrière de son jeans. Une fois à l’intérieur, il lâche le garçon, le faisant retomber sur le grand canapé. Il avait beau lui avoir demandé de ne pas le laisser, Lou ne comptait pas rester collé à lui toute la soirée. Il rempli un verre d’eau et le lui apporte. « Tiens ! » Ce n’est alors qu’il prend la peine d’allumer toutes les lumières, de poser les yeux sur le visage face à lui. Fatigué et blessé. Lou a les sourcils qui se froncent. Il glissa un doigt contre sa joue, détaille les traits de son faciès. « T’es dans un sale état. Tu foutais quoi dehors ? » Il a toujours eu cette curiosité malsaine, celle de vouloir tout connaitre. Il repose son appareil distraitement sur le canapé, suivi rapidement de sa veste. Son regard, du coin de l’œil, ne quittait pourtant jamais le garçon. « Moi c’est Lou. » Cela les rend un peu moins inconnus de s’échanger leurs prénoms, non ?



PAPER HEART.
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, anoying, stressful, weird, quiet, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, boring, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Lun 4 Juil - 23:51

Takumi s'accroche. Il ne lâche pas. Le fantôme ne peut pas lui échapper. Il ne sait pas où il est. Est-ce que c'est un rêve ? Est-ce qu'il va bientôt se réveiller ? Si c'est à durée déterminé, alors il peut faire ce qu'il veut. Voir qui il veut. Imaginer ce qui lui fait plaisir. Nox, arrête. Si t'étais pas parti, j'aurais pas bu. Il serre ce bout de chair, cet autre être qui respire. Les jambes de Takumi suivent. Obéissent à leurs compères, à celles qui se portent bien. Les saines, non-alcoolisées peut-être. Takumi voit une porte. Elle s'ouvre après un petit bip. Il pénètre dans l'endroit. Quiconque serait médusé par ça. Un mec qui se laisse emporter chez un inconnu. C'est pas courant chez les gens comme les Nasu, comme Takumi. Le blond marche. Enfin, il se fait plutôt entraîner. Et larguer. Bam. Il retombe mollement dans un canapé. Ce n'est pas le sien. C'est bien dommage. Takumi aimerait se téléporter. Il y serait tellement bien. Bon, celui-là n'est pas si mal. Takumi se sent bien dessus. Il pourrait presque y dormir.

Mais non. Nox, la chimère lui rapporte un verre d'eau. Et paf, la lumière dans la gueule. Takumi met difficilement à sa bouche le verre. Si ça avait été de la vodka, il aurait été plus rapide et précis dans ses gestes. C'est un nectar. Qu'est-ce que je foutais dehors ? J'essayais de vous oublier tous les deux, quoi d'autre. Il galère, c'est l'alcool qui parle. Lui ne révélerait jamais ça à un inconnu. Bah oui, Takumi il prend un peu ses rêves pour la réalité. Et puis je suis pas dans un sale état. Takumi, il tend les bras pour attraper la main de l'inconnu. De son inconnu. Lou, mon cul. Je suis la reine d'Angleterre. Il rit. Tout seul. Mec bourré relou. Allez, viens. J'ai besoin de ta chaleur. Takumi tire sur cette main. Remonte jusqu'au bras. Il veut emporter ce corps contre lui. Profiter de cet autre être, encore une fois. Il s'entortille du mieux qu'il peut au corps inconnu, céleste. Pour lui, c'est quelqu'un d'autre que le vrai propriétaire. Il voit Nox, il voit Megumi. Il voit le passé parce que son sang est fait de vodka et qu'il a souillé son propre visage avec. Oui, parce que Takumi a rencontré des gens aussi saouls que lui. C'était pas forcément son truc préféré. Faut dire qu'il chope les emmerdes plus rapidement qu'un rhume par moins vingt degrés.




· *  ✧ . ˚ .  ✷ · *  ✧.✷  · *  ✧
.....OUT OF REACH.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Mar 5 Juil - 15:58


    Il fronce les sourcils, dubitatif, face à ce prénom qui quitte les lèvres du jeune inconnu. Il aurait pu ramener n’importe quel homme à son appartement, mais il avait fallu que ce soit un mec totalement bourré, et avec des problèmes d’hallucinations pour ne rien gâcher. « Ouais c’est ça ! » répond-t-il simplement, certain que le garçon finira par retrouver ses esprits s’il daigne boire entièrement le grand verre d’eau qu’il lui a ramené. Oublier. Lou arrive à comprendre, un peu, à tenter de déceler une suite logique à tous ces mots. Peut-être qu’inconsciemment, c’est ça qui l’avait attiré dans cette silhouette perdue. Une envie égoïste de ne plus vouloir se sentir seul. Car il veut oublier, aussi, à quel point il est un enfoiré parfois. Souvent. Le coin de ses lèvres se relève en un petit sourire. « La reine d’Angleterre ? Je t’aurais pas autant vieilli. » Mais c’est sa vie, il en fait ce qu’il veut. Cet échange perturbant et inattendu l’amuse. Pourtant, il sursaute, quand il sent la poigne ferme autour de sa main, celle qui l’attire, qui semble vouloir l’emporter. « Calme-toi, je t’ai pas ramené chez moi pour baiser. » Ça aurait pu être le cas. Mais il n’y a pas pensé un seul instant. Bizarrement.

    Il laisse pourtant l’inconnu s’accrocher à lui, le temps de quelques longues secondes. Il se permet même une caresse sur les mèches dorées. Un simple effleurement, celui qui ne se ressent presque pas. Il ne sait même pas pourquoi il fait ça. Il ne comprend déjà plus rien. Et le rire de l’autre parvient à son oreille. A cet instant, il est certain, complètement, qu’il a entrainé un fou chez lui. Mais qu’importe. C’est toujours mieux que de rester là à penser à ce qu’il a cassé. Il finit par repousser le jeune homme, sans grande délicatesse. Ce n’est pas son fort. « Viens. » Il le guide jusqu’à la salle de bain, sa main enlaçant la sienne pour lui transmettre un peu de cette chaleur qu’il semble quémander à chaque fois. Lou a remarqué les traces sur ce visage. Il attrape un désinfectant et du coton, lâche la main qu’il retenait jusque là. Ce mec est vraiment dans un sale état, quoi qu’il en dise. « J’suis pas infirmière, alors ça risque de faire bien mal, ok ? » Il fait même pas exprès, d’appuyer trop fort sur la plaie.




PAPER HEART.
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, anoying, stressful, weird, quiet, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, boring, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Mar 5 Juil - 23:25

Il attrape, ne lâche pas. Reste collé à ce corps. Il veut le garder. Non, il ne peut pas partir. Il n'a pas le droit. C'est interdit. Takumi ne veut plus qu'aucun d'entre eux s'en aille. Il ne veut plus perdre d'être cher. De chaleur. Megumi. Nox. L'un après l'autre. Tous les deux. Elle, lui, peu importe. Ils sont partis et ça, ça ne peut pas arriver une nouvelle fois. Alors Takumi s'accroche. Il ne veut pas que le fantôme parte. Les mots, ils parviennent à ses oreilles. Pourtant, Takumi reste perdu là-haut. Plongé dans ses hallucinations alcoolisées. Pour lui, c'est un rêve. Une réalité fantasmée, chérie. S'il n'avait pas bu, il rirait à la répartie de l'inconnu. Mais là, il voit autre chose. Je veux pas te baiser. Tu sais que si c'était le cas, on serait déjà au nirvana. Un faible rire émane de lui. Mais à l'intérieur, il ne rit pas. C'est triste. Nostalgique.

Le corps se laisse faire. Takumi se sent bien. Il a l'impression que les secondes s'éternisent pour son plus grand bonheur. Et puis, il sent cette légère pression dans ses cheveux. Le partage. Une caresse éphémère mais dont la beauté surprend. C'est l'apaisement. Sauf que finalement, Takumi se retrouve projeté seul. À nouveau. Le manque de délicatesse est flagrant. Et il fait mal. C'est comme faire un tour de manège pour un mec qui a bu. Ce n'est pas terrible. Viens, c'est comme un murmure. Un chuchotement que Takumi imagine. Mais c'est réel dans ses fantaisies. La main de l'homme vient dans la sienne, sans qu'il sache réellement comment. Takumi se sent emporté, tiré de son canapé. Oui, il se l'approprie car on est si bien dedans. Mieux que debout dans cet air-là. Takumi sent la chaleur qui émane de cette paume, de cette proximité avec l'autre, le fantôme. Ses pas se confondent dans ceux de l'inconnu qui l'emmène dans une salle de bain. Bourré, en train d'halluciner, Takumi sait quand même s'y retrouver. Arrêté, il attend. La main qui ornait la sienne se détache. La chaleur part. Redonne-moi ta main marmonne t-il comme un gamin capricieux. L'autre ne semble pas percevoir ses paroles. Takumi sourit aux mots. Pas infirmière, c'est dommage. Ça pourrait se transformer en rêve érotique. Le blond laisse échapper un gémissement lorsque la chimère traite ses plaies brutalement, quoique ça paraisse involontaire. Pourtant, il ne dit rien. Il se laisse faire comme une bête bien docile.

Une fois que c'est réglé, Takumi n'offre aucune porte de sortie à l'ombre. Maintenant, tu es à moi. L'alcool, le mélange, la confusion. Takumi entraîne le corps vers ce qui s'apparente à une chambre. Faut dire qu'en voyant un lit, ça paraît plausible. Bizarrement, même si ses pas sont aussi confus que son esprit, il arrive à tenir l'équilibre et à ramener l'autre dans la nouvelle pièce. Takumi s'écroule sur le lit. Son poids fait en sorte que l'autre fasse de même. Puis une fois qu'il est à ses côtés, Takumi l'entoure, le serre. Tu ne peux pas t'enfuir.




· *  ✧ . ˚ .  ✷ · *  ✧.✷  · *  ✧
.....OUT OF REACH.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Ven 8 Juil - 15:34

Le nirvana. Lou esquisse un léger sourire à ce mot. Il se demande, quelle sorte de cinglé est ce blond qu’il a ramené de ses propres mains sous son toit. Il n’en sait rien de ce nirvana qu’il se targue pour pouvoir les y mener. Et peut-être que ça le rend presque curieux. Si le blond avait été moins amoché. S’il l’avait rencontré dans un de ces clubs de débauchés qu’il appréciait de plus en plus côtoyer. Mais ce n’est pas le cas. Alors Lou se contente de ce simplement sourire et de tout ignorer. Il ignore aussi cette envie qu’il a de serrer ce corps plus fort contre le sien, lui apporter cette chaleur qu’il demande.

Parce qu’il ne devrait pas, en profiter, pour tenter de palier au manque que le départ de son petit-ami lui a causé. Même si c’était de sa faute, totalement. Ça se passe toujours comme ça avec lui de toute façon. Lou est toujours le connard, celui qui fait du mal. Mais là, le blond est comme un môme paumé, et il a juste une envie de le protéger. Il lâche un soupir devant ce caprice marmonné et revient entrelacer leurs mains avant de s’attaquer aux blessures. Les plaies, les traces de coups, bleus et violacés, comme des constellations. Il n’est déjà pas doué, et encore moins en utilisant une seule main. Il y met toute sa bonne volonté pourtant, parce qu’il n’a que ça à lui offrir. « Tu t’es pas raté. » Il souffle simplement, parce qu’il ne connait pas les détails, il n’en sait rien. Et l’homme n’est pas en état de lui en parler, et demain, peut-être qu’il ne s’en souviendra même plus. Les souvenirs dilués dans son ivresse jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien. Il finit enfin, plaque quelques pansements sur les plaies. Ca devrait être bon. Pour l’instant au moins.

Malgré son état, le blond garde une prise ferme et Lou n’arrive pas à s’en dérober. Il ne peut que le suivre jusqu’à la chambre. Pantin entre les doigts du marionnettiste, peu regardant à ce qu’il lui fait faire. Les bras l’attirent à nouveau. Une étreinte étouffante. Impossible de fuir. Et au fond, Lou n’essaye même pas. Parce que c’est juste inhabituel qu’on s’accroche autant à lui, qu’il ait l’impression d’être vital pour quelqu’un. « T’as gagné, j’vais pas bouger. Alors dors. » Ce ne sera qu’un simple rêve. Une pause dans le bordel de sa vie. Demain l’homme partira et tout disparaitra.




PAPER HEART.
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, anoying, stressful, weird, quiet, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, boring, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Lun 11 Juil - 21:14

Non. Impossible. Il ne peut pas. Takumi fera en sorte qu'il ne fuie pas. Peu importe qui il est ou celui que Takumi voudrait qu'il soit. Ça n'a aucune importance. Il ne partira pas. Le blond ne lui laissera aucune chance. Il le serre. Fort. Comme un chasseur qui encercle sa proie. Sauf que là, c'est pire. Il l'étouffe avec ses bras. Avec son envie de chaleur. Ouais, de la putain de chaleur. Il est chiant, certes mais il en a besoin. C'est égoïste. Pourtant, il ne va pas s'arrêter. Il continue. Profite de ce corps, ce fantôme qui s'offre à lui. Il sourit aux mots de l'homme. Et obéit. Tout simplement. Il ferme les yeux. Le serre assez pour qu'il ne s'en aille pas et puisse respirer. Takumi se sent bien. Le contact est chaud, doux. Cet être lui plaît bien. Enfin, ça c'est l'idée d'un mec bourré qui a ce qu'il veut.

Toujours est il qu'il s'endort profondément sans aucun souci. L'alcool aide pour sûr. Mais tout a une fin. A moins que ce ne soit un début dans leur cas. Takumi ouvre difficilement les yeux. Sa tête lui fait mal. Encore plus que les rayons de soleil dans sa petite gueule. Ah. Le gémissement viril au plus profond de son être. Il veut se cacher les yeux mais non. Sa main est indisponible. Il lui faut quelques temps pour émerger. Et vraiment ouvrir les yeux, découvrir la situation. Il serre un corps contre lui. Ouais, un gars. D'où la main indisponible. Takumi cligne plusieurs fois des yeux pour vérifier la situation. Lui qui enserre un gars ici. Mais d'ailleurs, il est où ? C'est pas chez lui. C'est pas son lit. C'est....Rien n'est à lui. Il est paumé. Et en plus, ce mal de tête n'arrange rien. Takumi se souvient être allé au bar. Ouais. Il se souvient entrer dedans et commander de la vodka. Y'avait de la lumière, de la musique, des gens. Puis il a fini ici. Est-ce qu'il a flirté avec ce gars ? Takumi n'en a aucun souvenir. Bon, apparemment il ne devait pas être en état de faire quoique ce soit vu qu'il a encore ses vêtements. L'autre aussi. Pas de sexe cette nuit-là.

Dans tous les cas, c'est flou. Il ne sait pas comment il a atterri ici. Takumi fait doucement glisser son bras du garçon. Il va s'extirper. La vodka presse sa vessie. Il se lève en essayant de ne pas faire bouger le lit. Les toilettes. Les toilettes. Il cherche un peu partout. Ouvre des portes au hasard. Pas la bonne du premier coup, il fallait s'en douter. L'appartement est calme. Ça fait du bien. Ça change de sa tête. Finalement, il trouve de quoi se soulager. Après un lavage de mains (et ouais, c'est pas un crado), il quitte la salle de bain pour retrouver la chambre. Au début, Takumi hésite. Ça ne se fait pas. Puis il se dit qu'il ne reverra peut-être pas ce gars, qu'au pire, il le jettera dehors. Alors il y va. S'approche discrètement jusqu'à ce qu'il bute dans un putain de truc sur son chemin. Merde, grogne t-il. Il arrive à l'oreille du garçon. Tu dors encore ? Hé, on est où ? C'est chez toi ? Comment je suis arrivé là ? Désolé, je parle trop. Takumi, il s'assoit à ses côtés. Le temps de reprendre un peu ses esprits. Là-haut, c'est mi-confus, mi-bien.




· *  ✧ . ˚ .  ✷ · *  ✧.✷  · *  ✧
.....OUT OF REACH.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Mar 12 Juil - 0:00

Lou ferme les yeux. Plongé dans cette agréable chaleur qui l’entoure, celle à laquelle il n’est plus habitué. Il ne peut même pas se souvenir de la dernière fois où il a été ainsi, dormant dans les bras de quelqu’un. Quelques jours seulements, ou peut-être des mois. Le temps n’a quasiment plus d’effet. Parce que les journées se ressemblent. Avec Kendji, c’est rapidement redevenu chaotique. Ils n’ont pas eu le temps de se redécouvrir. Lou ne leur en a pas laissé, parce qu’il a toujours besoin d’aller voir ailleurs, même quand il aime. Surtout quand il aime. Insatiable et con. Parce qu’il veut donner l’impression d’avoir le contrôle. Parce qu’il a peur de se faire abandonner. Alors il préfère être celui en tord dans l’histoire. C’est plus facile pour lui d’accepter ainsi. Il se laisser aller, contre le torse de l’inconnu. C’est nouveau pour lui. Dormir simplement près de quelqu’un, d’un inconnu. Ses coups d’un soir ne passent pas plus de quelques petites heures dans son lit.

La nuit passe rapidement, apaisante avec la sensation du souffle du blond contre sa nuque. Ses bras qui l’encerclent. La chaleur au bas de son dos. Leurs corps collés. Un léger grognement franchit ses lèvres en sentant le corps s’éloigner du sien. Lou se tourne de l’autre côté, retrouvant tout de suite le sommeil. Il sent les rayons du soleil sous ses paupières closes et se maudit d’avoir oublié de fermer les rideaux. Comme toujours.

Sa main vient finalement se poser sur son visage, le murmure à son oreille le faisant progressivement sortir de sa torpeur. Son regard encore embrumé se posa sur le jeune homme assis à ses côtés. Il referma les yeux, un instant, comme pour trouver une justification à cette présence. Tout lui revient doucement. Ses doigts se posèrent sur les lèvres du blond comme pour lui intimer le silence. Lou n’était pas du matin. Vraiment pas. « Attends une seconde. » Ses yeux se posèrent à nouveau sur le garçon, scrutant ses traits sublimés par les rayons. « T’es chez moi, je t’ai trouvé en bas de l’immeuble hier soir. Complètement bourré, et très collant. » Hallucinant aussi, mais Lou préféra garder ça pour lui, au cas où l’autre aurait une imagination trop fertile. Ses doigts remontèrent vers la blessure au visage comme pour la vérifier. « Ça va mieux ? »

Lou finit par se redresser. Il ne ressent que maintenant l’inconfort d’avoir dormi en jeans et chemise. « Bon, je vais te chercher une aspirine et tu rentres chez toi après, okay ? »




PAPER HEART.
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, anoying, stressful, weird, quiet, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, boring, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Mar 12 Juil - 23:42

Takumi s'est posé. Là, sur ce bord de lit qui n'est pas le sien. C'est assez étrange comme situation. Il doit bien avouer que ça ne lui est jamais arrivé. Enfin, pas qu'il se souvienne. Alors, il attend. Observe la paire d'yeux qui vient se déposer sur son visage. Ce gars. Bon, c'est le réveil mais il est pas dégueu. Voilà, il fallait l'avouer. Sauf que Takumi blablate mais se prend un stop. Un doigt qui vient lui intimer l'ordre de la fermer. Apparemment, il est pas du matin. C'est compréhensible. Une seconde. Ok. Techniquement, il a dépassé le temps mais bon, Taku est pas en position d'emmerder un mec inconnu qui vient de se réveiller. D'ailleurs, les yeux de l'inconnu se baladent sur son visage. A moins que ce ne soit qu'une impression, une illusion du soleil.
L'inconnu semble avoir émergé. « Chez toi ? Ah, bourré et collant. Ouais. Désolé pour ça. Je...traverse un moment difficile. Et j'ai abusé. Enfin, bon je m'en souviens pas trop. » Takumi se gratte la nuque. Il essaie de se souvenir, encore. Qu'est-ce qu'il a fait ? Avec qui ? Où on est dans Tokyo ? Ça reste flou. Puis sa tête lui demande d'arrêter un peu. Son cerveau va griller. Mais Takumi, il a même pas le temps de se torturer les méninges. Il y a une main qui se pose sur son visage. Et ce n'est pas la sienne. Non. Une main étrangère le touche. Là où ça fait mal. Il émet un faible gémissement. « Ah. Ça pique. Comment j'ai eu ça ? Tu m'as soigné ? » Il y avait des bribes qui remontaient. Il voulait de la chaleur mais il ne pouvait pas en avoir. Il devait attendre qu'on l'ait soigné. C'est bizarre. Peut-être que c'était un rêve. Mais alors est-ce que l'inconnu pourrait être l'homme qui lui met du désinfectant en précisant bien qu'il n'est pas infirmière ? Possibilité parmi tant d'autres. Takumi devait bien avouer se sentir paumé.

L'autre se redresse, à la surprise du blond, choqué d'une telle détermination matinale. Peut-être qu'il travaille après tout. Takumi sourit à ses paroles. Il se lève, laissant la place à l'autre pour qu'il puisse s'extirper des draps et du lit. « Rentrer ? T'es sérieux ? Tu penses vraiment que je suis si mal élevé ? Vu que j'ai dû t'emmerder la nuit dernière, laisse-moi me rattraper. » Il faut dire que même si Takumi n'avait quasiment aucun souvenir de ce qui s'était précisément passé, il n'avait pas dû être facile. Quand il buvait, c'était n'importe quoi. Bon, il avait des raisons de boire mais les conséquences étaient compliquées. Il n'avait probablement pas pu marcher tout seul. Le gars avait dû l'aider, le soigner, le coller au lit. Enfin, il suppose. Takumi sait juste qu'en terme de probabilité, les chances qu'il l'ait fait chier sont très hautes. Genre 99%. En plus, il a probablement forcé l'autre à le laisser l'enlacer, comme si c'était pas assez gênant....





· *  ✧ . ˚ .  ✷ · *  ✧.✷  · *  ✧
.....OUT OF REACH.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Mar 19 Juil - 1:23

Encore allongé sur le lit, le rayon du soleil qui tape fort sur son crâne. Et l’envie, surtout, de sa bonne cigarette du matin. Lou, il vaut mieux ne pas lui parler avant qu’il ne fume sa petite clope, et vu le flot de paroles que l’inconnu lui déverser à peine levé, il lui faudra peut-être se rouler un joint. Dès le matin. C’est difficile, de tout assimiler, d’essayer de retrouver toutes ses idées. Les souvenirs de l’étrange soirée de la vieille lui revenant doucement en tête. Ca a été bizarre, hier. Comme un événement totalement déconnecté de son existence. Une sorte de bol frais qui venait casser la routine qu’avait doucement commencé à prise son existence. Depuis qu’il est parti. Depuis qu’il l’a fait partir, à vrai dire. Parce que Lou ne pouvait s’en vouloir qu’à lui-même. Il sourit. Il le trouve mignon ce garçon, dans sa façon de parler plus vite qu’il ne respire, ce petit air gêné sur le visage, à quel point il est différent de celui auquel il a eu affaire quand il était bourré. Intriguant. C’est un peu ça. Pourtant, Lou c’est plus le genre blasé, celui qui ne fait pas attention aux autres. Et là, toute son attention est capté sur un homme qui a partagé son lit sans qu’ils ne fassent rien. Un homme dont il ne connait même pas encore le prénom. Pourtant il est là, face à lui. “T’inquiètes. Je sais ce que c’est…d’avoir une mauvaise passé.” Il était déjà en plein dedans, jusqu’au cou. Parce que cette fois, il est décidé, totalement, à abandonner. Il ne sera pas le gentil chiot à la recherche de la grâce de son petit-ami. Encore une fois. Pas pour encore le tromper, et voir sa vie tourner en boucle comme un manège. De retour à chaque fois à la case départ.

« Ouais, j’ai fais du mieux que j’ai pu. Je suis pas très doué. » Surtout, il était plus doué pour donner des coups que pour soigner des coups. Redressé, son regard hagard cherche la moindre trace de son paquet de cigarette. Il en a besoin, franchement. Il avait déjà dépassé de loin son quota de mots matinaux. « Te rattraper ? » répète-t-il, le ton suspicieux. Son regard méfiant ne peut s’empêcher de se poser sur le jeune homme. Qu’est-ce qu’il voulait bien faire. « T’en fais pas pour ça, j’ai pas fait ça pour avoir quelque chose en retour. T’étais juste là, et j’ai pas pu te laisser. » Pourtant, il aurait pu. Il n’a rien d’un enfant de chœur.




PAPER HEART.
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, anoying, stressful, weird, quiet, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, boring, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Sam 23 Juil - 23:04

Takumi sourit. Pas très doué, ça restait à voir. Dans tous les cas, il l'avait soigné. Et rien que pour ça, Takumi lui était redevable. Peu importe ses talents médiocres en soin. C'était l'intention qui comptait. Ce n'était pas la première fois que Takumi se faisait soigner comme ça. Il y avait eu Nox. Nox et cette nuit-là qui devait ressembler un peu à celle qu'il venait de passer. Il semble chercher quelque chose. Oui, il veut peut-être comprendre. Ses yeux se baladent partout, laissant Takumi les suivre avec les siens. Puis finalement, l'autre répète les mots du blond. Pose un regard suspicieux au possible sur lui puis réagit. Quelque chose en retour. Non, certes. Mais bon, il fallait bien le remercier de la bonne manière. Il allait pas se barrer en mode, merci bisous. C'était pas le truc le plus poli de la Terre. Ok, Takumi n'était pas THE gars le plus poli, respectueux mais pour la famille qu'il se traînait, il s'en sortait bien.

Takumi se retient de rire à sa dernière phrase. ''Il n'a pas pu le laisser là''. Personne ne lui avait jamais dit ça vu que ça n'avait jamais été le cas. Takumi, il s'était retrouvé dans bien des endroits, solo, bourré ou pas, blessé ou pas. Personne ne s'était jamais attardé sur sa petite gueule. Non, jamais. Sauf un ivrogne qui pensait pouvoir lui faire les poches ou le bastonner. A part ça, c'est tout. Et ce gars qui ne voulait rien en retour n'avait pas pu le laisser. Le manque de logique en était trop pour lui. Takumi ravale son rire et offre un sourire à l'inconnu. Pas le premier mais c'était une distraction. Il voulait qu'il accepte sa proposition. « Vu que je sens mon visage, t'as pas dû abîmer le travail de mes parents donc tu dois quand même avoir des compétences. » Il voit que l'autre fixe un truc au loin. Un paquet de cigarettes. « T'as pas pu me laisser ? Bah moi non plus. Laisse-moi me rattraper. Je propose un dîner. Ce soir, où tu veux, ce que tu veux, c'est moi qui offre. » Après lui avoir balancé aux oreilles sa superbe proposition, Takumi se dirige vers l'objet de convoitise de l'inconnu. Ouais, il marche en direction du tue-homme. Le paquet contenant le diable, la fumée maléfique qui remplira les poumons du garçon. C'est son choix. Et si ça peut l'aider à accepter...Il revient ensuite sur ses pas. Face à l'autre, il prend son temps pour sortir un cigarette du paquet. Attrapant le briquet, il l'allume avant de la porter aux lèvres de l'inconnu. « Alors, ma proposition ? Si tu refuses, je vais devoir revenir à la charge. Je suis quelqu'un de persévérant et j'ai l'habitude d'obtenir ce que je veux. » Un dîner. C'était pas ouf. Juste de la nourriture, quelques paroles et l'autre s'en sortait bien. A moins que Takumi ne veuille creuser encore plus ces yeux noirs, mystérieux et ce gars blasé qui l'avait recueilli.


#takumithuglife



· *  ✧ . ˚ .  ✷ · *  ✧.✷  · *  ✧
.....OUT OF REACH.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Mer 27 Juil - 16:21

« Tu as l’air bien fier du travail de tes parents… » laisse-t-il glisse d’un murmure du bout des lèvres, le regard rieur. Une simple taquinerie. Parce que son regard est loin de se plaindre de la vision de ce jeune homme dès le réveil. En soirée, il ne l’aurait pas loupé une seule seconde, l’entrainant tout de suite à son lit , ou plus rapide, aux toilettes d’un bar. Mais il n’a pas à penser à tout ça. Il pense à autre chose sur le moment. Au manque. Alors que ses yeux ne cessent de chercher ce précieux bien, encore plus pour le matin à peine levé. La fumée toxique, l’addiction qui le fait se sentir si bien. Au moins pour le moment où elle s’aventure dans ses poumons. Et peut-être qu’il veut juste un peu de paix, pour fumer tranquillement et tout laisser derrière lui. Même cette rencontre. Pourtant, il n’en est pas si certain.

Encore un sourire. Et au fond, Lou apprécie le fait d’en recevoir. Il n’y est pas tant habitué. Ses parents ne lui en offrent pas vraiment, préférant simplement l’ignorer. Ses amis, il les a laissés derrière lui à Kyoto. Quand il a tout laissé tomber pour chercher quelqu’un qui ne lui convenait plus. Une chimère du passé. Des souvenirs d’un bonheur auquel il a voulu rester attacher en vain. Trop con, comme toujours. Lou finit par lâcher un simple soupir, à nouveau. « Tu ne comptes vraiment pas me lâcher avec ça, hein ? » Ses yeux s’étaient finalement détournés du paquet de cigarette pour se poser sur le jeune inconnu. Il suit chacun de ses mouvements, presque sans ciller. Attentif et impatient. Parce qu’il comprend enfin. Ils entrouvrent les lèvres et laisse la clope s’y déposer, en prenant une grande bouffée. Et ça lui fait tellement de bien. Ses paupières sont closes le temps de quelques secondes pour réellement en profiter. Le blond est toujours là devant lui. Toujours aussi persistant. « J’ai pas trop le choix à ce que je vois. » Il quitte le confort du lit et se retrouve face au jeune homme. « Ce soir. Et après tu me lâches, j’ai bien compris ? » Il ne veut pas donner l’impression de le repousser. Ce n’est pas tant son but. Il n’y pense pas vraiment sur le moment. Peut-être c’est juste parce qu’il ne veut pas que l’autre se sente redevable ni quoi que ce soit. Il ne l’a pas ramené chez lui avec des arrières pensées. Ou un plan en tête. C’est juste arrivé. « Au fait, tu ne m’as dit comment tu t’appelais. » Une tentative pour montrer que malgré les mots qui peuvent paraitre froid, il s’intéresse à lui. Un peu au moins.






PAPER HEART.
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, anoying, stressful, weird, quiet, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, boring, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Jeu 28 Juil - 18:34

Il y avait le vide. Mais le vide a été comblé. Comblé par un soupir émanant du garçon à la clope. Takumi sourit. Vicieux, un peu. Les paroles s'écoulent. Elles viennent de la partie adverse, de la partie à conquérir, à faire céder. L'inconnu avait raison. Il n'avait pas le choix. Aucune autre possibilité ne s'offrait à lui parce que Takumi ne céderait pas. Ici, c'était un duel. Comme en affaire, il fallait persévérer. Takumi n'était d'ordinaire pas comme ça dans les relations humaines mais là, il en avait envie, sans vraiment chercher à connaître la raison. Il se disait qu'il se sentait redevable. Puis il y avait ce désir de savoir, de découvrir, de connaître l'autre. Le mystère l'attirait, l'intriguait. Et le manque d'entrain du jeune homme le poussait à continuer, malheureusement pour l'inconnu.

La fumée s'échappe. Takumi observe le jeune homme. On dirait une scène de film où le protagoniste, le mec mélancolique fume dès le petit matin pour aller mieux. Bon, là, c'était pas le cas mais si on avait pris une photo de ce moment, c'est ce qu'on aurait pu mettre en légende. Le garçon bouge finalement. Contraste. Takumi, immobile, observateur sans pudeur. Face à face. Takumi esquisse de nouveau un sourire après les mots de l'autre. Il avait cru pendant une seconde qu'il allait le cogner, le laisser sur le carreau, littéralement vu qu'il y a la fenêtre derrière lui. Il aurait pu. Ouais, si l'inconnu avait été colérique, violent, ça aurait pu arriver. Puis Takumi, il se retrouvait souvent face à des petites brutes. Bon, jamais dans ces conditions-là mais il était un peu poisseux. La violence finissait toujours par le trouver ou plutôt par rencontrer son visage. A force, il était habitué mais bon, s'il pouvait se passer d'un coup de poing, ça l'arrangeait. Ils sont donc l'un en face de l'autre. Proches mais moins que dans ce lit. Moins que toute la nuit. Moins que quand Takumi s'était accroché à lui, l'avait serré très fort. N'empêche que la distance s'est réduite. Un peu.

Les mots parviennent à ses oreilles. Ils semblent secs mais Takumi ne perçoit pas ça dans les yeux de son interlocuteur. « Ce soir alors. Si je te lâche, c'est à voir...mais on va dire oui pour le moment. » Il lui sourit, vicieusement. Il voulait savoir ce qui se cachait derrière ce gars, qui il était, ce qu'il faisait...Takumi était piqué de curiosité, cherchant à déduire des choses du moindre détail. L'autre met en avant un point important. Quelque chose de banal qu'ils avaient oublié : l'échange de leurs prénoms. Quand ils s'étaient rencontrés hier soir, Takumi n'était pas en état de se présenter correctement. « C'est vrai. Désolé, j'étais pas trop en possession de tous mes moyens. Moi c'est Takumi et toi ? » Il s'arrête pour écouter la réponse de l'autre puis tant qu'il est lancé, il y va. « Je veux pas abuser mais tu penses que je pourrais prendre une douche ? Je sens la vodka et c'est assez désagréable. » Il rit, comme un con. Il a bien dû se renverser un verre sur ses fringues, comme d'habitude. Ouais, parce que pour oublier ou simplement essayer, il avait dû y mettre la dose.





· *  ✧ . ˚ .  ✷ · *  ✧.✷  · *  ✧
.....OUT OF REACH.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Mar 2 Aoû - 23:26

Ses lèvres qui se referment sur sa bonne cigarette. Et c’est la délivrance, enfin. Le bien-être trouvé dans la fumée nocive. Il peut enfin réfléchir, ou au moins essayer. C’est toujours le matin. Il a encore du mal. Encore fallait-il que le blond lui laisse réellement la possibilité de réfléchir. Il n’a qu’un seul choix qui se présent à lui, se soumettre tout simplement. Accepter cette proposition de sortie. En tout bien. Tout honneur. C’est qu’il espère au moins. Ou pas vraiment. Qui sait, lui-même n’en ai pas si certain. Et Lou se fatigue facilement. Il préfère simplement céder et laisser l’autre avoir ce qu’il voulait, que continuer à lutter. Moins glorieux, mais moins éprouvant aussi. Et si l’autre est heureux, alors tout le monde y a pour son compte. Dans le moindre de ses mouvements, il ne cesse de sentir le regard du garçon sur sa personne. Posé, fixé. Lou l’observe, du coin de l’œil. A la fois, discret, et silencieux.

A nouveau, la distance est rompue entre eux. Dans le fond, le métisse ne peut s’empêcher de trouver cette situation amusante, bien loin de la routine quotidienne qui avait commencé doucement à s’emparer de ses journées. Le même schéma qui n’a cessé de se répéter dernièrement. Ses longues heures casanières, le sorties en boites et les conquêtes rapides. Afin de bercer son esprit d’illusions, d’atteindre l’oubli ultime. Puis le boulot aussi, parfois. Quand il y pense. Quand il ne se sent pas tout simplement blasé. Parce que le travail n’a rien d’une nécessité, juste un passe-temps. Dans le seul but de se sentir moins inutile. Mais le blond, il vient briser cette monotone, de la plus improbable des façons certes. Pourtant ce n’est pas désagréable. Lou arrive même à trouver cela mignon, cet acharnement et cette persévérance. « Lou. » murmure-t-il simplement en réponse. Son petit prénom atypique. Fantaisie de cette mère européenne qu’il a. La folle. Un sourire distrait traverse ses lèvres en pensant à elle. Rapide et bref, comme un mirage. « Je te l’ai dit hier, mais je pense bien que tu n’étais pas en état de t’en souvenir. Tu n’étais qu’en état de te coller à moi et me peloter. Me promettre le nirvana aussi. » Un rire accompagne ce simplement souvenir.

« Ouais, c’est la porte d’en face. » Il montre cette dernière d’un simplement mouvement du menton. Il ne va pas l’y emmener non plus. « Je vais faire du café. Tu n’as qu’à venir à la cuisine après, si tu en veux. » Il s’imagine mal le laisser partir comme ça, après que Takumi l’ait invité à dîner. Oh, maintenant c’est lui qui s’accroche à lui.




PAPER HEART.
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, anoying, stressful, weird, quiet, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, boring, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   

Revenir en haut Aller en bas
 
alphabet boy (takumi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les marrons de l'alphabet et l'audiovisuel
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» Kira Takumi [en cours ]
» L'alphabet vampire knight !
» Alphabet des Celtes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
emojis&cie :: 
n°4: tokyo
 :: meguro :: résidences
-
Sauter vers: