AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 alphabet boy (takumi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Lun 8 Aoû - 15:49

Il attend, une réponse. L'autre peut accepter ou lui dire, non, dégage et à ce soir. Que va t-il choisir ? Takumi ne le sait pas mais peu importe ce qu'il fera, il se dévoilera comme ça. D'ailleurs, il lui offre son prénom. Lou. Trois lettres mélangées. Ça ne sonne pas franchement japonais. Peut-être une fantaisie de ses parents, qui sait. Ouais, ça arrivait que certains donnent des prénoms loin d'être Japonais à leurs enfants, pas amour de tel ou tel acteur ou des choses. Ça arrivait. Bon, c'était pas forcément courant mais c'était possible. « Lou. » Takumi répète. « ça vient d'où ? » Takumi voulait savoir ce que c'était, où ce prénom était né, s'il voulait dire un truc spécial. C'était bizarre à dire quand même. Pourtant, ça passait bien sur la langue de Takumi, entre ses lèvres. Simple, facile à retenir.

L'autre revient à la soirée d'hier. Takumi va probablement se retaper la honte mais bon, il n'est plus au stade où c'est choquant. Hier. Ouais, c'était certain qu'il n'était pas en état de s'en souvenir. Aussi peu difficile que le prénom soit, Takumi n'aurait pas pu se rappeler son propre prénom alors celui d'un autre. Les mots s'écoulent. Takumi sent ses gens qui rougissent légèrement. Putain. Il était si bourré que ça ? Assez pour peloter Lou et lui promettre des montagnes ? Pour l'autre, ça avait dû être super lourd. Mais Takumi, il avait dû se laisser emporter dans l'un de ces rêves-là, ceux où Nox fait son apparition et où il veut le rattraper. Ceux après lesquels il se retrouve comme un con, tout seul. Lou rit. Takumi rit, mais c'est un rire un peu gêné. « J'espère que j'ai pas été trop envahissant quand même. Je fais pas souvent ça mais la vodka, ça dévergonde. » Il se gratte l'arrière de la tête, toujours un peu honteux. Il lui en apprend de belles dès le matin.

Lou est d'accord. Il accepte cette requête. Lui désigne la porte, Takumi est un grand, il peut y aller tout seul. Puis il ne le chasse pas encore. Il parle de café, laissant Takumi rêveur d'une tasse de chicorée. Putain, l'odeur, le goût. « Merci. Je me débarrasse de la vodka et j'arrive. » ça fait comme s'ils se connaissaient depuis des mois, des années. Comme s'ils avaient assez confiance l'un en l'autre pour prendre un café ensemble, rester dans le même appartement. C'est bizarre. D'ordinaire, Takumi met des barrières. Des murs trop hauts pour que quiconque les franchisse mais là, avec Lou, ça se fait naturellement. Y'a de la gêne parce que la situation est spéciale mais ça reste amical, sain.

Takumi prend congé. Ses pieds marchent en direction de la fameuse porte. Il va retrouver la salle de bain. Lui qui avait déjà oublié y être passé à cause de sa vessie. Un peu moins endormi, il observe la pièce avec plus d'attention. Il n'avait cherché qu'un lavabo mais là, il découvre que c'est spacieux. Un peu dans le style de la sienne. Une belle douche. Une vraie œuvre d'art. Peut-être qu'il s'en fera mettre une comme ça un jour. Takumi délaisse ses vêtements dès que la porte est fermée. Il se glisse dans la douche.

Fait. La vodka n'existe plus sur sa peau, seulement dans les bribes de souvenir qui lui reviennent. Takumi coupe l'eau. Malin, le gosse. Ouais, enfin pas tellement vu qu'il n'a pas de serviette pour s'essuyer. Le con. Takumi regarde autour de lui. Pas de placard en vue. Enfin rien qui ne semble abriter des serviettes. Il est peut-être juste pas assez réveillé pour que ses yeux puissent trouver ce qu'il faut. Puis il n'oserait pas fouiller comme ça chez Lou. Ça ne fait pas. Qui sait ce qu'il pourrait trouver. Sans réfléchir à sa nudité, il se met à l'appeler. « Lou. » Il crie une première fois. « T'aurais une serviette s'il te plaît. » Takumi est intelligent dans son domaine mais con dans des situations comme celles-ci, trop pensif le garçon.





· *  ✧ . ˚ .  ✷ · *  ✧.✷  · *  ✧
.....OUT OF REACH.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Mar 9 Aoû - 15:39

Un simple hochement de tête et une main distraite passée dans les courts cheveux bruns. Leurs prénoms échangés. Enfin un nom à donner à ce visage, à cet être qui est venu brusquer son quotidien sans crier garde. Impétueux et rebelle. Quelque chose qu’il n’aurait pas accepté normalement, au début encore il avait montré plus de résistance. Puis ses barrières s’abaissent doucement. Un certain magnétisme émanant de cet homme pour lequel il se retrouve à éprouver un intérêt certain. Lou l’avait trouvé assez lourd la veille, quand il était complètement bourré. Ce matin, il se retrouve devant un garçon qui parle trop, obstiné à atteindre ce qu’il veut. C’est attirant, en quelque sorte. « Ma mère est française. » murmure-t-il simplement, d’un haussement d’épaules. Comme si cela était suffisant pour tout expliquer. Peut-être que ça l’est. Une mère qui a tenu à lui donner un prénom lui rappelant ses racines, mais qui n’avait jamais été apte à se souvenir de son existence. La pensée amère qu’il laisse rapidement s’envoler loin de lui.

Il reprend son petit sourire. Fatigué, juste là pour faire bonne figure. Pourtant, il se teint d’une nuance d’éclat en voyant les joues du blond se colorer face à sa taquinerie. Il ne peut s’empêcher de le trouver mignon. Et rire doucement. « Dévergondé, hein. » répète-t-il d’un air entendu. Il lâche un simple soupire avant d’enfermer à nouveau ses lèvres autour de la cigarette. Il aurait pu en proposer une à l’autre, mais il n’avait aucune idée de ses habitudes. Ne veut pas aider la jeunesse dans le chemin de la débauche. Quoi que, Takumi semble très bien s’en sortir sans lui. De ce qu’il a vu, jusque là.

Il laisse le jeune homme se débrouiller seul. Il a beau être qu’un inconnu, il ne soit pas le surveiller pendant sa douche. Son appartement est luxueux en soi, le sens artistique de sa mère ayant tout arrangé dans sa décoration, mais il n’y a pas grand-chose à subtiliser. Rien de grande valeur, ou plutôt, rien d’indispensable. Il lui a toujours suffi d’appeler papa pour qu’il vienne tout remettre en ordre. Une fois dans sa cuisine, le garçon allume la cafetière et une autre cigarette. Regarde les gouttes s’écouler et la fumée s’envoler. Il se retrouve dans une rêverie sans sens quand la voix grave l’en fait sortir. Il écrase la clope et rejoint le garçon.

Il entre dans la salle de bain. Takumi est nu devant son regard, évidemment. Lou n’a jamais été le genre à être facilement gêné. Ce qu’un corps après tout. Comme le sien. Son regard s’y attarde pourtant, il ne peut faire autrement. Il parcourt les épaules, les courbes et les lignes. « Tu le fais exprès ? » demande-t-il. Cela n’a rien d’une attaque, son ton léger et doux. Il se penche en directement du jeune homme, quelques centimètres seulement, et lève le bras vers l’étagère au-dessus d’eux ou une pile de grandes serviettes était entreposée. « Le dressing se trouve dans la porte d’à côté, si tu veux. » l’informe-t-il. Ils doivent faire la même taille à peu près, et la douche ne servirait à rien si c’était pour remettre les mêmes vêtements sales.




PAPER HEART.
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, anoying, stressful, weird, quiet, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, boring, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Mer 10 Aoû - 20:37

Sa voix résonne. Il crie comme un gamin. Un gosse en détresse qui appelle papa, maman mais là c'est à moitié ça. Takumi attend, sagement que Lou vienne. Lou, le sauveur, Lou qui sait où sont les serviettes. D'ailleurs, la porte grince. Lou entre. Takumi est nu. Oui, c'est un détail qu'il avait un peu oublié en criant. All naked devant son hôte. Bon, bah ça c'est fait. Cours d'anatomie matinal. Tout ça alors qu'ils ne sont rencontrés que la veille et qu'ils n'ont même pas couché ensemble. Takumi se force à regarder le visage de Lou. Sa tête ou le vide pour éviter d'être trop gêné. Il n'a pas honte de son corps, loin de là, c'est juste que c'est très étrange comme situation. Les yeux du brun semblent quand même se balader. Mais bon, la curiosité est humaine. Lou parle. Takumi sourit. Ses mots, son ton léger. Il n'y avait rien de méchant. C'était dit sur le ton de l'humour. « Oui. J'adore être nu devant quelqu'un que j'ai rencontré il y a même pas un jour. » Il fait comme Lou. Humour. Lou dévoile finalement la cachette. Takumi le regarde, ébahi. Ah ok. C'était pas si loin au final. Takumi, il se sent revivre quand il voit la pile de serviette. Magique. « Merci. Je me voyais mal retourner toute ta salle de bain. » Il sourit, encore. Bizarrement, l'autre le fait sourire facilement. Lou lui indique le dressing. Porte d'à côté. C'est dans ses cordes. Takumi peut trouver. Cool qu'il le lui dise parce que Takumi se serait senti gêné de l'appeler encore. Il devait l'emmerder depuis son réveil, c'était pas forcément le meilleur truc du monde.

Après d'autres remerciements, Lou quitte la pièce. Il laisse Takumi seul avec sa nudité et sa grande serviette. Le blond se sèche puis s'extirpe de la salle de bain. Direction le dressing. Il ouvre la porte, craintif de ce qu'il va y trouver. Taku, il est sobre. Invisible, surtout à cause du travail. Les affaires illégales préfèrent le noir, le sombre, le discret. Si jamais Lou a des goûts trop visibles, ça va être chaud pour lui mais bon, il fera avec. Ce qu'il découvre, c'est un dressing énorme. Takumi a une belle collection mais là, Lou le bat. Il en reste bouche bée. Un instant seulement parce que sa curiosité le pousse à se jeter sur les vêtements. Il ouvre une première porte, une deuxième jusqu'à tout voir de ce dressing. Si Lou l'y avait invité, c'était peut-être parce qu'il n'avait rien à cacher. Takumi y va donc sans crainte. Il farfouille, observe. On dit que ce qu'on porte nous révèle. Takumi finit par abandonner la chasse aux indices. Il se laisse tenter par les premiers vêtements qu'il peut atteindre. Du sombre. Tant que ça lui va, c'est le principal. Il ressort, satisfait, pourtant étranger dans ces vêtements qui ne sont pas à lui.

Il marche en direction de la cuisine. Ah ouais, il y est peut-être hier soir ici. Takumi a toujours la mémoire floue. M'enfin, quand il sent le café, il sait où aller. C'est un jeu de piste déjà gagné. Il retrouve finalement Lou. Café, cigarette. Takumi s'approche. Etrange atmosphère. Il a l'impression que ça fait des années qu'ils se connaissent mais non. Tout est nouveau, récent. Quelque chose est en train de naître. Comme probablement un bébé quelque part dans le monde. « Alors de quoi j'ai l'air ? » Takumi tourne sur lui-même. Fier. Satisfait. « Est-ce que je te ressemble ? » Il regarde Lou. Leurs visages n'ont rien à voir. Totalement différents. Fallait s'y attendre. « Merci encore pour les habits. C'est gentil de m'en prêter. Même si t'as déjà tout vu de moi, c'est mieux que d'être tout nu. » Takumi rit. Dédramatise. C'était loin d'être la mort. Au pire, ils étaient deux mecs donc c'était moins gênant qu'avec une fille. Il fallait se calmer.




· *  ✧ . ˚ .  ✷ · *  ✧.✷  · *  ✧
.....OUT OF REACH.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Sam 13 Aoû - 2:20


Takumi aurait pu être sérieux, être vraiment un de ses pervers qui adoraient s’afficher sans le moindre vêtement devant des inconnus. C’est drôle à imaginer. Incertain aussi. Ça ne fait pas longtemps que Lou le connaît. Vingt-quatre heures ne se sont même pas encore passées depuis leur rencontre. Pourtant, il pense déjà que ça ne doit pas être le genre du brun. Non, il ne l’imagine définitivement pas ainsi. Malgré ses écarts de la veille. Mais l’alcool, excuse tout. Ou presque. Il aurait pu en profiter davantage, durant son sommeil. Et à part quémander cette chaleur, seul mot qu’il avait à la bouche, il n’a pas été si difficile à vivre dans cet état. Lou se contente de ce sourire qui se peint sur ses lèvres pleines. Sans être particulièrement heureux, ni même triste. Il propose aussi l’accès à son dressing, répondant d’un simple mouvement de main face aux multiples remerciements du blond. Il ne sait pas si n’importe qui aurait agit ainsi, toutefois, pour lui, cela paraît normal. Il n’est pas spécialement quelqu’un de serviable ou sociable. D’un côté, cela le surprend d’agir ainsi, mais ne l’empêche pas de se trouver totalement normal. Un étrange sentiment qu’il ne saurait expliquer réellement.

Il repart vers la cuisine. Aucun besoin de rester sur le dos du blond durant tout ce temps. A quoi bon, quand il lui a lui-même ouvert les portes de son dressing ? Et, accessoirement, de tout son appartement aussi. Il n’a aucun cadavre caché ou de secrets pesants derrière ses murs. L’esprit tranquille. Il s’assoit sur le haut tabouret, à nouveau. Le regard braqué sur la fenêtre et l’oreille distraite par les notes de jazz que laissait filtrer la radio allumée. Depuis des mois, voire des années, sa vie se passe au ralenti. Au rythme qu’il veut. Aucun rempart. Aucune obligation. Il se contente d’inspirer et expirer. Il se contente de voir le temps passer à mesure que les cigarettes se consument.

Lou entend finalement le bruit des pas qui s’avancent en sa direction. A nouveau, son regard se pose sur la jeune homme. C’est presque incontrôlable. S’il n’avait pas tant fait attention au pauvre gosse bourré et insensé de la veille. L’homme debout, face à lui, l’intéresse d’avantage. Il le trouve attirant. Il aime sa façon de lui parler, ses regards et ses sourires. Si différents des garçons qu’il avait eu l’habitude de côtoyer. « Peut-être, si j’avais été blond. » répond-t-il en venant tremper ses lèvres dans le liquide brûlant. Il sourit à nouveau. C’est presque impossible de faire autrement en présence de Takumi. « Ce n’est rien. » assure-t-il simplement.

D’un regard, il guide l’attention de Takumi jusqu’à la cafetière, la sienne se reportant immédiatement après sur la fenêtre ainsi que sa cigarette. Il attend que le jeune homme se retrouve à nouveau à ses côtés afin de glisser doucement son téléphone jusqu’à lui. « Pour que je puisse te contacter le soir, concernant ce fameux dîner. » Il ne se voit pas rester dans son appartement en compagnie de Takumi à ne rien faire d’autre que se regarder dans le blond des yeux jusqu’à ce que la nuit tombe pour qu’ils sortent dîner. Enfin, l’idée n’était pas dérangeant en soit. Juste, gênante. Un peu.





PAPER HEART.
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, anoying, stressful, weird, quiet, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, boring, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Mer 17 Aoû - 15:56

L'atmosphère se détend. Lou, il a l'air blasé de la vie donc c'est forcément moins tendu. Moins difficile qu'avec d'autres. Il n'y a pas d'attente, pas d'envie particulière. Simplement de la découverte . Lou lui répond, lui sourit. Takumi le regarde. Suit ses yeux qui l'emmènent vers la cafetière. Un signal, pour sûr. Il se déplace vers la première tasse qu'il voit pour y verser du café dedans. Takumi balance quelques banalités, comme ci, comme ça. Des trucs sans importance. Il manque même de faire déborder sa tasse, trop distrait par la vue. Enfin servi, il retourne aux côtés de Lou, comme si c'était logique, normal, écrit dans les étoiles. Le jeune homme fait glisser son téléphone jusqu'à lui. Takumi regarde l'objet arriver devant lui. « Ah, le dîner. Ouais, c'est mieux si on arrive à se contacter. Alors attends. » Il ouvre le portable, se rend dans le répertoire puis inscrit son numéro. Sans oublier son prénom. Il aurait pu mettre inconnu bourré mais bonjour le style. « Voilà, j'ai rentré mon numéro et je me suis envoyé un message pour avoir le tien. » Encore fallait-il qu'il retrouve son portable mais il devait probablement l'avoir laissé chez lui ou sur le bar. Takumi avait la foi. Il le retrouverait, lui et le numéro de Lou. Takumi rendit son portable au brun avant de reprendre sa tasse et de la boire en admirant la vue. Il arrivait à reconnaître les lieux. C'était une bonne chose.

Le liquide disparut bien vite à mesure où Takumi le buvait, perdu dans ses pensées, oubliant presque Lou à ses côtés. Sorti de sa rêverie où ne sait comment, il décida qu'il était peut-être temps d'y aller. Parce que Lou était bien gentil mais Takumi ne voulait pas abuser autant. « Bon, je vais y aller. Tu dois avoir beaucoup de choses à faire. » Il le regarde, lui sourit. Sans vraiment savoir pourquoi. « Je t'envoie un message dès que j'ai réservé. Sois pas en retard surtout. » Takumi s'éloigne vers ce qui ressemble à une porte d'entrée. Puis s'évapore, descend, se retrouve à nouveau dans la rue. Bizarrement, il veut en savoir plus. Sa curiosité encore. Comme avec Megumi, comme avec Nox. Il voudrait le percer à jour, essayer de le connaître. C'est toujours ce même truc dans ses tripes qui le pousse à persévérer.

Il marche, la tronche au vent. Les immeubles se ressemblent tous pour qui ne connaît pas les lieux. Sauf que Takumi, il peut s'en sortir. Le sien est facilement reconnaissable. L'habitude. Alors il se laisse aller entre les rues, les avenues, les gens, tout. Il trouve son chemin peu à peu. Les panneaux. Merci à eux. Quand il arrive devant son immeuble, il se sent revivre. Ça fait du bien d'être enfin chez soi. Il n'était pas mal chez Lou, étrangement mais ça restait la maison de quelqu'un d'autre, pas la sienne. Il dépose son manteau sur le canapé. C'est pas sa place mais bon, que voulez-vous. Il décide aussi de changer de vêtements. Il va laver ceux de Lou, enfin s'il trouve comment. Il n'est pas très doué en tâches ménagères complexes comme tout ce qui touche à une machine à laver.

Après avoir miraculeusement retrouvé son portable, Takumi enregistre le numéro de Lou puis appelle le restaurant. Le meilleur selon lui, pas un truc au pif, attention. Son nom de famille lui offre directement ce qu'il veut. Il s'empresse de prévenir son prisonnier nocturne. « 20h. 7 rue Ishiwaka. » Il n'y a plus qu'à attendre.




· *  ✧ . ˚ .  ✷ · *  ✧.✷  · *  ✧
.....OUT OF REACH.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   Jeu 25 Aoû - 19:47


C’est à la fois doux et étrange. Le genre d’atmosphère à laquelle il n’est pas habitué normalement. Avant, avec son copain, il avait commencé de plus en plus à avoir peur de faire une connerie à nouveau. Parce que c’est tout ce qu’il sait faire. Bon à rien, depuis toujours. Au final, ça a explosé. Et Lou préfère dire qu’il s’en fout. Même quand ça fait mal. Même quand il est blessé. C’est juste plus facile comme ça. Il continue ainsi. Takumi, il a l’impression que le jeune homme veut en savoir plus à propos de lui. Sans pouvoir y trouver une raison. Il n’arrive pas à le cerner, à trouver la moindre motivation à cela. Qu’importe. Il n’a rien à perdre. Au pire, le dîner sera un fiasco et il sortira cet homme de sa vie. Aussi vite qu’il y’était entré. Pas qu’il espère que ce soit le cas. Simplement qu’il ne sait pas, ne cherche pas à savoir non plus. Il suit du regard les gestes de Takumi, ses doigts qui pianotent rapidement sur l’écran. Il hoche bêtement de la tête, son portable à nouveau entre ses mains. Plus un mot de plus. Il ne se sent pas l’obligation de devoir entretenir une conversation entre eux. Il est déjà perdu dans la grande fenêtre devant lui, une des raisons même qui l’a obligé à prendre cet appartement et pas un autre.

Puis la voix de Takumi retient son attention à nouveau. Et il ne peut s’empêcher de penser qu’il apprécie le ton de sa voix. Elle n’a rien d’atypique pourtant, mais elle est agréable. Il sourit. Il n’a pas grand-chose à faire, à moins que respirer soit une activité particulièrement fatigante. Il n’a jamais eu de honte à vivre avec l’argent de son père. Même si son travail lui rapporte un peu d’argent, cela n’aurait surement pas été suffisant pour mener la vie qu’il a. « T’en fais pas. » répond-i-il, souriant à son tour. Comme pour que Takumi n’ait pas l’air d’un idiot à sourire tout seul. « Et si je suis en retard, ça sera surement parce que j’ai changé d’avis. » Un rire se joint à ses paroles. Il n’est pas sérieux. Pas pour le moment en tout cas. Il observe la silhouette de blond, distraitement, jusqu’à ce que la porte se ferme derrière lui.

La journée passe en un éclair. Peut-être à cause de l’attente. Il n’a rien fait de fructueux, rien d’inhabituel. Si ce n’est déposer les vêtements laissés par Takumi au pressing d’en bas. Et oublier de les prendre avec lui quand il quitte la résidence en direction de l’adresse communiquée à travers un message. La prochaine fois. Peut-être. C’est presque drôle qu’il y pense déjà. Il a porté plus d’efforts à sa tenue.

Un sourire se glisse sur ses lèvres devant le choix de restaurant. Il reste devant le restaurant quelques minutes, le temps de finir une cigarette. L’odeur gâche le parfum hors de prix qu’il s’est mis mais c’est loin de figurer parmi ses soucis. A l’intérieur, il donne son nom à l’hôtesse qui l’amène jusqu’à la table réservé. « Tu amènes souvent des hommes, ici ? » demande-t-il pour le saluer, prenant place face à lui.




PAPER HEART.
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, anoying, stressful, weird, quiet, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, boring, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: alphabet boy (takumi)   

Revenir en haut Aller en bas
 
alphabet boy (takumi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les marrons de l'alphabet et l'audiovisuel
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» Kira Takumi [en cours ]
» L'alphabet vampire knight !
» Alphabet des Celtes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
emojis&cie :: 
n°4: tokyo
 :: meguro :: résidences
-
Sauter vers: