AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Ton frère, de honte, toujours tu tueras {aoki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Ton frère, de honte, toujours tu tueras {aoki   Jeu 14 Avr - 0:21

Shia roule tranquillement dans les ruelles tokyoïtes en direction de sa maison, ou plutôt sa caravane, les pieds bien cloués sur son skateboard. De loin, il sent le chauffeur qui le suit en voiture. Il a beau dire qu’il n’a aucune envie qu’il le ramène du lycée, ses parents ne veulent rien entendre. Le pauvre homme fait tout le temps l’aller-retour pour rien. Il fait son boulot, il ne peut lui en vouloir. Mais cela n’en reste pas moins inutile. Une fois chez lui, l’adolescent troque son uniforme de lycéen contre des habits plus confortable. Une paire de jeans troués d’un peu partout et une chemise à carreaux. Il a peut-être l’air de ces petits gamins stylés sur les réseaux sociaux, mais ce n’est surement pas grâce à ses talents en mode. Merci à maman surtout qui s’occupe exclusivement de sa garde-robe.

Mais sa tenue ne reste pas propre bien longtemps une fois qu’il pose les genoux dans son potager. Plusieurs minutes après, Shia se releva avec un petit pot où un tout petit arbuste à poivron fleurissait. Il l’a trouvé tellement mignon qu’il fallait absolument qu’il le montre à son frère, il irait surement bien dans son bureau. Cette fois, il accepte de monter dans la voiture, n’oubliant pas pour autant de prendre son skateboard, au cas où.

Une dizaine de minute après, il est dans l’entreprise familiale. Le grand brun n’est pas si sale que ça, mais il fait tâche devant toutes les personnes tirées à quatre épingles autour de lui. Mais il ne voit même pas ça. Il veut juste trouver son frère le plus rapidement possible. Il le vit d’ailleurs sortir de son bureau. « Aoki ! » cri-t-il pour attirer son attention, un grand sourire fleurissant sur ses lèvres. Il se rapprocha de son grand-frère qui était tout de même plus petit que lui. Un gros câlin et le pot posé entre les mains de l’ainé. « Regarde, c’est tout beau hein ? Ça ira bien sur ton bureau, à côté de ma photo. »




I love the way you love yourself your obsession with rocks and brown and fucking the whole town's. Do a reflection on your mental health.
You got something to say?
Why don't you speak it out loud, instead of living in your head?
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Ton frère, de honte, toujours tu tueras {aoki   Sam 16 Avr - 1:16

Assit dans la chaise de son bureau, lisant les rapports de ventes des deux derniers mois, son portable vibra. Continuant à lire, Aoki attrapa son portable, machinalement toujours sans décrocher ses yeux du rapport il déverrouilla l'écran et mis juste quelques secondes avant de regarder le message qu'on venait de lui envoyer. D'un coup sec, il se leva. « L'aliiiien ! » grogna-t-il tout en fermant son rapport, abandonnant son portable également. Sérieusement son petit-frère avait bien choisi son moment pour passer et d'après sa source encore une fois il était venu couvert de terre. Parfois il se demandait s'il le faisait exprès. À peine la porte de son bureau poussé et quelques pas fait à l'extérieur de celui-ci qu'une voix cria son nom. Trop tard ! Il avait déjà fait tout le chemin jusqu'à son bureau. Il se tourna vers lui, ouvrant la bouche pour dire quelque chose, mais il fût coupé par l'étreinte qui lui fit. « Lâche-moi ! » grogna-t-il doucement alors que quelques employés passant les regardaient. Il  recula et sans même crier gare, il lui mit un pot dans les mains avec un truc vert ressortant de celui-ci. « T'es sérieux !? » Apparemment oui. Bon il s'occuperait de cela plus tard, priorité, le cacher aux yeux de tous. « Rentre ! » dit-il tout le poussant vers la porte de son bureau. Une fois à l'intérieur, Aoki déposa le pot, puis se retourna vers son frère. « Sérieux, tu pouvais pas éviter encore une fois de venir couvert de terre ?! » Et par la même occasion le couvrir d'un peu de cette terre. Retirant la veste de son costume, il tapa sur les petites marques marrons poussiéreuses. « Un costume tout neuf, tu fais chier Shia ! » Oui, il était en colère, en même temps c'était toujours la même chose avec lui, comme si la propreté ne faisait pas partie de son vocabulaire. Gardant la veste dans sa main, il se dirigea vers le téléphone de son bureau et composa le numéro pour appeler sa secrétaire. « Mademoiselle Yamada veuillez apporter mon autre costume et une tenue adéquate pour mon idiot de frère, merci. » Oui idiot, car franchement il était idiot de ne pas comprendre que venir ainsi au bureau pouvait dénigrer le nom Nomura, en plus d'alimenter les petits commérages des employées aimant particulièrement se moquer de lui. Des attitudes que Aoki ne supportait évidemment pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Ton frère, de honte, toujours tu tueras {aoki   Dim 1 Mai - 14:08


Shia baisse les yeux un moment, un peu triste, un peu déçu. Son grand-frère n’a pas l’air si heureux de le voir après tout, il n’est jamais très démonstratif avec lui, totalement le contraire du lycéen qui n’avait pas hésité une seconde à se blottir contre lui, l’entourant de son corps trop grand pour un gamin. Il en a l’habitude de cet air grognon qu’affichait sans cesse Aoki mais tout de même, un sourire ou un mot gentil ne l’aurait pas tué. Surtout que cela fait quelques jours qu’ils ne se sont pas vus. Heureusement, Shia n’ait pas le genre à facilement baisser les bras, il finit par relever sa petite tête blonde et sourire de toutes ses dents. Il hocha énergétiquement de la tête. Evidemment qu’il est sérieux, le pot de poivron sera parfait dans le bureau. Il égayera cet endroit qu’il trouve bien strict et presque austère. Il se laisse pousser comme un sac de patate à l’intérieur, gonflant les joues, mécontent d’être traité ainsi. « Je me suis lavé les mains ! » proteste le garçon malgré tout en montrant ses grandes mains blanches où il restait tout de même quelques traces rouge du mot qu’il a tenu jusque là.

Il soupire à la remarque concernant le costume avant d’hausser les épaules. « C’est pas comme si t’avais pas les moyens de t’en acheter un autre. » C’est pas ça le problème, il le sait, mais si Aoki continue à s’énerver contre lui pour rien, autant lui donner une raison valable. Lui qui voulait juste passer un bon moment avec lui et partir, le comportement de son ainé l’encourageait plutôt à rester ici le plus longtemps possible et l’embêter. « Je ne suis pas un idiot. » murmure-t-il, les lèvres boudeuses. Ouais, pourtant, tous ses professeurs tracent ce petit mot à chacune de leur appréciation. Il a redoublé deux ans aussi, si ce n’est pas être complètement con…Shia s’affale sur le canapé, qu’il salit aussi sans y porter la moindre attention.

« T’es vraiment pas content de me voir ? » demande-t-il finalement, en observant le parquet puis le pot de poivron abandonné au sol. Pauvre pot. Pourtant, Shia sait qu’il a autant le droit d’être ici que son frère, mais ça ne l’intéresse pas tout cela. Il n’aurait jamais mis les pieds dans l’entreprise familiale si Aoki n’y était pas.





I love the way you love yourself your obsession with rocks and brown and fucking the whole town's. Do a reflection on your mental health.
You got something to say?
Why don't you speak it out loud, instead of living in your head?
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Ton frère, de honte, toujours tu tueras {aoki   Ven 13 Mai - 15:10

Shia n'avait pas tord, Aoki avait largement les moyens pour se payer un nouveau costume, même plusieurs, il faut dire son salaire en plus du fait que ses parents lui donnaient toujours de l'argent faisait que le sous-directeur pouvait vivre sans se soucier de quoique ce soit. Le plus jeune rétorquait qu'il n'était pas idiot, cela le fit doucement sourire. « Si tu es idiot en plus d'être un alien. » Oui il se moquait de son petit-frère et de son côté hors norme, mais au fond Aoki l'aimait ainsi et ne pouvait pas l'imaginer autrement. Ses yeux suivirent son cadet jusqu'au canapé où il s'assit sans se soucier qu'il allait le salir. Il ouvrit la bouche prêt à râler encore, mais il se résigna à dire quoique ce soit, sentant que la moindre de ses paroles passeraient dans l'une des oreilles de son frangin et ressortirait immédiatement par l'autre côté.

« Tu peux venir, mais tu pourrais faire un effort pour être plus présentable. » L'art et la manière de ne pas répondre à sa question. Bien évidemment que ça lui faisait plaisir de voir cette bouille souriante qu'il ne voyait au fond que peu souvent. Très rarement à la résidence familiale, le japonais ne voyait donc Shia que le peu de fois où il y allait, où au bureau quand il décidait de lui faire des visites surprises comme aujourd'hui, chez lui aussi parfois où à l'hôtel quand il était en charmante compagnie. Parfois il se dit qu'il est chanceux d'être son petit-frère, sinon il l'aurait tué plus d'une fois déjà. Posant ses fesses sur le siège à côté du canapé sur lequel Shia était assit. « Tu penses un peu à l'image que tu donnes de la famille Nomura ? Tu veux nous faire honte en arrivant couvert de terre. » Ses paroles pouvaient paraître dur, mais c'était pour le bien du plus jeune, il fallait qu'il comprenne que l'image qu'il dégageait était important en tant que fils de la famille Nomura. « Les employés se moquent de toi à chaque fois qu'il te voit dans cet état. » Ce qui avait d'ailleurs le don d'énerver Aoki. Personne n'avait le droit de se moquer de son petit-frère, seul lui en avait le droit.

Il soupira tandis qu'on toqua à la porte. « Entrer ! » La secrétaire ouvrit la porte avec les deux tenues. « Merci mademoiselle Yamada, veuillez nous apporter du thé le temps qu'on se change. » Elle hocha de la tête et s'en alla. Attrapant la tenue de son frère, il le regarda et la lui lança. « Met ça tu seras plus propre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Ton frère, de honte, toujours tu tueras {aoki   Sam 4 Juin - 12:43

Les lèvres boudeuses, il observe son frère. Cela ne lui plait d’être ainsi traité d’idiot, ainsi que d’alien. Il en a l’habitude pourtant avec Aoki, parfois il se demande s’il le pense vraiment. Surement, vu le nombre de fois où il le lui répète, encore et encore. Les mots sont entêtants dans son esprit. Il aimerait bien pourtant avoir des mots gentils de temps à autre. Il ne se souvient pas de la dernière fois où son grand frère lui aurait lancé un compliment ou au moins un encouragement. Cela doit remonter à tellement loin. Au final, il préfère ne pas se prendre plus la tête avec tout cela. Il oubliait trop rapidement, son esprit trop jeune et insouciant. Aoki finira bien par l’aimer un jour. Il ne peut pas changer ce qu’il est et se façonner comme le voudrait leur parent pour rentrer dans le moule et se faire apprécier de sa famille. Mais il essaye d’une manière différente.

« Je vais essayer, promis. »
soupire-t-il en balançant sa tête en arrière, ses cheveux d’un blond éclatant reposant sur le dossier du canapé. Il ne viendra surement jamais en costume même si sa mère lui en a déjà acheté pas mal, il peut toujours tenter de faire quelques efforts, si cela lui permettrait d’être bien vu de son ainé. Il baisse finalement le regard. « Mais…ce n’est pas mon intention, de vous faire honte. » murmure-t-il timidement, le regard triste. Non, ce n’est vraiment intentionnel tout ce qu’il fait. Il est juste né ainsi. Dans la mauvaise famille ou dans le mauvais corps, il n’est pas certain. Ce serait plus facile s’il était un chat comme tous ceux qu’il hébergeait dans le jardin.

Il lève le regard en entendant la porte s’ouvrir et pose les yeux sur mademoiselle Yamada qui lui sourit quand son regard rencontre le sien. Il lui rend simplement son sourire comme un enfant. C’est une des rares à toujours être polie et gentille avec lui malgré tout. Quitte à voir son frère se marier un jour, il aimerait que ce soit une fille comme elle. Pas comme celles à l’air beaucoup moins fréquentables qu’il lui arrive de surprendre en sa compagnie, parfois. « Je peux avoir des biscuits avec le thé, s’il vous plait ? » ajoute-t-il d’une voix mignonne.

Il se déshabille tranquillement et attrape les vêtements que lui tend son frère. Trop propres, trop repassés. Ils feront surement tâche sur lui, mais qu’importe. « C’est bon, heureux maintenant ? Je commence à être digne d’être ton frère ? » demande-t-il presque ironique, les sourcils toujours froncés tandis qu’il plie les habits qu’il venait d’enlever il y’a quelques minutes.




I love the way you love yourself your obsession with rocks and brown and fucking the whole town's. Do a reflection on your mental health.
You got something to say?
Why don't you speak it out loud, instead of living in your head?
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Ton frère, de honte, toujours tu tueras {aoki   Lun 6 Juin - 22:18

Bien évidemment, Aoki savait que son petit-frère ne se salissait pas intentionnellement pour se pointer à l'entreprise et leur faire honte. C'est juste que Shia était jeune, encore pas assez mûr pour comprendre que dans une famille comme la leur, l'image était très importante. Puis franchement, comment pouvait-on en vouloir bien longtemps à une bouille comme celle de Shia ? Même Aoki ne pouvait pas lui en vouloir longtemps.

La secrétaire ne mit pas longtemps à leur apporter des vêtements de rechange, sans même attendre qu'elle s'en aille, le sous-directeur commença à déboutonner sa chemise. Après que Shia eut fini de lui demander ce qu'il souhaitait, elle s'en alla tout préparer et il enleva la chemise, puis son bas de pantalon, finissant en boxer. Une simple chemise blanche, un pantalon noir et hop le voilà propre comme un sou neuf. Ça lui faisait du bien. Pliant soigneusement les habits sales qu'il donnerait à mademoiselle Yamada pour qu'elle les emmène au pressing.

« Oui. » dit-il tout simplement en réponse à son petit-frère qui avait fier allure habillé ainsi. « Au moins là tu représentes fièrement la beauté et la classe d'un Nomura. » Petit sourire en coin, un nouveau toc se fit entendre et la secrétaire entra, un plateau dans les mains avec une tasse de thé ainsi qu'une petite coupelle de biscuit qu'elle déposa devant Shia et une autre tasse de thé pour Aoki. « Prenez ses vêtements et emmenez-les aux pressing s'il vous plaît. » Un hochement de tête, la jeune femme se dirigea vers les habits qu'elle prit dans ses mains. Elle les salua poliment et s'en alla tout simplement faire son travail.

Prenant siège, il attrapa doucement sa tasse par la anse, soufflant un peu dessus avant de boire une gorgée. « Tu pourrais tout de même penser à faire un effort, au moins pour maman qui se casse la tête pour toi. » À sa place, Aoki aurait tout bonnement abandonné en sachant pertinemment que dans la minute qui suivait il se salirait. « Comment feras-tu, si par malheur il m'arrive un truc et que c'est toi qui doit reprendre la tête de l'entreprise après papa ? » Bon clairement, le japonais espérait qu'il ne lui arrive rien, mais malheureusement on ne pouvait jamais prévoir ce qui pouvait se passer le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Ton frère, de honte, toujours tu tueras {aoki   Ven 8 Juil - 15:39


C’est difficile de se dire que les deux sont issus de la même famille, des mêmes parents. La ressemble a beau être frappante entre Aoki et ses géniteurs, elle l’était beaucoup moins quand il était question du benjamin de la famille. Le vilain petit canard du lot, celui qui ne fait jamais rien comme il faut. Son comportement, sa façon d’être, sa naïveté et sa gentillesse. Rien n’est fait pour plaire à ses parents ni à convenir à leurs attentes. Mais plutôt à attirer les moqueries de leur entourage, celles dont Shia ne se rend même pas compte. Et pour continuer dans la même lignée, il est idiot et risque de rester encore bloqué au lycée pour quelques années.

Shia se change rapidement, ne prenant pas trop la peine de mettre sa tenue bien en ordre. Ca le changeait déjà totalement d’être dans des vêtements propres et parfaitement repassés. Enfin, c’est à ça qu’il ressemble le matin quand sa mère vient parfois à sa caravane et le force à l’habiller. Mais il ne reste pas propre plus de deux heures après habituellement. Son regard ne peut que se poser sur son grand-frère qui s’habille. Plus petit mais bien plus robuste que lui qui ressemble à une perche. Il comprend bien que les femmes adorent lui tourner autour. Shia ne dira pas qu’il a envie de lui ressembler, ce n’est pas le cas. Il ne veut pas se retrouver enfermé dans un bureau et perdre sa liberté. Mais, il est fier d’avoir un frère ainsi, de partager le même sang que lui. « La classe d’un Nomura… » Répète-il en riant, passant une main dans ses cheveux pour enlever le résidu de poussière. « Tu as hérité de tous les bons gênes. » Il hausse les épaules et se contente de prendre la coupelle de biscuit entre ses mains et s’affaler sur le canapé.

Cet éternel air boudeur collé à ses lèvres, Shia baisse le regard. Mécontent. « Il ne va rien t’arriver, ne dis pas ce genre de choses. Ça porte malheur. » L’entreprise fermerait certainement les portes moins d’une semaine après qu’il en prenne les reines. « Je ne suis pas fait pour tout ça, et je ne serais jamais comme toi. C’est comme ça. » Il n’a rien pour lui. Il est certain qu’Aoki avait du être mille fois plus mature que lui à son âge, un réel héritier dès le début. Lui n’est qu’une copie sans fond. Et ça ne le dérange même pas. Sans la moindre délicatesse, il vint croquer dans un biscuit, en mettant partout sur lui et le canapé. « Tu prendras soin du pot que je t’ai offert ? Tu promets ? » demande-t-il après, en pointant du menton les poivrons fièrement posés dans un coin.







I love the way you love yourself your obsession with rocks and brown and fucking the whole town's. Do a reflection on your mental health.
You got something to say?
Why don't you speak it out loud, instead of living in your head?
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Ton frère, de honte, toujours tu tueras {aoki   Sam 9 Juil - 18:52


Hérité de tous les bons gênes ? Aoki ne pouvait le nier. Oui il avait hérité de tous les bons gênes de la famille Nomura. Il avait le charisme, la classe et la beauté de son père, ainsi que l'intelligence de ses deux géniteurs réunis. Oui il se sentait chanceux par rapport à ça, alors que son petit-frère n'avait pas grand chose de la famille Nomura, à se demander s'il n'y avait pas eu une inversion de bébé à la maternité... Ça pourrait expliquer de nombreuses choses, mais qu'importe pour le sous-directeur, Shia était son petit-frère point barre et il était jeune, même si à son âge Aoki ne pensait pas à aller manifester ou quoi que soit d'autres. Le travail était de prime en même temps que de s'amuser avec ses potes. « T'es jeune, tu verras quand tu seras un peu plus grand tu auras autant de succès que moi. » Peut-être parce qu'il était son frère son jugement pouvait être faussé, mais franchement son petit-frère bien qu'il soit étrange était quand même beau... Très beau même. Dans une dizaine d'année, il serait sûrement un homme très séduisant avec beaucoup de succès.

Aoki savait que Shia n'aimait pas entendre ce genre de chose, que si un jour il arrivait quelque chose à son grand-frère il allait devoir reprendre les rênes de l'entreprise, même s'il ne le souhaitait pas. Le dos collé dans son siège, il le regarda silencieusement alors qu'il se disait être incapable d'être comme lui. « Je ne te demande pas d'être comme moi. » Aoki n'avait pas envie que Shia soit une copie conforme de lui-même, juste qu'il apprenne à être un peu plus mâture dans le fait qu'il devait se montrer présentable aux yeux de tous pour éviter les mauvaises langues qui le considérait déjà comme le vilain petit canard.

Buvant une gorgée de son thé, il regarda le pot abandonné négligemment dans un coin. Il soupira. Pourquoi son frère devait-il lui offrir ce genre de chose sérieusement ? « Je le ramènerais à la maison. » dit-il tout simplement sans rien promettre... Tournant le visage il regarda le visage de son petit-frère et grimaça. « Oui, j'en prendrais soin. Du moins je ferais du mieux que je peux. J'ai pas la main verte comme toi. » Oh que non. Sa mère lui avait offert un joli bouquet quand il avait acheter son appartement... Les fleurs étaient fanées au bout d'une journée. « Sinon tu n'as qu'à venir chez moi t'en occuper, si tu as peur que je m'en occupe mal. Tu connais le code de tout façon. »


Blue Family


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Ton frère, de honte, toujours tu tueras {aoki   Mer 13 Juil - 17:33

« Du succès hm… » qu’il répète pensivement. Au fond, Shia pense déjà à ce qu’il ferait s’il avait le même genre de succès que son frère. Certainement tenter de convertir toutes qui rencontreront son chemin au végétarisme, ou les encourager à venir manifester avec lui. Parce qu’il en est certain, il ne risque pas de changer, que ce soit dans un an ou dans dix ans. Sa mère ne cesse de se répéter, et de lui répéter, que c’est qu’une crise d’adolescence qu’il le fait. Alors elle tente de ne pas trop s’énerver contre ce qu’elle qualifie être de simples bêtises. Une phase qui passera rapidement, comme pour n’importe quel autre adolescent. Shia lâche un soupir, laissant sa tête tomber sur le dossier du canapé. « Des fois, j’ai vraiment envie de te dire que je vais essayer, que je vais changer. Pour que tout le monde soit fier… » Ses doigts ses faufilent dans ses mèches dorées tandis qu’il fixe le plafond, avant de piocher à nouveau dans son petit bol de biscuits. La secrétaire de son grand-frère sait toujours lesquels étaient ses préférés et les lui apporter. « Mais on sait tous les deux que ça arrivera pas. » Parce qu’il était comme ça, têtu et idiot.

Et Shia, il ne veut même pas faire d’efforts pour quelque chose qu’il sait être vain à la base. Un sourire finit par étirer les lèvres du lycéen. Il ne boudait déjà plus. Parfois, il lui arrivait de douter, de se dire que son frère ne l’appréciait peut-être vraiment pas, tellement il pouvait se montrer froid et dur. Et puis, il voit comment Aoki craque à chaque fois quand il a un air triste et qu’il finit par accepter ses caprices. « Je suis content alors. » Il se redresse légèrement.
« Oh, ça fait longtemps que je ne suis pas venu chez toi en plus. Ça sera une bonne excuse. » Il n’aime pas beaucoup l’appartement de Aoki, qu’il juge trop moderne. Le simple fait qu’il ait besoin d’un code au lieu de simples clefs l’irrite. Mais il y est bien obligé parfois. Aoki ne venant que rarement à la maison familiale. Shia se lève et se rapproche de son ainé, son regard se déposant sur les nombreux dossiers devant lui. Les informations incompréhensibles. Il sait que le brun a une lourde tâche sur ses épaules. « C’est pas trop dur ? D’être l’ainé, je veux dire…tout le monde compte sur toi. » Lui c’est que le garçon fait au cas où il arriverait quelque chose à Aoki. Mais Aoki, c’est celui sur qui tous les regards sont posés, tous les espoirs. Il ne veut même pas imaginer ça.








I love the way you love yourself your obsession with rocks and brown and fucking the whole town's. Do a reflection on your mental health.
You got something to say?
Why don't you speak it out loud, instead of living in your head?
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Ton frère, de honte, toujours tu tueras {aoki   Lun 18 Juil - 11:58


Le dos bien collé au dossier de son fauteuil, il termina sa tasse tranquillement avant de la reposer sur son socle. Le devenir de la plante qu'il lui avait offerte semblait le préoccupé, comme si Aoki était le genre de personne à laisser une plante crevée dans un coin de son bureau... Oui, il était de ce genre-là. Contrairement à Shia, Aoki n'avait pas la main verte, mais alors pas du tout. Il était plus doué à laisser crever celle-ci que les sauver. Néanmoins, pour Shia, le sous-directeur allait faire un effort pour s'en occuper même s'il n'avait pas franchement le temps, surtout qu'il ne passait pas le plus clair de son temps à son appartement. Presque soixante-quinze pour cent de ses nuits, il les passait à l'hôtel des Sato, si ce n'était pas à la résidence familiale quand il avait le besoin de s'y rendre. « Tant que tu ne dégueulasses pas mon appartement, tu peux venir. » La propreté était quelque chose de primordial pour le plus vieux, il n'aimait pas voir un grain de poussières, un insecte dans son appartement. Il aimait que tout soit nickel comme dans son boulot. Ordonné et propre. 

Les dossiers devant le nez, il en saisit un alors que Shia vient à ses côtés, ce qui ne le dérangea pas. « Il n'y a pas le choix, c'est mon rôle. » donna-t-il tout simplement comme réponse. Dur ? Oui ça l'était, mais il se taisait et travaillait durement afin de montrer à son père qu'il était digne de le succéder quand ce dernier l'aurait décidé. « Puis ton frère est intelligent, rien n'est impossible pour moi. » ajouta-t-il un petit sourire au bout des lèvres. « Je savais pertinemment que je serais l'héritier de l'entreprise, c'est pourquoi j'ai toujours bossé afin d'être le meilleur dans tout ce que j'entreprenais. » Les yeux parcourant le dossier, il s'arrêta un moment avant de regarder son frère dans les yeux et lui taper le sommet du crâne avec celui-ci. « Et toi ?! C'est quand que tu te décides à bosser un peu plus en classe ? Tu as déjà redoublé deux ans, tu comptes rester à l'école jusqu'à quel âge ? » Bien sûr qu'il le grondait. L'avenir de son petit-frère l'inquiétait autant que ses parents, même si dans le fond leur père n'espérait plus rien du petit dernier, contrairement à leur mère. « Si tu n'es pas capable de travailler dans l'entreprise familiale comme père voudrait, ce n'est pas grave. Mais au moins travail pour avoir un boulot plus tard. » Tant pis s'il ne s'agissait pas d'un grand métier, mais au moins qu'il ne soit pas encore le vilain petit canard Nomura encore dans quelques années, car monsieur sera sans emploie.  


Blue Family


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Ton frère, de honte, toujours tu tueras {aoki   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ton frère, de honte, toujours tu tueras {aoki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'etudiant haitien typique est une honte nationale:
» J'ai honte
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
emojis&cie :: 
n°4: tokyo
 :: minato
-
Sauter vers: