::  :: présentations :: les validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kaneko Niji ☯ say my name like it's a bad word.

avatar
date d'installation : 04/01/2018
messages : 11
pseudo : dunk
avatar + © : Lee Jooheon + Suture, Rainy Day et Jae Arts.
âge du perso : 22
emploi/études : chauffeur de taxi, ou psy aux tarifs réduits, à vous de voir comment vous préférez appeler ça.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Jan - 23:59

KANEKO NIJI

say my name like it's a bad word

perso inventé
ft lee jooheon
m y i d ☽ surnom : nastji, le gros mélange merdique entre « nasty » et Niji, parce que paraît-il que je suis méchant, vous y croyez vous, franchement ? Non, plus sérieusement, vous devriez. ◊ âge : Déjà vingt-et-unes années à foutre mon bordel partout où je passe. Chaque frasques fut une grande réussite, j'attends toujours mon prix nobel. ◊ lieu et date de naissance : Trente-et-un octobre 97, à Tokyo. Notez l'ironie, l'enfant terrible est né le jour des morts.  ◊ nationalité + origines : Japonais et c'est déjà suffisant. ◊ métier, études: Chauffeur de taxi, autrement dit psychologue pour les pauvres. Je crois que rendre service à des sans permis pour de l'argent signifie ô combien mes études ont été un échec, non ? J'ai fais mes six premiers mois de droit, après j'ai eu la flemme. ◊ côté argent : mon banquier est en arrêt respiratoire depuis deux ans, sinon je dirais que je m'en sors bien, du moins quand ces tarés de clients me filent un bon pourboire. ◊ côté coeur : Pas de cœur, on vit très bien sans. Célibataire ça coûte moins cher. ◊ orientation sexuelle : gay, totalement. ◊ hobbies : Je donne des cours de boxe dans une vieille salle miteuse. Frapper des gens sans devoir prendre les responsabilités des dégâts, rien de mieux. ◊ signe particulier ? : Hormis la constellation d'Aquila tatoué en taille réduite sur les reins et une cicatrice dès moins esthétique sur l'abdomen, rien d'autre à signaler.

a lil more ☽ Je suis assez impulsif, parfois trop, je l'admets ; ouais, je sais aussi reconnaître mes fautes mais secrètement parce que je suis têtu et j'aime avoir raison. Je suis plutôt brouillon dans ma façon d'être et de vivre ma vie, ce qui expliquerait sûrement les quantités de problèmes qui me tombent dessus. Je suis excessif, je prends beaucoup trop les choses à cœur, ce qui fait aussi de moi quelqu'un d'énormément rancunier, pas de deuxième chance, je pardonne rarement. Il paraît aussi que je suis insolent et que ma façon directe de m'exprimer peut s'avérer 'blessante'. Bon, je suis peut-être lunatique et insupportable, mais au delà de ça, je suis quelqu'un de loyal et peut-être aussi un brin protecteur. Quoi qu'il en soit, tout ça pour résumer que ouais, je suis sacrément difficile à vivre.

about me ☽ #punchlikerocky. #psypascher #japanese #badguy #dirtypast #bestcoachever #nijimeansproblems  #gayvibes #single #nastyaf  
Annyeong les gars. Como estas ? Me llamo Chey, mais vous pouvez aussi m'appeler Dunk or DK. J'ai eu 19 yo au mois de décembre mais je reste une enfant parce que c'est cool de jamais grandir. Vous l'aurez remarquez j'aime bien mélanger les langues, ça fait brouillon mais j'aime le bordel. Je vais pas m'éterniser, j'ai pas grands choses à dire sur moi, you just have to know que je suis une fanatique des films d'horreurs, passionnée de kpop, séries et animés, (et accessoirement des insultes étrangères). Sinon, je voudrais rejoindre le groupe One Piece, 'cause One Piece c'est bae. Bon, je crois que j'ai terminé de m'étaler. So, babies, we can talk together if you want, en attendant, je vous envoie des bisous volants. x  

Code:
<tik>[url=http://go2tokyo.1fr1.net/u461]♡[/url] </tik><tk> lee jooheon (monsta x) </tk> -  Kaneko Niji
avatar
date d'installation : 04/01/2018
messages : 11
pseudo : dunk
avatar + © : Lee Jooheon + Suture, Rainy Day et Jae Arts.
âge du perso : 22
emploi/études : chauffeur de taxi, ou psy aux tarifs réduits, à vous de voir comment vous préférez appeler ça.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Jan - 0:07

Entre un père neurochirurgien, une mère à la tête d'une multinationale,
on se demande comment moi, j'ai pu finir chauffeur de taxi, pas vrai ?

Je vous laisse le choix de suivre ou non, le récit de ma putain de vie.

« L'enfant, paraît-il, est un cadeau capable de guérir les maux et l'absence de mots », foutaises, un gosse c'est juste un tas d'emmerdes.

Ça a commencé en 96. Déjà ma naissance n'était pas désirée, comme quoi je suis vraiment imprévisible comme garçon, toujours là où on m'attend pas. Quelque part, moi non plus j'avais pas envie de naître, ce qui se trouvait en dehors de ma mère ça m'intéressait pas tellement. Même fœtus, j'étais un emmerdeur. Pour me faire payer ces neufs mois à jouer au football avec sa vessie, ma mère a décidée de me nommer Niji, ayant pour étymologie : « arc-en-ciel ». Si elle avait seulement su quel genre de cauchemar je serais des années plus tard, elle aurait sûrement revue son choix, mais je suppose qu'on pouvait pas lui en vouloir d'être heureuse. La seule chose qu'elle voulait, c'était sauver son mariage, rien ne comptait plus à ses yeux que l'anneau significatif qu'elle portait autour du doigt. Je crois que c'est d'une part pour cette raison qu'elle laissait mon père être sévère. Il n'était pas souvent là mais lorsqu'il rentrait, j'étais le premier au courant. J'avais le rôle de l'enfant martyr. J'étais celui qui à sept ans, lui servait des verres de whisky et recevait une paire de claques en guise de remerciement. J'irai pas jusqu'à dire qu'il a pourrit mon enfance, mais il en a quand même fait quelque chose de bien merdique. Ma mère n'a jamais rien dit là-dessus, elle laissait passer ses excès de colère dont je subissais inévitablement les frais et je l'ai longtemps détesté pour ça. Jusqu'à ce qu'elle m'offre un frère. J'avais l'impression que c'était noël en plein mois de Juillet. Dans mon esprit de gosse tordu, je l'aimais déjà pas. J'avais hâte de le voir grandir pour qu'il prenne à ma place et qu'on me foute la paix. Comme jamais rien ne se passe comme prévu, j'ai été l'ébauche et lui l’œuvre finale, celle qu'on admire et pour laquelle on donnerait n'importe quoi, alors j'ai continué à être celui qui subissait et c'était pire encore, parce que je prenais pour deux.

Je sais exactement ce que vous être entrain de vous dire ; Qu'existe-t-il de plus banal ? Qu'en est-il de l'après, pourquoi, comment ? Sachez que l'adolescence s'avère être une période d'ombre, où l'innocence devient l'âme et l'âme devient proie.

J'avais exactement douze ans lorsque j'ai appris le réel sens d'une citation qu'écrivait ma mère un peu partout sur ses carnets ; « Si pour lutter contre une maladie on lui donne une infinité de remèdes, cela signifie que la maladie est incurable ». Elle m'avait traînée chez le médecin contre mon gré mais je le sentais mal ce rendez-vous, et finalement je m'étais pas trompé. Fibrose pulmonaire idiopathique, disait-il, j'entends encore ma mère hausser le ton, le pointer du doigt en le menaçant du regard. C'était la toute première fois qu'elle s'inquiétait pour moi. Il avait quand même fallu lui apprendre que j'étais atteint d'une maladie mortelle pour qu'elle m'accorde de l'attention. Quoi qu'il en soit, j'avais douze ans quand j'ai appris que ma vie serait réduite de moitié et que je serais contraint d'avaler leurs pilules inefficace pour ralentir un minimum ma chute finale. C'était pas ça le plus difficile, je me fichais d'être condamné, la seule chose qui m'ait vraiment écrasé c'était la crainte de ne pas avoir assez de temps pour faire tout ce dont j'avais envie. C'est précisément à cette période là que le gosse plein de sagesse que j'étais s'écartait du droit chemin dans lequel on m'avait mit, je laissais à mon caractère l'opportunité d'emprunté de nouvelles voies. L'enfant devenait adolescent et l'adolescent devenait le roi des cons. C'est d'ailleurs lors de ma rébellion que mon amitié avec Kaku s'est davantage renforcée. J'avais beau le connaître depuis des années, les quatre-cents coups que nous faisions ensembles nous avaient nettement rapproché et je peux affirmer qu'il est la seule personne en qui ma confiance soit restée intacte. On se suivait mutuellement dans les situations dès plus tordues aux plus imprudentes. J'avais juste envie de tout découvrir, de tout vivre, mais mes parents considérait ça comme un manque de respect, j'avais beau faire de mon mieux, à leurs yeux l'ange était devenu démon.

Là encore, existait toujours ce brin d'innocence, à moitié brûlé, mutilé par les flammes du feu avec lequel je jouais. Si vôtre curiosité vous a portée jusqu'au comment, alors laissez-là vous mener jusqu'au pourquoi et soyez les bienvenus dans les abysses de mon passé.

« Ingérable » disait ma mère alors que mon père lui, me décrivait plutôt comme un « petit con ingrat ». J'étais sûrement un mélange des deux, mais que voulez-vous que je vous dise, les rendre dingues c'était une passion. Ils croyaient d'ailleurs que je faisais exprès de ramener des résultats catastrophiques, c'était bien trop dur pour eux de se faire à l'idée que l'école et leur fils faisait pas bon ménage. Je savais de toute façon qu'avec une mère comme la mienne, peu importe si j'obtenais un diplôme ou non, j'aurai fini par bosser dans son entreprise. Les études, ça c'était un problème mais ma sexualité en vrac s'ajoutait à l'équation et là, c'était un vrai bordel. J'avais pas des parents spécialement ouverts et la communication entre nous était plus ou moins rompue depuis qu'ils avaient dû se résoudre à venir me chercher au commissariat. Je me souviens plus exactement de l'âge que j'avais à ce moment là, je me souviens seulement avoir quitté ma petite-amie du moment, fallait dire qu'elle avait des tendances polygames qui me plaisaient pas trop, puis j'ai fais ce pari. J'avais ce pote avec lequel on s'amusait régulièrement à se lancer des défis un peu naze, souvent ridicule et parfois dangereux mais ça nous faisait bien rire. Sous prétexte qu'il fallait que je me change les idées et peut-être aussi un peu parce qu'il connaissait mon goût pour l'aventure, j'acceptais de faire croire aux autres que j'étais en réalité gay. Ce jeu à causé ma perte et c'est lorsque mon chemin en croisait un autre que je commençais amèrement à regretter de ne pas y avoir réfléchi à deux fois.

On s'était déjà donné en spectacle au beau milieu de la cafétéria, après ça on s'est cogné dessus à chaque fois qu'on se voyait, peu importe l'endroit et la situation, on en ressentait juste le besoin. « On commence à jouer par amusement, on continue par avarice et l'on finit par passion », David Augustin de Brueys avait visé juste. Il avait eu raison sur toute la ligne ce connard d'écrivain. Pendant plusieurs mois, j'ai entretenu avec mon « camarade », une relation nocive dans laquelle je finissais inévitablement dans ses draps, j'étais con faut croire. Le problème c'est que comme je l'ai déjà dis, rien ne se passe jamais comme prévu et évidement, alors que ce que je pensais être réciproque ne l'était pas, il avouait avoir joué. Selon lui, ouais c'était drôle de me voir tomber la tête la première dans son foutu piège. J'étais apparemment trop bancal pour qu'on puisse ressentir quoi que ce soit de sincère à mon égard. Les mots ne laissent peut-être pas de traces physiques mais c'est à l'intérieur que le choc est brutal et si jusque là j'avais encore jamais été méchant, je promettais de le devenir. J'oublierais sûrement pas son nom, ni son visage, ni l'envie de me venger. J'avais aveuglément offert ma confiance et j'en ai récolté les conséquences, c'était aussi douloureux que de passer sous les roues d'un bus et il n'était plus question de la donner à qui que ce soit. Il a irrémédiablement contribué au changement que je m'imposais. Plus de compassion, plus de scrupules, plus rien, non, plus rien du tout, juste de l'indifférence, c'est tout ce que l'humain mérite ; l'indifférence.

Après avoir appris que ma mère s'était faite avoir par un escroc et que son entreprise s'était mise à couler, nous avons déménager, elle pensait pouvoir recommencer une nouvelle vie et faire changer mon géniteur si nous partions sur de nouvelles bases. Mon père n'était plus en état de travailler, la seule chose dont il ait été capable se résumait à vider des bouteilles de whisky, un job vraiment glorieux. J'étais contre mais elle répétait toujours : « ça ne peut pas te faire de mal d'être loin de ce voyou », le voyou c'était Kaku, elle avait pour habitude de le surnommer comme ça, parce qu'en effet, elle l'appréciait pas tellement. Déjà à cette époque là j'avais pas vraiment les meilleures idées du monde, surtout lorsque j'étais en colère alors, pour me venger, je lui ai balancer que j'étais gay, je m'étais dis qu'au moins, elle arrêterait de parler de mon meilleur pote comme s'il était un moins que rien. Évidement, ça n'a fait que lui donner davantage envie de s'en aller, et nous sommes partis. J'ai continué mes études à Séoul jusqu'à ce que je sois lassé de me lever le matin sans but précis, puis entre nous, j'avais plus vraiment le temps de me concentrer. Ma mère était malade et mon ivrogne de père était bien trop dans les vapes pour s'occuper de qui que ce soit alors j'ai pris soin d'elle tout en gérant l'emploi du temps de mon petit frère. « Quand je serai grand, je voudrais être comme toi », qu'il disait. Il y a eu ce soir-là où mon père avait bu plus qu'à son habitude et ça a dérapé, on s'est battu. Je tenais pas à ce que mon cadet voit l'état dans lequel je l'avais mis alors je l'ai traîné avec moi et on a roulé, encore et encore, sans jamais s'arrêter. J'avais pas le permis mais j'étais habitué à conduire, d'ailleurs je lui répétais sans arrêt d'attacher sa ceinture mais cette fois encore, il avait oublié. Une putain de voiture nous a coupé la route. C'est à croire que je suis né pour connaître le pire. J'ai sentis son pouls ralentir sous mes doigts, et il est parti. « Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis », c'était la citation adéquate à la situation parce qu'après ça, peu importe où j'allais, qu'importe où je regardais, il était là. J'ai finis par vivre à l'envers, lorsque je parvenais à dormir, je dormais le jour et je « vivais » la nuit. Je sortais, je buvais et souvent, je rentrais accompagné. J'avais encore que dix-sept ans. C'est à cette même époque que j'ai rencontré ce mec-là.

Il était un peu bizarre, en tout cas assez pour que je partage avec lui plusieurs mois de ma vie.  Huit, pour être exact. On faisait à peu près tout ensemble, à commencer par se pousser à faire n'importe quoi. Je m'en suis remis aux drogues douces jusqu'aux plus dures. Pas un jour passait sans que je sois défoncé, ça m'empêchait de devenir complètement dingue. Ma mère aussi a lâchée prise, c'est lorsqu'elle est décédée de cette connerie de maladie que j'ai tout quitté. J'ai pris un sac, mes économies et je me suis tiré. J'ai abandonné mon père, puisque de toute évidence à part son alcool, rien ne comptait plus. Je l'ai aussi délaissé lui, puisque de toute façon ça aurait mal fini ; il n'existe aucune happy end, surtout pas avec moi. Pendant une année entière, j'ai erré. Je passais de ville en ville en ne m'y éternisant pas plus de trois semaines et je participais à des combats clandestins pour pouvoir gagner assez et retourner à Tokyo. Quand j'ai pu me payer un billet, j'avais atteint ma dix-neuvième année. J'ai ramé quelques semaines avant de trouver un endroit où dormir, et c'est là que je suis devenu chauffeur de taxi. Un métier pas mal dégradant quand on y pense, mais plus rien n'avait ni de sens, ni d'importance. J'ai repris contact avec Kaku et j'ai essayé, j'ai vraiment essayé et j'essaie toujours de continuer de « vivre ». Je me laisse couler sous la monotonie en cherchant chaque jour un but, un objectif, une lumière qui me ferait savoir que ouais, j'ai eu raison de pas lâcher prise.


«Kinoshita Asae»
damnée
avatar
date d'installation : 27/11/2017
messages : 527
pseudo : JEUNESSE DU FAUVE
avatar + © : lee chaeeu + (tragie bb)
emploi/études : professeur de musique; harmonie sensuelle, tu joues de tes doigts fins d'envoutants sortilèges devant toute sorte d'étudiants

fetish
you got a fetish for my l o v e,
i push you out and you come right back,
don't see a point in blaming you,
if were you,
i'd do me too,
you got a fetish for my love

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Jan - 11:38
bienvenue bg
c'est moi ou il y a une vague de monsta x qui débarque sur le fofo ?
sinon le début de ta fiche je
bon courage pour la suite
avatar
date d'installation : 23/11/2017
messages : 248
pseudo : HAUT LES COEURS.
avatar + © : kim jisoo (nana♡)
emploi/études : l'abandon de ses études d'art après l'obtention de sa licence. désormais, il parcourt les peaux traçant mille et une merveille de bout de son aiguille — tatoueur.

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Jan - 12:01
bienvenuuuuue avec joheon uhcgjdgckdd
malheureusement le prénom eiji est déjà pris sur le forum, du coup faudra que tu changes
+ si tu as la moindre question le staff est là
avatar
date d'installation : 25/11/2017
messages : 303
pseudo : tragie
avatar + © : shin ho seok (wonho - monsta x)
ava: cproject ; signa: astra
âge du perso : 26
emploi/études : escort-boy


Je voudrais m'échapper vite, comme la fumée toute noire
Dans mon petit bolide quant on fend le brouillard
Comme des météorites l’atmosphère nous sépare



On croit tuer l'ennui quand on soulève nos verres
On passe nos meilleures nuits quand le soleil se lève
Association de mâles fêtards, mâles fêtards
Association de mâles fêtards, mâles fêtards



Elle était sucrée
Une part de mangue en été
J'ai bien cru que ça serait salé sans pépins
Une part de moi s'entêtait
Elle n'est pas dupe je souhaitais goûter son venin
Assis en tailleur au pied d'un chêne centenaire elle m'a dit parle un peu de toi et moi je ne sais pas me taire
Elle a su m'allumer ce soir un grain de sucre en mon thé vert
J'ai voulu la diriger chez elle mais il y a le cran de sûreté
Souvent on s'adore mais des fois t'es trop piquante
J'ai l'impression d’être assoiffé dans un pays tropical
T'es originale, mais moi je suis au régime
Je sais pas d'où t'es originaire mais ça te rend géniale
On s'aimait c'était voué a l’échec est-ce une partie de carte ou un dîner romantique
Elle était belle mais voulait voyager si loin
Pour combien de temps j'aurais plus son arôme antique



Pour toi j'ai toujours de l'appétit
Pour ou nuit ou pour l'apéritif
Je te veux plus quand c'est interdit
Ma boisson sucrée mon additif

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Jan - 13:36
j'adore trop les mx
je suis content de ce que je vois

bienvenue sur emoji, bon courage pour ta fiche et amuse-toi bien surtout



s e x u a l i t y

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
avatar
date d'installation : 25/11/2017
messages : 580
pseudo : marley smith
avatar + © : giriboy ©️ marleysmith
âge du perso : 24
emploi/études : briseur de keur, nikeur de mère, tueur de caniche




MY VIBES
Girl wayne ton body
Montre-leur que t'as pas peur d'exciter tous les bandits
Wayne comme une vipère si t'as le savoir-faire
T'inquiète pas, y a pas de galère
Je le dirai ni à ton père ni à ta mère
Ondule comme un ver de terre
Jette-moi dans les yeux ton regard de panthère






KILLING ME SOFLTY

I promise baby it could be worse
I'm out here gettin' my money
Everyday sunny
Steez on flame
I know
Tellin' my chauffeur "Hurry up and wait"
Too, he be like
Too, time to hit that road
Zoom, you on your solo
While I'm takin' photos to post



Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Jan - 21:58
cc et bienvenue sur emojis !
jooheon I love you

@ plus dans le bus taxi




le guerrier sheitan des sailor moon:
 
avatar
date d'installation : 06/12/2017
messages : 86
pseudo : may
avatar + © : komatsu(la douceur); kawaiinekoj(avatar); minori(sign); faust(icons)
emploi/études : youtubeuse.

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Jan - 2:34
Citation :
Chauffeur de taxi, autrement dit psychologue pour les pauvres
ça m'a tué, hâte d'en savoir plus
welcome


dream girl
wear my smile out glue it up for decoration / forbidden fruit call me eve if you please, ain’t your fountain of youth tho, i’m drained to say the least
avatar
date d'installation : 05/03/2016
messages : 1495
pseudo : c e z
avatar + © : jungkook - laulau.
emploi/études : /coming soon
jv détruire hiroki
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Jan - 14:30
encore un monsta x mais que se passe t-il
bienvenue par ici, j'espère que tu t'y plairas ça fait plaisir d'avoir un petit one piece en plus


avatar
date d'installation : 04/01/2018
messages : 11
pseudo : dunk
avatar + © : Lee Jooheon + Suture, Rainy Day et Jae Arts.
âge du perso : 22
emploi/études : chauffeur de taxi, ou psy aux tarifs réduits, à vous de voir comment vous préférez appeler ça.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Jan - 21:36
@kinoshita asae @Sato Eiji @Nam Hee Jun @sena hiroki Merci beaucoup les petits chatons, vous êtes adorables !

@tanaka eita Merci énormément, j'avais pas vu, j'ai changé ça du coup ! D'accord, merci encore p'tit chat

@akagi setsuna Contente d'avoir pu t'arracher un sourire et merci beaucoup à toi !  I love you
avatar
date d'installation : 25/11/2017
messages : 120
pseudo : clemmm la star
avatar + © : kwon hyuk (dean) ft moi rip (avatar) / signa (@self) / gif (@tumblr)
emploi/études : travaille dans les affaires familiales, l'illégalité.


don’t make me sad,
don’t make me cry
sometimes love is
not enough
and the road gets tough
i don’t know why
keep making me laugh,
let’s go get high
the road is long, we carry on
try to have fun in the meantime



Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Jan - 13:50

JOOHEON
ET TON PERSO
j'adore le pseudo

bienvenue par ici



✩✭✫✮ burning desire
avatar
date d'installation : 04/01/2018
messages : 11
pseudo : dunk
avatar + © : Lee Jooheon + Suture, Rainy Day et Jae Arts.
âge du perso : 22
emploi/études : chauffeur de taxi, ou psy aux tarifs réduits, à vous de voir comment vous préférez appeler ça.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Jan - 2:17
@kimura shinichi MERCI BEAUCOUP OMG


avatar
date d'installation : 23/11/2017
messages : 248
pseudo : HAUT LES COEURS.
avatar + © : kim jisoo (nana♡)
emploi/études : l'abandon de ses études d'art après l'obtention de sa licence. désormais, il parcourt les peaux traçant mille et une merveille de bout de son aiguille — tatoueur.

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Jan - 23:25
Citation :
Chauffeur de taxi, autrement dit psychologue pour les pauvres.
JAI PLEURER DE RIRE JPP
désolé du retard


Bienvenue chez les one piece !
TU ES VALIDÉ(E)

Félicitations, tu viens d’être validé(e) chez les one piece ! Mets les voiles moussaillon et part à la quête du one piece. Pour cela, retrouve ton équipage dans le flood des bleus. navigue sur le forum et devient le roi des pirates !  Avant toute chose, on te demande d’aller poster ton activité RP ici ! C’est primordial, parce que si tu l’fais pas, ben nous on sait pas si tu joues ou si tu glandes ! Du coup, à la fin du mois, tu risques d’être en danger et recevoir la visite de Sans-visage… Et on est sûrs que t’as pas envie de ça !  Par la suite, tu pourras commencer à gérer ton personnage! Créer sa fiche de liens pour qu’il s’fasse plein de potes, lui trouver un petit nid douillet (à part si tu veux qu’il dorme sous les ponts  ) et même créer ses réseaux sociaux ! Téléphone, instagram…  Parce que nous on est d’la génération Y tavu. Tu pourras aussi créer tes scénarios, tes pré-liens, tout c’qui pourra t’aider à l’évolution de ton personnage… Enfin, n'hésite pas à réclamer tes points ! T'as juste à cliquer sur les petites icônes en dessous de ce message ultra barbant dont tu ne vois pas la fin  

E&C, c’est ta nouvelle maison, t'es ici chez toi maintenant ! Alors envole-toi, petit papillon ! Et si tu as besoin de quoi que ce soit, tes maîtres admins, comme Lorie, seront toujours là pour toi. On te remercie d’avoir choisi E&C, en espérant que tu t'amuses comme un malade parmi nous !

À TOI DE JOUER
le staff.

avatar
date d'installation : 04/01/2018
messages : 11
pseudo : dunk
avatar + © : Lee Jooheon + Suture, Rainy Day et Jae Arts.
âge du perso : 22
emploi/études : chauffeur de taxi, ou psy aux tarifs réduits, à vous de voir comment vous préférez appeler ça.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Jan - 23:30
@tanaka eita Aw ! C'est pas grave, huhu I love you


«Contenu sponsorisé»
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EMOJIS & CIE  ::  :: présentations :: les validés-
Sauter vers: