::  :: chiyoda :: akihabara Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HEE JUN - haut les coeurs

avatar
date d'installation : 26/11/2017
messages : 26
pseudo : lily.r
avatar + © : anna tsuchiya ©️jea
emploi/études : professeur de modern jazz et contemporain + danseuse dans une compagne

KIM Hwa Young — 김화융

27 ans ♐️︎ 24 décembre ♐️︎ professeur de modern jazz + danseuse dans une compagnie ♐️︎ 100% femme-enfant ♐️︎ 168 cm ♐️︎ 45 kg de douceur ♐️︎ maman depuis 2010



"La danse est le plus sublime, le plus émouvant, le plus beau de tous les arts, parce qu'elle n'est pas une simple traduction ou abstraction de la vie ; c'est la vie elle-même."



______________________


DO Yung Jae
#hwajae #grincheux #handsomedevil
"before you, the idea of staying with one person for the rest of my life scared me. with you, all I want is more time."



Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Déc - 20:52

il faut se dire des belles choses, qu'on gardera pour plus tard
Hwa Young & Hee Jun

Oui, alors pour ça, je vais vous laisser voir avec mon patron qui vous donnera toutes les informations nécessaires, si vous le voulez bien.

Un sourire et des excuses. Hwa Young s’incline poliment devant les clients intéressés par des cours de danse avant de s’éclipser telle une ombre. Elle s’est rapidement douchée dans les vestiaires de l’école et a attaché ses longs cheveux avant de se couvrir et de sortir avec précipitation. Elle est chargée, ce jour-là, la petite danseuse coréenne perdue en plein Tokyo. Elle porte à son épaule son sac de danse plein de ses chaussures de danse, de vêtements de rechange, de sa tablette tactile où elle stocke toutes les chorégraphies qu’elle filme chez elle, ses mails importants et son agenda, une bouteille d’eau, des snacks pour les moments de creux et quelques autres petits objets sans importance. Elle a également dans les bras un sac plus petit où elle a rangé plusieurs livres sur l’apprentissage du japonais.

Pas facile d’arriver dans un pays dont on ne parle pas la langue. Il faut repartir de zéro, depuis les bases, mais en somme, c’est ce que le couple que forment Hwa Young et Yung Jae cherchait après tout. Repartir de zéro, refaire leur vie en paix. Bien sûr, il aurait été beaucoup plus simple pour eux s’ils n’avaient pas à réapprendre une langue mais ce n’est qu’un minuscule inconvénient sur le tableau des avantages qui s’offrent à eux à présent. Cela va sans dire que si les japonais avaient pu être plus doués en anglais, l’apprentissage aurait été si simple.

Heureusement, en un sens, que la jeune femme a trouvé quelqu’un avec qui pratiquer. Un garçon tout aussi paumé qu’elle et qu’elle a rencontré par hasard au café où elle va tout le temps étudier. D’ordinaire, elle y allait seule et s’asseyait systématiquement à la même place, et toujours face au même homme sans savoir une seule seconde qu’il serait de la même origine qu’elle et parlait justement la même langue, ayant également des difficultés avec celle du pays du soleil levant. Il aura fallu qu’il l’entende parler pour qu’ils se rencontrent enfin officiellement. Et depuis, il est devenu son compagnon d’étude, car il est bien connu qu’on apprend beaucoup mieux à deux que seul. Ce jour de course, c’est ce garçon qu’elle rejoint pour une session de révisions. Elle a deux heures de pause entre deux cours et fort heureusement, le café dans lequel ils se rejoignent toujours n’est qu’à deux pas du centre de danse, ce qui n’empêche pourtant pas Hwa Young d’être en retard, retenue par des parents trop curieux.

Elle déboule dans le café comme une folle. Mais évidemment, avant de s’assoir et rejoindre son partenaire, il lui faut commander. En période de Noël, une des boissons qui lui fait le plus envie est un café latte parfumé au pain d’épice et c’est exactement ce qu’elle commande. Heureusement, le café n’est pas très fréquenté à cette heure, ce qui lui permet d’être rapidement servie et de pouvoir enfin atteindre la table de son camarade. Hey ! Toujours aussi énergique et souriante, elle se penche pour lui donner une brève accolade et s’assoit à côté de lui. Salut, ça va ? Désolée du retard. Il y avait du monde, je n’ai pas réussi à m’échapper.
(c) DΛNDELION


« Just be kind »
Sometimes, home has a heartbeat.
©crackintime
avatar
date d'installation : 25/11/2017
messages : 257
pseudo : tragie
avatar + © : shin ho seok (wonho - monsta x)
ava: asae bb ; signa: astra
âge du perso : 25
emploi/études : escort-boy


Je voudrais m'échapper vite, comme la fumée toute noire
Dans mon petit bolide quant on fend le brouillard
Comme des météorites l’atmosphère nous sépare

On croit tuer l'ennui quand on soulève nos verres
On passe nos meilleures nuits quand le soleil se lève
Association de mâles fêtards, mâles fêtards
Association de mâles fêtards, mâles fêtards



Elle était sucrée
Une part de mangue en été
J'ai bien cru que ça serait salé sans pépins
Une part de moi s'entêtait
Elle n'est pas dupe je souhaitais goûter son venin
Assis en tailleur au pied d'un chêne centenaire elle m'a dit parle un peu de toi et moi je ne sais pas me taire
Elle a su m'allumer ce soir un grain de sucre en mon thé vert
J'ai voulu la diriger chez elle mais il y a le cran de sûreté
Souvent on s'adore mais des fois t'es trop piquante
J'ai l'impression d’être assoiffé dans un pays tropical
T'es originale, mais moi je suis au régime
Je sais pas d'où t'es originaire mais ça te rend géniale
On s'aimait c'était voué a l’échec est-ce une partie de carte ou un dîner romantique
Elle était belle mais voulait voyager si loin
Pour combien de temps j'aurais plus son arôme antique



Pour toi j'ai toujours de l'appétit
Pour ou nuit ou pour l'apéritif
Je te veux plus quand c'est interdit
Ma boisson sucrée mon additif

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mer 6 Déc - 2:42

il faut se dire des belles choses, qu'on gardera pour plus tard
Hwa Young & Hee Jun

L'alarme de son téléphone retentit dans le petit salon où Hee Jun est endormi, allongé sur le ventre contre le canapé-lit et le bras ballant en direction du sol. Il dormait bien, Hee Jun. Pour une fois que sa nuit n'était pas si agitée, le voilà bien contrarié par ce fichu réveil. Mais il ne peut pas échapper à la réalité qui le frappe en plein visage. Il gronde légèrement et finit par se redresser pour couper son réveil. Il ne voudrait pas réveiller sa dernière merveille. Il lève vivement la tête vers la porte close de la chambre de sa petite soeur. Pas de bruit, pas de plainte, il en conclut alors que Hee Jin dort toujours à poings fermés. Telle une vieille carcasse qui erre sans but dans le salon, le Coréen commence dès lors à replier le canapé correctement pour gagner de la place. Il range les draps et les oreillers dans le placard à côté, se frotte la joue et baille à s'en décrocher la mâchoire. Il faut commencer la journée par du café. Il se traîne alors à la petite cuisine et se fait couler un café serré, les yeux vissés sur l'horloge murale. Même la tête dans le potage, il se souvient qu'il a son rendez-vous habituel avec Hwa Young, une habituée du Starbucks auquel il se rend presque tous les matins afin de pratiquer le japonais avec elle. Après tout, elle apprend comme lui à le parler, et il n'y a rien de mieux que de l'entraide entre deux néophytes.

Si leur rendez-vous n'a lieu qu'en fin de matinée, Hee Jun s'est levé relativement tôt afin de pouvoir se rendre en avance au café. Il veut profiter du calme matinal pour travailler sagement ses cours. Petra ne l'a pas lésiné sur ses exercices et il pense avoir besoin de l'aide de Hwa Young pour les faire correctement. Cela fait moins de six mois qu'il est à Tokyo, qu'il a quitté la vie séoulite afin de suivre les ordres de son "employeur". Quelle vie. Quelle poisse. Il aurait voulu éviter cela, mais avait-il réellement le choix ? Après un premier café serré, Hee Jun passe par la case douche, se délectant de la chaleur de l'eau, avant de s'habiller chaudement et de rassembler ses cours particuliers dans sa sacoche. Il n'est pas en retard, il est même extrêmement en avance. Mais c'est fait exprès. Et pas de surprise, il verra venir Hwa Young de loin.

Fin prêt, Hee Jun récupère les clés de ce misérable appartement qu'il occupe avec sa cadette. Il laisse cette dernière profiter des bras de Morphée. Il referme avec délicatesse la porte, ayant pris soin de laisser un petit mot sur la table basse du salon: "Je t'ai sorti des kimbap pour ton petit-déjeuner. Bonne journée ♥️" Puis, en bas de l'immeuble, il enfonce ses mains dans ses poches et se rend sans encombre au Starbucks. Rien d'inhabituel, il entre et se commande un caramel macchiato. Un peu de douceur pendant son travail. Il s'installe à sa place habituelle, sort ses cours et travaille le temps qu'il faut. Il prend souvent des pauses, car se prenant trop la tête avec certains kanjis ou règles de grammaire. Puis vient l'heure fatidique du rendez-vous. Hee Jun voit Hwa Young débarquer en trombe, comme si elle avait failli rater le dernier bus. Il retient un rire et se dépêche de lui faire de la place, secouant la tête à ses dires. « Coucou ! Oh ne t'en fais pas, tu arrives au bon moment. » Une fois la table un peu mieux rangée, il la laisse installer ses affaires avant d'attaquer le plat de résistance. « J'ai du mal avec l'utilisation du terme "tokoro". Il veut dire plusieurs choses à la fois et je n'arrive pas l'employer de manière appropriée. »
(c) DΛNDELION



s e x u a l i t y

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
avatar
date d'installation : 26/11/2017
messages : 26
pseudo : lily.r
avatar + © : anna tsuchiya ©️jea
emploi/études : professeur de modern jazz et contemporain + danseuse dans une compagne

KIM Hwa Young — 김화융

27 ans ♐️︎ 24 décembre ♐️︎ professeur de modern jazz + danseuse dans une compagnie ♐️︎ 100% femme-enfant ♐️︎ 168 cm ♐️︎ 45 kg de douceur ♐️︎ maman depuis 2010



"La danse est le plus sublime, le plus émouvant, le plus beau de tous les arts, parce qu'elle n'est pas une simple traduction ou abstraction de la vie ; c'est la vie elle-même."



______________________


DO Yung Jae
#hwajae #grincheux #handsomedevil
"before you, the idea of staying with one person for the rest of my life scared me. with you, all I want is more time."



Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Déc - 10:02

il faut se dire des belles choses, qu'on gardera pour plus tard
Hwa Young & Hee Jun

Si Hwa Young ne se renverse pas du café sur les mains et les genoux et s’asseyant à la table du coréen, c’est uniquement parce qu’elle a beaucoup de chance et certainement pas parce qu’elle est douée ou qu’elle maitrise les balancements du café dans la tasse. Il aurait clairement suffit d’une seule aspérité dans le sol en bois du Starbucks pour que la jeune femme se foute en l’air, son café avec. Ce même café se serait probablement déversé sur les feuilles de cours d’Hee Jun et ça aurait été le drame. Fort heureusement, rien de tout cela ne s’est passé et tout le monde est intact. Hwa Young se glisse comme une feuille sur le siège et pose la tasse de café sur un coin sécurisé de la table où elle est sûre que la tasse ne fera pas un saut de l’ange sur le parquet. Elle hausse un sourcil dubitatif quand Hee Jun la rassure qu’elle arrive au bon moment. C’est marrant, on pourrait presque croire qu’il bloque sur quelque chose et qu’il s’attend à ce qu’elle lui explique, comme si elle était plus avancée que lui en japonais. Elle a tout juste le temps de poser ses livres sur la table, soufflant sur une mèche de ses cheveux qui retombait sur ses yeux avant d’entendre la requête de son amie. Et merde.

Hwa Young prend quelques secondes pour fixer Hee Jun avec un air de poisson rouge qui vient de se noyer dans son bocal puis se met à feuilleter ses cahiers pour retrouver la leçon dont il parle. Ah, hum… Alors de mémoire… La mémoire de ce même poisson rouge mort dans son eau. Tout dépend, il me semble qu’on a eu deux leçons là-dessus. Et impossible de les retrouver bien entendu. Alors… ‘Tokoro he’, ‘tokoro ni’ et ‘tokoro wo’, tu les emplois pour accentuer le moment où se déroule une action. Donc ça peut être traduit par ‘juste avant’, ‘juste après’, ‘juste quand’, etc… Employé avec le passé, on parle du moment où l’action vient de se dérouler, avec la forme neutre c’est le moment où l’action vient de s’effectuer et avec ‘te-iru’, je... ne sais plus. Elle aimerait lui donner des exemples mais elle en est incapable car sa mémoire ne va pas jusque-là. Elle lève des yeux perdus en direction de son camarade alors qu’elle ne trouve pas la leçon qui traitait du sujet, une petite moue aux lèvres. Bon, je ne trouve pas la leçon, marmonne-t-elle en fermant lentement le livre.

Malgré son énergie habituelle, l’épuisement se lit dans les yeux de la jeune femme. Entre le déménagement tout juste terminé, certains meubles à remplacer qui ne sont toujours pas arrivés et dont le retard contrarie beaucoup la jeune femme, son emploi du temps à l’école de danse et ses engagements dans la compagnie, elle n’est jamais apte à s’octroyer plus de trois ou quatre heures de sommeil par nuit. C’est sans compter qu’elle doit également s’occuper de son fils et de son homme. Pendant une seconde, elle observe Hee Jun et lui sourit d’un air serein malgré tout. Tout s’arrangera, comme d’habitude. Ces tracas ne sont que broutilles comparé à ce qu’ils ont laissé derrière eux en Corée. Peu d’humeur à étudier aujourd’hui, la jeune femme s’affale dans la chaise et attrape son café. Dis, Hee Jun, ça ne te manque pas, la Corée ? demande-t-elle alors. Depuis qu’ils se connaissent, ils n’ont jamais discuté de la raison de leur soudain immigration au Japon et aujourd’hui étant un jour où Hwa Young n’a envie de rien faire, autant discuter un peu. Pourquoi es-tu venu t’installer ici ?
(c) DΛNDELION


« Just be kind »
Sometimes, home has a heartbeat.
©crackintime
avatar
date d'installation : 25/11/2017
messages : 257
pseudo : tragie
avatar + © : shin ho seok (wonho - monsta x)
ava: asae bb ; signa: astra
âge du perso : 25
emploi/études : escort-boy


Je voudrais m'échapper vite, comme la fumée toute noire
Dans mon petit bolide quant on fend le brouillard
Comme des météorites l’atmosphère nous sépare

On croit tuer l'ennui quand on soulève nos verres
On passe nos meilleures nuits quand le soleil se lève
Association de mâles fêtards, mâles fêtards
Association de mâles fêtards, mâles fêtards



Elle était sucrée
Une part de mangue en été
J'ai bien cru que ça serait salé sans pépins
Une part de moi s'entêtait
Elle n'est pas dupe je souhaitais goûter son venin
Assis en tailleur au pied d'un chêne centenaire elle m'a dit parle un peu de toi et moi je ne sais pas me taire
Elle a su m'allumer ce soir un grain de sucre en mon thé vert
J'ai voulu la diriger chez elle mais il y a le cran de sûreté
Souvent on s'adore mais des fois t'es trop piquante
J'ai l'impression d’être assoiffé dans un pays tropical
T'es originale, mais moi je suis au régime
Je sais pas d'où t'es originaire mais ça te rend géniale
On s'aimait c'était voué a l’échec est-ce une partie de carte ou un dîner romantique
Elle était belle mais voulait voyager si loin
Pour combien de temps j'aurais plus son arôme antique



Pour toi j'ai toujours de l'appétit
Pour ou nuit ou pour l'apéritif
Je te veux plus quand c'est interdit
Ma boisson sucrée mon additif

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sam 9 Déc - 22:53

il faut se dire des belles choses, qu'on gardera pour plus tard
Hwa Young & Hee Jun

Là, seul dans son malheur, Hee Jun ne s'est jamais senti aussi perdu. Il s'enfonce dans ses propres notes, n'arrive même pas à se relire, prenant toujours ses notes trop rapidement sans prendre le temps de s'attarder dessus. C'est que sa professeur particulier met un point d'honneur à lui faire rapidement apprendre la langue... Il regarde tout ce qu'il a surligné, souligné, entouré et même barré, de jolies arabesques qui donnent un brin de vie à ses cours. Mais tout cela a le don de le démotiver, alors seul à table au Starbucks. Son caramel macchiato est presque vite, y ayant trempé ses lèvres beaucoup trop souvent. C'est simple, il est en plein burn-out et heureusement que Hwa Young est arrivée au bon moment, cela lui permet de décrocher un minimum de ses révisions, même s'il s'est interrompu avec le point grammatical crucial concernant "tokoro". Ce maudit "tokoro" employé avec des nuances plus subtiles les unes que les autres. Un enfer pour Hee Jun qui n'y voit aucune différence.

Alors, dès que Hwa Young s'installe avec ses affaires, il reste le plus calme possible. Il la regarde avec un certain intérêt, comme si elle détenait la solution à son problème. Le cauchemar "tokoro" sera bientôt un mauvais rêve, mais à en juger par la grimace qui s'étire sur le visage de sa camarade coréenne, Hee Jun comprend très vite qu'il s'est heurté à un véritable obstacle. Car, même si pour Hwa Young ce terme était une torture, alors il était sûr de ne jamais le comprendre. Alors, tout en la laissant s'expliquer, il cligne plusieurs fois des yeux, baissant de temps en temps sa tête vers ses notes pour se raccrocher à quelques connaissances pendant que Hwa Young lui explique l'utilisation de "tokoro". Ouais, un sacré foutoir en fait. Un cauchemar, un vrai cauchemar. Il se sent terriblement désolé de mettre Hwa Young dans un tel état. Elle cherche, essaie de se souvenir, mais c'est un peu le chaos alors qu'elle vient d'arriver. « D'accord, merci Hwa Young. » Il acquiesce simplement à ses propos et se replonge dans ses révisions, pas plus avancé.

Un peu plus tard, alors que son crayon glisse habilement entre ses doigts, il relève la tête dès que Hwa Young cherche à détendre l'atmosphère, souriante. Il lui sourit à son tour, posant son crayon sur son cahier ouvert, puis il hausse les épaules. Bien sûr que ça lui manque, la Corée. Mais le destin veut qu'il soit ici, à Tokyo. Contre son gré, mais bel et bien ici. « Pour dire la vérité, je suis au Japon parce que j'ai trouvé un hôpital spécialisé pour ma petite soeur Hee Jin. » Une pause. Il croise nerveusement ses doigts, la gorge sèche. « Ma soeur est atteinte de la maladie des os de verre. Et cet hôpital est spécialisé dans les maladies osseuses. » Les frais sont très élevés, mais il sait qu'il est prêt à tout pour sa seule merveille. Même à plonger la tête la première dans un réseau de prostitution. « Et toi alors ? Pourquoi le Japon ? »

(c) DΛNDELION



s e x u a l i t y

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
«Contenu sponsorisé»
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EMOJIS & CIE  ::  :: chiyoda :: akihabara-
Sauter vers: