::  :: minato :: shiba Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NOCTURNE VULGAIRE (heejun)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
«Kinoshita Asae»
damnée
avatar
date d'installation : 27/11/2017
messages : 430
pseudo : JEUNESSE DU FAUVE
avatar + © : lee chaeeu + (moi)
emploi/études : professeur de musique; harmonie sensuelle, tu joues de tes doigts fins d'envoutants sortilèges devant toute sorte d'étudiants

FETISH
¯¯¯¯¯¯¯
you got a fetish for my l o v e, I push you out and you come right back, don't see a point in blaming you, if were you, i'd do me too, you got a fetish for my love


☾☽

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jeu 30 Nov - 23:44


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

310,
second étage,
porte en chêne aux poignées d’or.
tu ne parles pas. tu ne penses rien. assise sur cette grande chaise; dévoilant tes fines chevilles et ta peau fort déshabillée, exposant ton corps superbe où rien ne ment. tu te languis soupirant plus férocement à chaque instant. tu le veux, tu le désires, sa peau sur la tienne, à bruler tes lèvres sur son échine. l’âme en détresse, tu attends impatiemment, à rêver vos prochains ébats, d’une curiosité vaguement impudique épouvantant les rêves des plus chastes.
enfant tourmentée, tu comptes chaque secondes qui passent. étrangement, tu sens ton coeur chavirer, seule, dans cette chambre immense, ta conscience surement en proie d’un profond sentiment de culpabilité. aucun regret possible désormais.
tu déambules nerveusement dans cette pièce au papier peint de satin, effleurant inconsciemment l’étoffe luxueuse de ce lit, glissant ta main, puis tes doigts, dans le nappage des draps de soie. Puis tu remontes lascivement vers ce même oreiller creusé par tes cris sourds prolongées par ses éclairs suprêmes de tendresse.
cette vision t’agite. tu n’en peux plus. tu n’es pas faite pour attendre. enfant turbulente, tu tournes en rond cherchant quelque chose de plus distrayant pour combler tes volages pensées. seule la lucarne aux vives couleurs de l’astre de la nuit t’apaise. silhouette flâneuse, tu te cambres, agacée, vers elle, pour ouvrir d’une main légère ce rideau illuné. tu inspectes ces rues mal éclairés blanchissant sous quelques lumières fatiguées. personne. juste le silence criard d’une ville endormie. quel ennui.
apparait finalement le doux son de ta délivrance. ton corps entier se redresse à la poursuite de cette ombre, tes yeux cherchant les siens, découvrant ce visage toujours aussi enivrant, l’unique, le seul qui sache te combler. « Tu es en retard, je t’ai presque attendue. »
déesse aux grands yeux noirs vainqueurs, tu t’approches de lui affamée de ses baisers, de son touché, de tout son être. tes cheveux glissant amoureusement sur son corps qui te surplombe avec magnificence, tes lèvres s’aventurant dans le creux de son cou, puis sur sa peau, puis sa bouche; nid de baisers fous ou l’ivresse s’empare des plus avisés. tu te laisses bercer par ce délicieux frisson, un frisson inhumain à vous tordre l’âme, brûlante de désirs et de passions, accrochant tes lèvres aux siennes.
« Ce soir tu m’appartiens, prends-moi avant que ma jeunesse ne se fane. »
ce soir, il est le c o m p l i c e de ton adultère.        

avatar
date d'installation : 25/11/2017
messages : 257
pseudo : tragie
avatar + © : shin ho seok (wonho - monsta x)
ava: asae bb ; signa: astra
âge du perso : 25
emploi/études : escort-boy


Je voudrais m'échapper vite, comme la fumée toute noire
Dans mon petit bolide quant on fend le brouillard
Comme des météorites l’atmosphère nous sépare

On croit tuer l'ennui quand on soulève nos verres
On passe nos meilleures nuits quand le soleil se lève
Association de mâles fêtards, mâles fêtards
Association de mâles fêtards, mâles fêtards



Elle était sucrée
Une part de mangue en été
J'ai bien cru que ça serait salé sans pépins
Une part de moi s'entêtait
Elle n'est pas dupe je souhaitais goûter son venin
Assis en tailleur au pied d'un chêne centenaire elle m'a dit parle un peu de toi et moi je ne sais pas me taire
Elle a su m'allumer ce soir un grain de sucre en mon thé vert
J'ai voulu la diriger chez elle mais il y a le cran de sûreté
Souvent on s'adore mais des fois t'es trop piquante
J'ai l'impression d’être assoiffé dans un pays tropical
T'es originale, mais moi je suis au régime
Je sais pas d'où t'es originaire mais ça te rend géniale
On s'aimait c'était voué a l’échec est-ce une partie de carte ou un dîner romantique
Elle était belle mais voulait voyager si loin
Pour combien de temps j'aurais plus son arôme antique



Pour toi j'ai toujours de l'appétit
Pour ou nuit ou pour l'apéritif
Je te veux plus quand c'est interdit
Ma boisson sucrée mon additif

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ven 1 Déc - 0:27


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

Il réajuste soigneusement la montre à son poignet. Il sait qu'elle lui plaira, après tout, c'est son cadeau. Elle aime quand il se pare de ses plus beaux présents. Parce qu'elle aime quand il lui montre qu'il lui appartient. Pour un temps éphémère, pour un temps qui va vite s'envoler, pour l'illusion d'une étreinte amoureuse et de soupirs romantiques. Il regarde la lumière artificielle des réverbères se refléter sur la vitre arrière du petit taxi japonais. Il se perd. Il se prend à rêver de caresses voluptueuses et de courbes sensibles. Comme le parcours d'un amant sur le corps de sa moitié, il imagine déjà l'ensemble dans lequel elle saura l'accueillir. Toujours dans cette même impatience, ce même jeu de séduction, cet air de tigresse qui a toujours su le faire frémir. Il serre les poings, en glisse même un entre ses doigts pour se le mordre tendrement. Comme s'il croquait dans le fruit défendu, le précieux nectar coulant le long de ses lèvres charnues. Dieu qu'il a envie de la consommer, de la consumer.

La voiture s'arrête, il donne poliment l'argent au chauffeur dans un japonais très approximatif. Il sort, se présente prestement devant le bâtiment. Il sait qu'elle le guette. Il sait qu'il est en retard, qu'elle le lui fera savoir. Et il ne veut pas la frustrer davantage, se frustrer davantage. Il pénètre dans l'enceinte du bâtiment, connaissant le numéro de la chambre par cœur. Ses pas le guident tout seul vers l'antre du démon, ou plutôt de la diablesse dans sa tenue de velours. Dès qu'il tourne la poignée, la voici à son cou, lui dévorant la peau parée d'un léger parfum tout en lui minaudant de rattraper son retard de son corps d'étalon. Hee Jun plisse les yeux, pose ses mains sur les hanches doucereuses de sa chère et tendre cliente. Il aime être quémandé. Il aime qu'on lui montre ce manque qu'il peut générer avant ou après l'acte. Il aime ne pas être qu'un souvenir d'un plaisir charnel mortel. « Vous devrez beaucoup gémir dans ce cas, Madame Kinoshita. » Ses lèvres, entre deux baisers électriques, s'étirent dans un mince sourire flatteur. Elle est belle, Asae, dans le pêché. Elle est tellement belle quand elle embrasse la débauche, l'immoral et le superflu. Tout en répondant à ses appels plus langoureux les uns que les autres, il se débarrasse de sa veste et de sa ceinture pour commencer. Le temps file à une vitesse folle, ils ne veulent pas en perdre une seule miette. Le compteur se met en marche, il la fait reculer de quelques pas tout en collant ses lèvres aux siennes sucrées. Douce attraction qui le rendra bientôt addict de sa voix dépaysée de velours. Oh oui elle va s'exprimer. Comme la dernière volonté d'une condamnée à l'ivresse de l'amour.




s e x u a l i t y

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
«Kinoshita Asae»
damnée
avatar
date d'installation : 27/11/2017
messages : 430
pseudo : JEUNESSE DU FAUVE
avatar + © : lee chaeeu + (moi)
emploi/études : professeur de musique; harmonie sensuelle, tu joues de tes doigts fins d'envoutants sortilèges devant toute sorte d'étudiants

FETISH
¯¯¯¯¯¯¯
you got a fetish for my l o v e, I push you out and you come right back, don't see a point in blaming you, if were you, i'd do me too, you got a fetish for my love


☾☽

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sam 2 Déc - 23:52


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

« Bien sûr, tout ce que tu voudras. »
pourvu qu'il t'offre cet exaltant sentiment d'ivresse.
dans tes pensées éperdues, tu frisonnes d’un plaisir tremblant. égarée aux douceurs du présent qu’il s’autorise à t’offrir et que tu accueilles ardemment entre tes lèvres roses impatientes. tu rêves de l’abrutissante extase jetant ta tête en arrière complètement mièvre de ses baisés volés sur ta peau. soudain tu te ressaisis, l’étreint, et l’embrasse d’une passion féroce, d’une ardeur si sauvage et si douce à la fois, envahie par cette fièvre étrange. « Plus vite. »
avide de délice, brune ténébreuse insatisfaite, tu lui arraches son haut de soie exposant ce corps, parfait modèle, qui t’ensorcelles. belle mystérieuse, tu l’observes d’un air moqueur avant d’embrasser sa peau si blanche et tentante au baiser. tu le veux, le désire, brulant d’ardeur folle à en consommer l’âme saine, promenant tes mains autour de sa taille, l’attirant près de toi.
débute une danse d’amour, de désir et d’effrois où bouches, sens et soupirs se mêlèrent à ce tourbillon de plaisir. puis dans un élan de tendresse, tu renverses cette personne que tu aimes tant surnommer amant, ton corps s’échouant sur le sien allongé dans la caresse des draps. immobile, tu restes au dessus de lui, exhibant ta peau ou le clair de lune reluise par instant, peau soigneusement parfumée à l’arôme charnel où le désir s’allume. et dans cette même posture, tu le regardes sans fin, d’un regard embrasé aux ardeurs imprudentes et audacieuses, comme s’il s’agissait de ton seul plaisir, remplie d’attente et de désir. lui seul, l'unique, connaissant tes espoirs et tes désirs secrets. lui seul, le parfait, sait épouser la forme parfaite de ton enveloppe corporelle absente de toute pureté et d’innocence.
le désir allumé dans tes prunelles brunes, tu lies tes mains aux siennes, les déposants délicatement sur ta poitrine dure de tendresse réclamant ses plus belles caresses. « Je demande grâce. »
divine, tu te languis rêvant aux voluptés de ce corps tant adulé, et d’une passion jaillissante tu as envie d’exister, de vivre, de jouir. alors tu accueilles de nouveau ses lèvres contre les tiennes, descendant, descendant plus loin, redécouvrant chaque parcelle de son corps, humant et adorant son doux parfum à en perdre complètement la tête.
prisonnières de tes péchés, de tes désirs inapaisés, tu lui offres ton beau corps brisé en quête de cette pure folie; l’écrasant vertige. tu n’aspires qu’à une seule chose, qu’il souille ton ventre de sa fougue chaleur. toi, malheureuse, dont le coeur n’a jamais su aimer; sentiments gelés.

avatar
date d'installation : 25/11/2017
messages : 257
pseudo : tragie
avatar + © : shin ho seok (wonho - monsta x)
ava: asae bb ; signa: astra
âge du perso : 25
emploi/études : escort-boy


Je voudrais m'échapper vite, comme la fumée toute noire
Dans mon petit bolide quant on fend le brouillard
Comme des météorites l’atmosphère nous sépare

On croit tuer l'ennui quand on soulève nos verres
On passe nos meilleures nuits quand le soleil se lève
Association de mâles fêtards, mâles fêtards
Association de mâles fêtards, mâles fêtards



Elle était sucrée
Une part de mangue en été
J'ai bien cru que ça serait salé sans pépins
Une part de moi s'entêtait
Elle n'est pas dupe je souhaitais goûter son venin
Assis en tailleur au pied d'un chêne centenaire elle m'a dit parle un peu de toi et moi je ne sais pas me taire
Elle a su m'allumer ce soir un grain de sucre en mon thé vert
J'ai voulu la diriger chez elle mais il y a le cran de sûreté
Souvent on s'adore mais des fois t'es trop piquante
J'ai l'impression d’être assoiffé dans un pays tropical
T'es originale, mais moi je suis au régime
Je sais pas d'où t'es originaire mais ça te rend géniale
On s'aimait c'était voué a l’échec est-ce une partie de carte ou un dîner romantique
Elle était belle mais voulait voyager si loin
Pour combien de temps j'aurais plus son arôme antique



Pour toi j'ai toujours de l'appétit
Pour ou nuit ou pour l'apéritif
Je te veux plus quand c'est interdit
Ma boisson sucrée mon additif

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dim 3 Déc - 0:42


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

Tout ce qu'il voudra. Plus vite. Demandant grâce. Qui est l'esclave de l'autre ? Hee Jun se surprend à se le demander, tandis que les lèvres sauvages de sa tendre cliente parcourt son corps-objet. Sa chemise à même le sol, inutilisable du fait des coutures arrachées, ses yeux contemplent le mur auquel la brune fait dos. Elle s'enivre de ses baisers, de sa peau, et lui réfléchit à ce qu'il peut bien faire dans cette chambre d'hôtel. Il va tellement la baiser. Il va tellement la faire gémir pour se sentir exister, pour que des traces subsistent en elle, sur elle, pour elle. Et il l'enlace, et il l'embrasse, le feu s'embrasant dans le creux de sa poitrine. Qu'elle peut être surprenante, Madame Kinoshita. Il ne s'en lassera donc jamais. Ses pas suivent les siens, délicieuse attraction charnelle dont il ne peut se défaire. Bientôt, il se retrouve allongé sur l'immense lit qui domine toute la pièce. La pêcheresse assise sur lui et dévorant de nouveau ses lèvres. Il pose ses mains contre sa poitrine dénudée. Elle a envie qu'il la touche, qu'il la caresse, qu'il la fasse vibrer au plus profond de son être. Quelle débauchée.

Ses doigts glissent tous seuls contre ces monts de chair qu'il a appris à apprécier. Elle le détruit, le consume au fur et à mesure que ses lèvres sucrées parcourent son corps musclé. Il est son dévoué serviteur, et en même temps sa rédemption. Il soupire, la peau échauffée. Il torture de plaisir ses pointes roses avec une certaine impatience. Il a envie qu'elle lui soit complètement dépendante. Il le sait, elle l'aime beaucoup trop sous les draps. Et il danse, il ondule contre cette silhouette dont il rêve souvent, son visage ayant remplacé ses mains sur sa poitrine. Il prend à présent le dessus, la surplombant de toute sa stature sur le matelas, se collant à sa peau et la cachant sous son corps. Les sens en alerte, le coeur au bord des lèvres, son regard heurte celui pétillant de sa très chère cliente. « Madame Kinoshita... » Soupir brûlant. Profonde inspiration et baiser volupté sur son sein. « Personne ne pourra vous sauver... » Il va la dévorer. Il va l'attirer dans le pêché le plus parfait et le plus désirable qui soit. Il a envie qu'elle soit salie de ses propres débordements et qu'elle en sourit. Qu'elle soit fière d'avoir fait appel à lui. Ses baisers s'intensifient sur sa poitrine parfaite, l'invitant à cueillir tout ce qu'elle voudra de lui en lui prenant les mains. Il sourit. Il rougit. L'homme-objet qu'il est ne pense plus à demain. Il ne pense plus à la misère qui lui colle à la peau. Il croque la luxure à pleines dents. Pour elle, pour Madame Kinoshita. Et dans cette terrible attraction, il est son meilleur cauchemar.




s e x u a l i t y

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
«Kinoshita Asae»
damnée
avatar
date d'installation : 27/11/2017
messages : 430
pseudo : JEUNESSE DU FAUVE
avatar + © : lee chaeeu + (moi)
emploi/études : professeur de musique; harmonie sensuelle, tu joues de tes doigts fins d'envoutants sortilèges devant toute sorte d'étudiants

FETISH
¯¯¯¯¯¯¯
you got a fetish for my l o v e, I push you out and you come right back, don't see a point in blaming you, if were you, i'd do me too, you got a fetish for my love


☾☽

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dim 3 Déc - 18:59


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

étendue sous l’ombre de son corps vigoureux et envoutant, sur de profonds coussins imprégnés d’odeurs exotiques, tu rêves de caresses puissantes.
première étreinte,
cruels baisers dressant ton sein, puis tes seins, ta poitrine généreuse s’ouvrant à lui emplit d’un désir toujours âpre et nouveau.
tu brules d’un plaisir impétueux, succube gémissante que rien ne rassasiera, ta peau gardant sans fin le frisson de cet air chaud te frappant. le toucher divin, le souffle ardent, qui font plier ta taille délicate, et toi, souriante au venin qui brûle ta peau arrachant à ta voix voluptueuse de soupires profonds; écho mélodieux de de ta lubricité où toute résistance se brise.
il prend tes mains, les lient au tiennes, tu te laisses faire, bien trop sage, effleurant de tes lèvres fougueuses le bout de ses doigts. ce soir tu lui es soumise. ce soir tu es soumise à ces vives sensations qui répandent en toi ce vive émoi. mais tu désires plus, toujours plus. éternelle insatisfaite, à l’appétit inassouvi, tu te débats voulant retrouver ses lèvres, ce délicieux endroit où l’ardent baiser s’éteint sur sa lèvre fatale.
alors les yeux mi-clos, gémissant de ta plus belle voix, tu l’observes avec ton visage d’ange au penchant pour le péché, glissant ses mains, puis ses doigts, le long de ton corps qui ondule délicieusement avec la pureté de ses formes, pour l’entrainer entre tes douces cuisses joliment humides. tu veux qu’il cueille la fleur de ton envie, qu’il t’arrache des larmes de plaisir et de vives cris de joie, tu veux planer, effacer les mirages et apprécier le goût de cette douce nuit.
seconde étreinte,
l’air las, tu te redresses, plongeant ton regard enflammé dans ses yeux au désir ardent caressant sa douce joue rougie. tu adores être contre lui, parler bas, lui susurrer des poèmes obscènes.
tu veux le dévorer,
le tourmenter,
l’abimer,
lui faire l’amour d’une façon brulante à en rendre jaloux les plus vertueux.
résidant au creux de son cou tu convoites d’un plaisir obscur son oreille rougissante, l’implorant d’une douce intonation de mettre fin à tes souffrances; de mettre un terme à ce délicieux supplice, le ceinturant de tes hanches qui empêche de penser, l’entourant de ton corps ayant l’effet d’une drogue et le parfum du doux poison de la passion, appuyant contre ta cuise son désir brulant. « Je te veux. Maintenant. Baise-moi. »
douces palpitations qui abiment et creusent ta chair, étouffant ta voix lascive contre son être, vibrant d’amour et d’un plaisir perdu. qu’il remplisse ton sanctuaire de sa violence paillarde. qu’il soit tient, que tu sois sienne.
avatar
date d'installation : 25/11/2017
messages : 257
pseudo : tragie
avatar + © : shin ho seok (wonho - monsta x)
ava: asae bb ; signa: astra
âge du perso : 25
emploi/études : escort-boy


Je voudrais m'échapper vite, comme la fumée toute noire
Dans mon petit bolide quant on fend le brouillard
Comme des météorites l’atmosphère nous sépare

On croit tuer l'ennui quand on soulève nos verres
On passe nos meilleures nuits quand le soleil se lève
Association de mâles fêtards, mâles fêtards
Association de mâles fêtards, mâles fêtards



Elle était sucrée
Une part de mangue en été
J'ai bien cru que ça serait salé sans pépins
Une part de moi s'entêtait
Elle n'est pas dupe je souhaitais goûter son venin
Assis en tailleur au pied d'un chêne centenaire elle m'a dit parle un peu de toi et moi je ne sais pas me taire
Elle a su m'allumer ce soir un grain de sucre en mon thé vert
J'ai voulu la diriger chez elle mais il y a le cran de sûreté
Souvent on s'adore mais des fois t'es trop piquante
J'ai l'impression d’être assoiffé dans un pays tropical
T'es originale, mais moi je suis au régime
Je sais pas d'où t'es originaire mais ça te rend géniale
On s'aimait c'était voué a l’échec est-ce une partie de carte ou un dîner romantique
Elle était belle mais voulait voyager si loin
Pour combien de temps j'aurais plus son arôme antique



Pour toi j'ai toujours de l'appétit
Pour ou nuit ou pour l'apéritif
Je te veux plus quand c'est interdit
Ma boisson sucrée mon additif

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dim 3 Déc - 19:20


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯






s e x u a l i t y

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
«Kinoshita Asae»
damnée
avatar
date d'installation : 27/11/2017
messages : 430
pseudo : JEUNESSE DU FAUVE
avatar + © : lee chaeeu + (moi)
emploi/études : professeur de musique; harmonie sensuelle, tu joues de tes doigts fins d'envoutants sortilèges devant toute sorte d'étudiants

FETISH
¯¯¯¯¯¯¯
you got a fetish for my l o v e, I push you out and you come right back, don't see a point in blaming you, if were you, i'd do me too, you got a fetish for my love


☾☽

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mar 5 Déc - 22:54


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯



avatar
date d'installation : 25/11/2017
messages : 257
pseudo : tragie
avatar + © : shin ho seok (wonho - monsta x)
ava: asae bb ; signa: astra
âge du perso : 25
emploi/études : escort-boy


Je voudrais m'échapper vite, comme la fumée toute noire
Dans mon petit bolide quant on fend le brouillard
Comme des météorites l’atmosphère nous sépare

On croit tuer l'ennui quand on soulève nos verres
On passe nos meilleures nuits quand le soleil se lève
Association de mâles fêtards, mâles fêtards
Association de mâles fêtards, mâles fêtards



Elle était sucrée
Une part de mangue en été
J'ai bien cru que ça serait salé sans pépins
Une part de moi s'entêtait
Elle n'est pas dupe je souhaitais goûter son venin
Assis en tailleur au pied d'un chêne centenaire elle m'a dit parle un peu de toi et moi je ne sais pas me taire
Elle a su m'allumer ce soir un grain de sucre en mon thé vert
J'ai voulu la diriger chez elle mais il y a le cran de sûreté
Souvent on s'adore mais des fois t'es trop piquante
J'ai l'impression d’être assoiffé dans un pays tropical
T'es originale, mais moi je suis au régime
Je sais pas d'où t'es originaire mais ça te rend géniale
On s'aimait c'était voué a l’échec est-ce une partie de carte ou un dîner romantique
Elle était belle mais voulait voyager si loin
Pour combien de temps j'aurais plus son arôme antique



Pour toi j'ai toujours de l'appétit
Pour ou nuit ou pour l'apéritif
Je te veux plus quand c'est interdit
Ma boisson sucrée mon additif

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mar 5 Déc - 23:25


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯






s e x u a l i t y

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
«Kinoshita Asae»
damnée
avatar
date d'installation : 27/11/2017
messages : 430
pseudo : JEUNESSE DU FAUVE
avatar + © : lee chaeeu + (moi)
emploi/études : professeur de musique; harmonie sensuelle, tu joues de tes doigts fins d'envoutants sortilèges devant toute sorte d'étudiants

FETISH
¯¯¯¯¯¯¯
you got a fetish for my l o v e, I push you out and you come right back, don't see a point in blaming you, if were you, i'd do me too, you got a fetish for my love


☾☽

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jeu 7 Déc - 15:16


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯


avatar
date d'installation : 25/11/2017
messages : 257
pseudo : tragie
avatar + © : shin ho seok (wonho - monsta x)
ava: asae bb ; signa: astra
âge du perso : 25
emploi/études : escort-boy


Je voudrais m'échapper vite, comme la fumée toute noire
Dans mon petit bolide quant on fend le brouillard
Comme des météorites l’atmosphère nous sépare

On croit tuer l'ennui quand on soulève nos verres
On passe nos meilleures nuits quand le soleil se lève
Association de mâles fêtards, mâles fêtards
Association de mâles fêtards, mâles fêtards



Elle était sucrée
Une part de mangue en été
J'ai bien cru que ça serait salé sans pépins
Une part de moi s'entêtait
Elle n'est pas dupe je souhaitais goûter son venin
Assis en tailleur au pied d'un chêne centenaire elle m'a dit parle un peu de toi et moi je ne sais pas me taire
Elle a su m'allumer ce soir un grain de sucre en mon thé vert
J'ai voulu la diriger chez elle mais il y a le cran de sûreté
Souvent on s'adore mais des fois t'es trop piquante
J'ai l'impression d’être assoiffé dans un pays tropical
T'es originale, mais moi je suis au régime
Je sais pas d'où t'es originaire mais ça te rend géniale
On s'aimait c'était voué a l’échec est-ce une partie de carte ou un dîner romantique
Elle était belle mais voulait voyager si loin
Pour combien de temps j'aurais plus son arôme antique



Pour toi j'ai toujours de l'appétit
Pour ou nuit ou pour l'apéritif
Je te veux plus quand c'est interdit
Ma boisson sucrée mon additif

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jeu 7 Déc - 18:43


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯






s e x u a l i t y

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
«Kinoshita Asae»
damnée
avatar
date d'installation : 27/11/2017
messages : 430
pseudo : JEUNESSE DU FAUVE
avatar + © : lee chaeeu + (moi)
emploi/études : professeur de musique; harmonie sensuelle, tu joues de tes doigts fins d'envoutants sortilèges devant toute sorte d'étudiants

FETISH
¯¯¯¯¯¯¯
you got a fetish for my l o v e, I push you out and you come right back, don't see a point in blaming you, if were you, i'd do me too, you got a fetish for my love


☾☽

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dim 10 Déc - 0:26


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯



avatar
date d'installation : 25/11/2017
messages : 257
pseudo : tragie
avatar + © : shin ho seok (wonho - monsta x)
ava: asae bb ; signa: astra
âge du perso : 25
emploi/études : escort-boy


Je voudrais m'échapper vite, comme la fumée toute noire
Dans mon petit bolide quant on fend le brouillard
Comme des météorites l’atmosphère nous sépare

On croit tuer l'ennui quand on soulève nos verres
On passe nos meilleures nuits quand le soleil se lève
Association de mâles fêtards, mâles fêtards
Association de mâles fêtards, mâles fêtards



Elle était sucrée
Une part de mangue en été
J'ai bien cru que ça serait salé sans pépins
Une part de moi s'entêtait
Elle n'est pas dupe je souhaitais goûter son venin
Assis en tailleur au pied d'un chêne centenaire elle m'a dit parle un peu de toi et moi je ne sais pas me taire
Elle a su m'allumer ce soir un grain de sucre en mon thé vert
J'ai voulu la diriger chez elle mais il y a le cran de sûreté
Souvent on s'adore mais des fois t'es trop piquante
J'ai l'impression d’être assoiffé dans un pays tropical
T'es originale, mais moi je suis au régime
Je sais pas d'où t'es originaire mais ça te rend géniale
On s'aimait c'était voué a l’échec est-ce une partie de carte ou un dîner romantique
Elle était belle mais voulait voyager si loin
Pour combien de temps j'aurais plus son arôme antique



Pour toi j'ai toujours de l'appétit
Pour ou nuit ou pour l'apéritif
Je te veux plus quand c'est interdit
Ma boisson sucrée mon additif

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dim 10 Déc - 1:14


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯






s e x u a l i t y

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
«Kinoshita Asae»
damnée
avatar
date d'installation : 27/11/2017
messages : 430
pseudo : JEUNESSE DU FAUVE
avatar + © : lee chaeeu + (moi)
emploi/études : professeur de musique; harmonie sensuelle, tu joues de tes doigts fins d'envoutants sortilèges devant toute sorte d'étudiants

FETISH
¯¯¯¯¯¯¯
you got a fetish for my l o v e, I push you out and you come right back, don't see a point in blaming you, if were you, i'd do me too, you got a fetish for my love


☾☽

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lun 11 Déc - 19:24


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

l’aurore.
face à elle, le noir part, se dissout et s’égare.
belle aurore.
elle coule dans tes rêves,
expose ton corps obscur à cette lumière écarlate, berçant tes seins dans cette lueur divine.
que tu aimes cette timide caresse des rayons satinés du matin.
puis vient le souffle du zéphyr, il t’enivre de son plus doux parfum, et dans ses plus suaves odeurs, c’est son souffle que tu respires. tu t’éveilles dans son l’étreinte chaleureuse. il dort encore, il veille dans l’ombre, son corps contre le tien. son visage bercé dans le clarté du petit jour, pure et touchante beauté, dont le soleil, céleste flamme, en adouci l’image. tu adores caresser les traits de son visage endormi. ce visage qui ne sera jamais tien, seulement le temps d’une nuit, où les caresses ne sont que les infructueux essais d’un pauvre amour qui tente l’impossible union des âmes par les corps.
il n’est que ton amant ;
un touché éphémère,
une ivresse passagère,
un regret temporaire.
et dans tes nobles songes reviennent les volages humeurs, plus stériles que belles, t’arrachant de profonds soupirs amers.
triste et dur est le voyage quand la réalité refait surface.
tu le quittes,
abandonnant cette tendre enceinte où ton corps fut bordé,
abandonnant les souvenirs d’une soirée où coeur et âme ont tant désirés
abandonnant plaisirs et péchés.
tu te lèves,
dévoilant ton corps dévêtu,
exposant la luxure, le vice, le plaisir et l’immoralité,
révélant les stigmates d’une nuit passionnée.
tu y découvres la trace d’un baiser voler ; une jolie tâche rougie peinte par des lèvres coquines,
la preuve ardente de son envie.  les images passent et repassent dans ta tête, tu effleures encore ces délicieux souvenirs du bout des doigts, les embrassent, mais ils fuient, se déforment, s’envolent, l’heure de se réveiller arrive. l’illusion devant faire place à la sombre réalité.
« Mon fiancé ne va pas apprécier. »
cœur inquiet, plus agité que l’onde ; qui sait quel sera le prix de ta gourmandise. tu aimerais tellement oublier et dormir. vivre ta propre vie. n’être point contrainte à revenir dans l’enfer qu’on te force à subir.
mais pour le moment tu te lamentes et tu trompes le temps, te consolant en t’abîmant, sans perdre de vue la réalité que tu convoites tant : ta liberté.
simplement exister comme tu l'entends.
sans crainte,
sans remords,
sans chagrin.  
mais pour l'instant tu dois te laver,
essayer de ne pas y penser,
brûler ta peau lait d'ânesse,
que ton corps retrouve sa pleine vitalité.
avatar
date d'installation : 25/11/2017
messages : 257
pseudo : tragie
avatar + © : shin ho seok (wonho - monsta x)
ava: asae bb ; signa: astra
âge du perso : 25
emploi/études : escort-boy


Je voudrais m'échapper vite, comme la fumée toute noire
Dans mon petit bolide quant on fend le brouillard
Comme des météorites l’atmosphère nous sépare

On croit tuer l'ennui quand on soulève nos verres
On passe nos meilleures nuits quand le soleil se lève
Association de mâles fêtards, mâles fêtards
Association de mâles fêtards, mâles fêtards



Elle était sucrée
Une part de mangue en été
J'ai bien cru que ça serait salé sans pépins
Une part de moi s'entêtait
Elle n'est pas dupe je souhaitais goûter son venin
Assis en tailleur au pied d'un chêne centenaire elle m'a dit parle un peu de toi et moi je ne sais pas me taire
Elle a su m'allumer ce soir un grain de sucre en mon thé vert
J'ai voulu la diriger chez elle mais il y a le cran de sûreté
Souvent on s'adore mais des fois t'es trop piquante
J'ai l'impression d’être assoiffé dans un pays tropical
T'es originale, mais moi je suis au régime
Je sais pas d'où t'es originaire mais ça te rend géniale
On s'aimait c'était voué a l’échec est-ce une partie de carte ou un dîner romantique
Elle était belle mais voulait voyager si loin
Pour combien de temps j'aurais plus son arôme antique



Pour toi j'ai toujours de l'appétit
Pour ou nuit ou pour l'apéritif
Je te veux plus quand c'est interdit
Ma boisson sucrée mon additif

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lun 11 Déc - 21:05


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

Les rayons du soleil viennent doucement percer l'opacité des rideaux, dansant comme les reflets d'une eau calme sur les lignes de son visage endormi. Confortablement blotti contre un corps qui ne lui appartiendra jamais, il trouve le réconfort dans une odeur qu'il a appris à apprécier. Le doux parfum d'une peau de pêche après la destruction de l'âme. Madame Kinoshita n'a jamais été plus docile que lorsqu'elle dort à ses côtés. Et pourtant, c'est elle qui se réveille la première, lui nullement inquiété par ses caresses qu'il sait de bonne providence. Il se laisse bercer quelques minutes de plus par les bras de Morphée, avant de lentement ouvrir ses yeux, fixant cette silhouette embrumée désormais levée hors du lit de satin. De belles courbes se dessinent devant lui. Des courbes qu'il adore enlacer et embrasser. Il esquisse un léger sourire, silencieux, profitant simplement du merveilleux spectacle que sa tendre cliente lui offre. Elle est belle au réveil, la fleur fanée, le phénix renaissant de ses cendres. Elle s'est brûlée à lui, s'est consumée à ses faveurs, pour retrouver le souffle de vie une fois le soleil levé. Et pourtant, elle n'a jamais autant transpiré le pêché.

Il s'étire légèrement pour se redresser, s'appuyant nonchalamment sur son coude. A présent décollé du confort de l'oreiller, il continue d'observer cette femme qui se réveille d'une belle rêverie. Elle scrute la précieuse marque qu'il lui a apposé sur la fesse, un modeste présent pour qu'elle ne l'oublie pas de sitôt. Mais il a omis un détail qu'elle s'empresse de lui rappeler: son fiancé verra sûrement cette rougeur, et passera de nouveau ses nerfs sur elle. Ils ont l'habitude, tous les deux. Il sait qu'elle n'est pas très prudente quand il s'agit de ses infidélités, mais elle reste toujours debout, fière et puissante. Indomptable. Sauf peut-être pour Hee Jun. A son tour, il quitte les draps. A son tour, il s'approche, nu, du corps esseulé de sa cliente. Dans son dos, il glisse ses doigts curieux contre la marque de leurs débordements. Le menton posé sur son épaule charnue, déposant un baiser au creux de son cou. Un murmure à peine audible, et le voici épenché à sa source. « Dois-je m'excuser, Madame Kinoshita ?... » Un sourire espiègle se dessine progressivement sur ses lèvres. Lentement, il l'enlace de ses bras au niveau de ses reins, poursuivant ses baisers par dizaines, voire centaines. Torturant sa gorge de son souffle viril, étouffant ses propres désirs contre sa jugulaire. Il la serre de tout son long contre lui, lui montre qu'il est là lui, présent, et qu'elle le protègera le temps d'une nuit dans ses grands bras forts et aguerris. Il est prêt à faire la guerre pour une femme comme elle. Et il fera la guerre dans leurs plus beaux rêves.




s e x u a l i t y

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
«Kinoshita Asae»
damnée
avatar
date d'installation : 27/11/2017
messages : 430
pseudo : JEUNESSE DU FAUVE
avatar + © : lee chaeeu + (moi)
emploi/études : professeur de musique; harmonie sensuelle, tu joues de tes doigts fins d'envoutants sortilèges devant toute sorte d'étudiants

FETISH
¯¯¯¯¯¯¯
you got a fetish for my l o v e, I push you out and you come right back, don't see a point in blaming you, if were you, i'd do me too, you got a fetish for my love


☾☽

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lun 11 Déc - 22:51


NOCTURNE VULGAIRE
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
nue,
indécise,
tu souris.
étonnamment tu souris.
tu souris à sa voix taquine, à ses baisers enjoués, à sa présence vive, la seule qui sait t’enflammer d’un désir irrationnel.
tu oublies tout du tourment, perdue dans le creux de ses bras, pendue à son touché de velours, flottant dans ce présent incertain où chaque pas, chaque geste, chaque son, est une nouvelle pulsation qui configure ton existence.
réalité falsifiée,
sentiments artificiels,
vie théâtralisée.
mais avec lui, tu goûtes à cette divine liberté,
lui, qui t’a offert son corps et que tu as impunément enlacé.
lui, qui t’a dévoilé son âme et que tu as accueilli avec passion.
ton toi raisonnant perpétuellement en lui.
il est le baume de tes plaies, la sève de ton esprit, le miroir qui reflète celle que tu voudrais véritablement être.
à ses côtés, tu renies ta propre fatalité. unique souveraine et maîtresse de ton destin. et aujourd’hui, tu désires seulement ses mains viriles sur la douceur de tes reins. rien d’autre. personne d’autre. seulement lui. seulement toi.
« Non, j’espérais seulement plus de traces de ton passage. »
esprit félin,
sourire narquois,
accent coquin.
tu le provoques de ta voix railleuse aux mélodies divinement libertines, cambrant tes fesses contre ses formes qui t’ondulent.
simple contact et la peau frémit.
tu te tournes pour rencontrer son visage où l’amour s’épanoui, avide de retrouver sa bouche, avide de sa langue qui pétille et de toutes les merveilles qui s’y cachent.
premier baiser.
premier désir.  
blottis contre son torse, paumée dans cette délicieuse ivresse baignée de lumière, sa peau contre ton sein, tu joins méticuleusement tes yeux aux siens.
« Tu es tellement beau Hee Jun. »
gourmande, tu te délectes de son souffle aux suaves parfums, du délices moelleux de ses lèvres pulpeuse, avant d’y mettre fin. un instant. rien qu’un instant. juste le temps approprié pour atteindre son oreille, la mordiller avec tendresse et lui soumettre ta faim.
« Je vais prendre une douche. Rejoins-moi, si tu en as envie. »
simple invitation au paradis,
au goût terrifiant du défis.
tu sais qu’il viendra cueillir le fruit défendu.
lui, soumis à la pudeur de tes charmes,
lui, soumis au soleil de tes yeux.
puis tu l’abandonnes,
avec cette envie de sentir ses mains, ses doigts te caresser,
avec cette envie de jouir debout, assisse ou couchée.
déhanchant chaque partie de ton céleste corps, quitte à faire voler tes cheveux ébènes hors de ta nuque légère, pour l’allumer de ce désir infini.
«Contenu sponsorisé»
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EMOJIS & CIE  ::  :: minato :: shiba-
Sauter vers: