::  :: minato :: aoyama Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

the land of all ♞ heejun&takahiro

avatar
date d'installation : 25/11/2017
messages : 303
pseudo : tragie
avatar + © : shin ho seok (wonho - monsta x)
ava: cproject ; signa: astra
âge du perso : 26
emploi/études : escort-boy


Je voudrais m'échapper vite, comme la fumée toute noire
Dans mon petit bolide quant on fend le brouillard
Comme des météorites l’atmosphère nous sépare



On croit tuer l'ennui quand on soulève nos verres
On passe nos meilleures nuits quand le soleil se lève
Association de mâles fêtards, mâles fêtards
Association de mâles fêtards, mâles fêtards



Elle était sucrée
Une part de mangue en été
J'ai bien cru que ça serait salé sans pépins
Une part de moi s'entêtait
Elle n'est pas dupe je souhaitais goûter son venin
Assis en tailleur au pied d'un chêne centenaire elle m'a dit parle un peu de toi et moi je ne sais pas me taire
Elle a su m'allumer ce soir un grain de sucre en mon thé vert
J'ai voulu la diriger chez elle mais il y a le cran de sûreté
Souvent on s'adore mais des fois t'es trop piquante
J'ai l'impression d’être assoiffé dans un pays tropical
T'es originale, mais moi je suis au régime
Je sais pas d'où t'es originaire mais ça te rend géniale
On s'aimait c'était voué a l’échec est-ce une partie de carte ou un dîner romantique
Elle était belle mais voulait voyager si loin
Pour combien de temps j'aurais plus son arôme antique



Pour toi j'ai toujours de l'appétit
Pour ou nuit ou pour l'apéritif
Je te veux plus quand c'est interdit
Ma boisson sucrée mon additif

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Nov - 21:25
the land of all
mashima takahiro & nam hee jun

Le soleil haut perché dans le ciel, Hee Jun tapote ses deux joues avec un peu d'eau de toilette pour se parfumer la peau, avant de glisser quelques doigts hasardeux dans ses cheveux pour arranger sa coupe. Il se regarde dans le miroir, se trouve plutôt satisfaisant, puis quitte la petite salle de bains dans un maigre sourire. C'est toujours comme ça: il est dans l'excitation de se préparer, de se faire beau pour plaire, et une fois qu'il fermera la porte de l'appartement derrière lui, l'angoisse de se donner à une inconnue le prendra. Il aurait pu éviter cela, bien sûr. Mais il est tombé bien bas Hee Jun, bien trop bas. Et maintenant le poids de la menace pèse sur ses larges épaules. Il jette un oeil avisé à la porte fermée de l'unique chambre du logement, la chambre de sa petite soeur Hee Jin. Elle n'est pas ici bien évidemment, suivant assidument ses cours à l'université. Mais la jolie fleur qui orne le bois de la porte avec son nom dans un hangeul calligraphié lui fait indéniablement penser à sa dernière famille. Et c'est pour elle qu'il se bat chaque jour. Qu'il se dégrade chaque jour. Il ne peut pas abandonner. Pas maintenant.

Il enfonce les clés de l'appartement dans sa poche une fois qu'il est descendu au pied de l'immeuble. Dans son petit rituel, il lève immédiatement le bras pour qu'un taxi s'arrête à sa hauteur. Il sent ses responsabilités le rattraper. Il monte à l'arrière du véhicule, tend son téléphone pour que le chauffeur puisse lire l'adresse où se rendre, étant parfaitement incapable de lire le japonais, puis il regarde le paysage dans un silence déconcertant. Parce qu'il est seul, et qu'il n'y a rien à dire quand on prend le chemin vers la débauche. Mais aujourd'hui, il marche à l'aveuglette. Il ne sait pas qui il verra, ce qu'il devra faire pour charmer sa cliente. C'est le mystère le plus total. Et une fois arrivé à destination, Hee Jun fait bien attention à comparer la photo du bâtiment envoyée par sa cliente et celui qui se trouve en face de lui. Oui, pas d'erreur, il est arrivé à bon port. Il entre avec une certaine retenue, perdu. Il ne sait pas s'il doit s'annoncer. Tout est confus dans sa tête. Il voit alors un jeune homme un peu plus loin, sûrement un employé. Et il s'accroche à lui comme à l'unique bouée dans tout l'océan pacifique. « Bonjour, je viens pour voir la madame Mashima. Tenez regardez c'est elle. » Dans un japonais lamentable, maladroit, il tend de nouveau son téléphone pour présenter le nom de cette dernière. Les kanjis auront sa peau un jour, assurément.



s e x u a l i t y

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EMOJIS & CIE  ::  :: minato :: aoyama-
Sauter vers: