AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 beer night ❖ (with takumi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: beer night ❖ (with takumi)   Sam 13 Aoû - 9:48

beer night
Takumi & Nao

Elle griffonne frénétiquement des mots qui ne semblent pas vouloir s'accorder, la feuille se froisse sous ses doigts et fini sa vie au fond d'une poubelle déjà bien remplie. Ses pensées partant une à une, accompagnant le papier déchiré.  Elle jette un coup d'œil dehors, le soleil laisse maintenant place à une nouvelle nuit sans étoiles. Peut-être qu'il est temps d'essayer autre chose. Peut-être qu'il est temps de faire ce qu'elle fait le mieux. Les pilules s'entremêlent au fond de son sac, elle jette son dévolu sur l'une d'entre elles, ferme les yeux et porte un énième joint à sa bouche.  Son regard s'arrête sur le spectacle que lui offre le bédo qui se consume, fascinée par l'idée qu'il existe une fin alors qu'elle n'est pas encore parvenue à poser un point final à l'histoire de sa vie. Les occasions n'ont pourtant pas manquées. Trop nombreuses pour se réaliser. Peut-être qu'elle aurait dû rester. Lui serait bien parvenue à mettre un terme au point de suspension. Suspendue. Encore et toujours cette impression d'être au bord du précipice, trop proche pour pouvoir reculer mais trop loin pour sauter. Des petits points se dessinent derrière la baie vitrée, des hommes et des femmes trop pressés, un couple qui se retrouve, des lycéens sur le chemin de la maison. Sont-ils heureux ? Où attendent-ils eux aussi de goûter à ce mets si délicieux ? Elle se met à espérer qu'ils ont eu le droit à leur part du gâteau pour tous les bouts qu'elle n'est jamais parvenue à avaler. Allergique à la vie, allergique à l'idée de mourir. Vivante mais déjà un peu morte. Tableau exquis digne des plus grands porteurs de spleen. Elle tire une taffe et se met à penser que l'herbe et peut être son meilleur compagnon de vie. Si les membres du groupe l'entendaient ils prendraient probablement la chose particulièrement mal seulement voilà contrairement à eux l'herbe et probablement l'une des seules choses de cette planète qu'elle ne pourra jamais trahir ou blesser.Peut-être que c'est là la clé de toutes ses interrogations peut être qu'elle mérite tout ce qui a bien pu lui arriver. Après tout elle n'a jamais tenté de sortir de ce cercle infernal et si Tatsuya ne s'était pas décidé à jouer au bon samaritain elle serait probablement en train de mourir à petit feu quelque part. Parenthèse dorée de sa vie. Voilà les mots qui lui venait lorsqu'elle prenait le temps de réfléchir à ce que sa vie était depuis qu'elle avait croisé leur route. Elle voulait écrire avec eux quelque chose mais ne pouvait s'empêcher de penser qu'à un moment où un autre elle finirait par tout foutre en l'air et si ce n'était pas elle qui le faisait quelqu'un ou quelque chose finirait bien par le faire à sa place. Pour certain ça n'avait probablement aucun sens. Pourquoi toujours penser à la fin alors que tout semblait aller pour le mieux. Pour elle s'était une habitude. Nao a toujours eu le don de s'arrêter sur des petits détails qui ont pour habitudes de passer inaperçu. Ces détails auxquels personnes ne s'attachent vraiment et qui pourtant explique bien des choses, un regard, un mot, un grain de sel. Le départ de Tatsuya n'avait rien d'un détail mais ses effets étaient si nombreux que certains d'entre eux pouvait presque passer inaperçu. Elle-même devait bien admettre que depuis qu'il était parti sauver le monde elle avait changé. Bien évidemment elle n'avait jamais vraiment été l'être le plus souriant et épanouie du monde mais elle devait bien admettre que le leader des The creeps avait un certain nombres d'effets positifs sur elle et il n'était pas le seul. Depuis son départ elle avait au moins pu découvrir qu'elle partageait plus avec Takumi qu'elle le pensait. Elle ne serait pas vraiment dire quand et comment tout ça a bien pu commencer mais au fil du temps il était doucement parvenu à la faire sortir de l'appartement trop grand pour faire autre chose que dealer, répéter, jouer ou consommer. Son portable vibre, machinalement elle l'attrape et lit le message qui s'affiche.  Jeu du destin ou appelez ça comme vous voulez Takumi lui propose de le rejoindre dans un petit izakaya qu'ils ont l'habitude de fréquentez. Ok pour simple réponse et elle se met en route. Comme d'habitude elle n'aime pas le vent qui caresse sa peau et le regard des gens qui se pose sur elle. Elle accélère le pas et fini par atteindre l'endroit. Il est là assis à la place habituelle et comme d'habitude elle prend place en face de lui «  Je vois que tu ne m'as pas attendu pour la bière » Et pour bien marquer son mécontentement elle ne manquant pas d'attraper la sienne et de la porter à ses lèvres.  
Made by Neon Demon



stay with me bare with me

no one believes me when i said i am the last survior in my entire fucking world, and that is even more sad than the deal itself. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: beer night ❖ (with takumi)   Sam 13 Aoû - 16:01

beer night
Takumi & Nao

Une ligne droite, si parfaite qu'elle en est malsaine; ajustée au moindre grain par une carte salie. Salie par toutes ces machines, par ce fric qu'elle représente. Icône d'une société électronique et virtuelle. Cette carte pourrait être tout et rien à la fois, elle pourrait représenter des millions tout comme le maigre amas de yens dont elle recèle en réalité. La mort dans l'âme il ne la contemple qu'une fraction de seconde, cette traîné de poudre qui lui donne l'énergie nécessaire pour continuer. Une longue inspiration, son nez rasant la table. Relevant le menton, yeux fermés par la culpabilité il sent déjà la drogue le ronger. Trop habitué au sacrifice aucune larme ne tente d'embrumer ses yeux, pourtant à l'intérieur c'est tout un torrent qui se déverse. Il voudrait pouvoir faire sans mais son organisme n'en peut plus. Il demande une pause. Pause qu'il n'accordera jamais. Cette carte qu'il range dorénavant dans son portefeuille en est la raison. Il l'abreuve durement à la force de son obstination, de ses rêves. A celle du besoin de sa mère et de sa sœur dont il porte la lourde responsabilité. Deuxième service. Second round. Celui de rabatteur de bar à host. Ce soir est un soir un peu spécial, il ne terminera pas sa nuit à trois heures du matin. Lui qui s'est levé au plus tôt pour avoir le temps de répéter avant d'endosser son rôle de garçon de café. Trop de costumes pour un homme qui ne rêve que de guitare. 23:30. Il agrippe son téléphone portable discrètement pour donner rendez-vous à sa deuxième partie de soirée. Nao. Son service se termine quelques minutes plus tard, leur QG situé dans le quartier adjacent l'appelant déjà par ses tintements d'Asahi trinquées à l'envolée. La grungette se cache encore. Sûrement sur la route. Il se surprend à souhaiter qu'elle ne soit pas dans un état minable et qu'elle n'ait pas changé d'avis en cours de route. Logiquement lorsqu'elle répond c'est qu'elle se pointe, dans le cas contraire il aurait déjà tourné les talons depuis longtemps. Portant la bouteille ambrée à ses lèvres il en avale quelques gorgées qui lui donnent l'impression dérisoire de s'abreuver avec quelque chose de raisonnable, pour une fois. A peine celle-ci reposée ses yeux remontent le long de la frêle silhouette qui s'est posée devant lui. Cette peau blanche. Ces lèvres noircies. Elle est venue. « Tu m'excuseras mais je me desséchai. » Que répondre à ce regard tant foudroyant qu'accusateur ? « Tu n'aurais pas voulu ça quand même ? » Tentant de se dédouaner d'un geste anodin il la laisse faire ce qu'elle veut de sa bière, appuyant sur le bouton d'appel pour attirer un serveur perdu dans le brouhaha de l'izakaya qui ce soir rencontre un certain succès. « Alors dis moi, comment était ta journée ? » Lorsqu'il ne la passait pas avec elle il aimait savoir ce qu'elle avait fait pour occuper ses heures. Sûrement ne serait-il pas enchanté de la réponse mais il espérait toujours que quelque chose de fou apparaisse. Il attendrait un peu pour lui demander où en était l'écriture de ce qu'ils avaient commencé tous les deux un peu plus tôt dans la semaine. « Parce que la mienne était... sensationnelle. » Yeux arrondis pour accentuer ses propos outrageusement ironiques, un maigre sourire s'imprime sur ses lèvres tandis que l'employé se poste au bout de leur table. « Deux bières et... » Il s'en fou. Nao aussi mais il laissera la responsabilité de la commande pour ce soir. « De quoi est-ce que t'as envie ? »   
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: beer night ❖ (with takumi)   Ven 2 Sep - 17:46

beer night
Takumi & Nao

Elle ne sait pas bien pourquoi. Pourquoi alors qu'elle ne s'était jamais vraiment sentie à sa place quelque part elle à ses derniers temps le sentiment que peut-être il existe finalement un endroit pour elle lorsqu'il est dans les parages. Et elle ne sait pas non plus quoi en penser. Elle n'a pas l'habitude de tout ça. Non, elle n'est pas du genre à retrouver qui que ce soit dans un izakaya parce qu'on lui a proposé de venir. Elle, elle fait partie de ces gens qu'on ne voit pas et qui préfère de loin boire seul. C'est tout du moins ce en quoi elle croyait. Seulement voilà, depuis plusieurs longues semaines maintenant elle prend plaisir à venir s'asseoir derrière cette table en lui faisant face. Prendre plaisir, notion qui lui semble presque irréel. Habituellement la seule et unique chose qui lui procure ce qui se rapproche le plus de la notion de plaisir n'est autre que tous les produits qu'elle prend. Injection d'une illusion de bonheur à toute heure, illusion d'une vie presque normale qui semble aujourd'hui bien fade à côté de leurs rencontrent nocturne. Elle porte la bière à ses lèvres pour une seconde fois. Non bien sûr qu'elle n'aurait pas voulu ça. Elle a beau avoir une fascination malsaine pour la mort elle ne souhaite assisté qu'à la sienne. Comment c'était passé sa journée ? C'est dans ce genre de moment-là qu'elle aurait aimé être madame tout le monde parce que voyez vous madame tout le monde à toujours quelque chose à dire et possède même la capacité de faire de l'événement le plus anodin que la terre n'est jamais connu une histoire que tout le monde veut entendre. Seulement Nao n'est pas ce genre de personne là.Elle n'a pas d'histoire à raconter, en tout cas le genre d'histoire que les gens veulent entendre. Vous imaginez vous, raconter que votre vie n'est qu'une succession d'événement qui ne semble pas avoir de sens ? Raconter que même ce qui est censé vous rendre heureux vous donne le sentiment d'être un usurpateur ? Bien sûr que non. Alors vous souriez et vous rabâcher encore et encore les mêmes phrases bateaux que personne ne veut vraiment entendre. Vous jouez le jeu en entendant que quelqu'un se décide à vous dire que mentir ne vous mènera jamais à rien. «  Probablement aussi sensationnelle que la tiennes » Elle n'était la plupart du temps jamais prête à parler d'elle, pas encore, peut être jamais et pourtant elle était toujours curieuse d'en apprendre de lui, jamais rassasiée, profitant de la moindre opportunités pour mieux le comprendre, mieux le connaître alors qu'elle ne laissait jamais rien paraître. Elle ne peut s'empêcher de rire alors qu'il lui demande de choisir le menu. A croire qu'il ne l'a jamais vraiment bien regardé. Nao ne choisit jamais ce qu'elle mange, Nao grignote ce qu'elle trouve quand il lui arrive d'avoir faim. Mais qu'à cela ne tienne puisqu'il faut prendre une décision. Elle se tourne vers le serveur «  Vous n'avez qu'à nous donner la même chose qu'à la table de derrière » A croire que ce soir elle était d'humeur joueuse. Surpris, l'employé avait prit note de la commande avant de mettre les voiles. «  Tu diras rien si ça te plaît pas, t'avais qu'à choisir » Ou comment se dédommager de toute responsabilité rien de bien étonnant, la seule chose dont elle voulait bien être responsable se résumait à quelque lignes écrites sur un papier. Lignes avec lesquelles elle avait l'espoir de pouvoir écrire une chanson.
 
Made by Neon Demon



stay with me bare with me

no one believes me when i said i am the last survior in my entire fucking world, and that is even more sad than the deal itself. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: beer night ❖ (with takumi)   

Revenir en haut Aller en bas
 
beer night ❖ (with takumi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» Monday Night Raw #46 - Carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
emojis&cie :: 
n°4: tokyo
 :: shibuya :: shibuya
-
Sauter vers: