:: anciens rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

my horoscope is killing me this morning (feat. amano gala)

«Invité»
Invité
avatar
Sam 23 Juil - 2:11
Invité





N’allez pas croire qu’elle avait le spleen de Tokyo ; de toute façon à un moment ou un autre elle aurait fini par revenir dans son loft, mais il lui a fallu plus de temps, toujours un petit peu plus. Enchaînant les soirées sur soirée à New-York après la Fashion Week ; oh la Fashion Week n’était qu’un prétexte pour y aller, le début de la fin comme certains diraient. En revenant, le portable qu’elle avait éteint débordait de messages car il n’y avait plus de place sur la messagerie… Maintenant qu’elle quittait l’aéroport à bord de son taxi, elle ne pouvait plus faire marche arrière. Mais vu l’audace dont elle faisait preuve ces derniers jours, il ne serait pas étonnant de la voir au bord d’un autre avion en direction de n’importe quelle ville, n’importe pays tant que ce n’était pas le Japon, ou Tokyo, ou encore Yokohama.

Au bout d’une heure de trajet, elle finit par arriver à destination, elle dit au chauffeur de garder la monnaie qui s’éparpille accidentellement sur les sièges avant. Ici il n’y a que le bruit des roues de sa grande valise, c’est si calme. Et puis au moment où elle arrive dans l’allée juste devant grand bâtiment elle aperçoit un visage familier ; Gala, assise devant l’entrée comme si elle savait qu’elle allait revenir aujourd’hui, ou peut être le coup du hasard, un coup de chance pour elle qui s’avérait ne pas être quelque chose de si positif pour Noa. Mordant légèrement sa lèvre inférieure, elle décide de faire marche arrière et ne pas aller la voir. Oh elle ne se fait pas d’illusions, elle sait qu’elle n’ira pas bien loin avec cette valise de toute façon, mais avec un peu de chances, elle n’aura pas remarqué sa présence et elle pourra appeler un autre taxi pour aller n’importe où.



© 2981 12289 0
«Invité»
Invité
avatar
Sam 23 Juil - 15:15
Invité

My horoscope is killing me this morningLa Fashion Week. Gala commença à se demander, au fil des jours, si son amie s'était vraiment absenté pour s'y rendre. Si c'était le cas, pourquoi ignorait-elle la totalité de ses appels ? Pourquoi son téléphone semblait continuellement éteint ? Pourquoi elles n'en papotaient pas comme n'importe quelles autres amies l'auraient fait entre elles ? Toutes ses questions se bousculèrent dans la tête de Gala tandis que le silence de Noa se prolongeait. Le pire, avec elle, c'est qu'on ne savait jamais quand elle allait réapparaître. Imprévisible était un mot qui lui convenait bien. Beaucoup trop bien.

Gala n'avait eu d'autre choix que de se rendre devant l'appartement de cette dernière, à l'attendre, sans trop savoir si elle allait revenir ce jour là, ou un autre. Si le temps lui permettait, elle l'aurait fait tous les jours, mais elle ne pouvait se le permettre. Tout ce qu'elle espérait était de ne pas la louper. Que cette dernière reviendrait. Car plus les jours passaient, plus elle commençait à en douter.

Lorsque Noa se décida enfin à poser ses pieds sur les terres nippones, Gala l'attendait patiemment devant son bâtiment, un quelconque magazine en main. Elle aurait pu louper l'arrivée de Noa si le bruit de sa valise ne lui était pas parvenu aux oreilles. Malheureusement pour elle, elle fut aussitôt détectée et sa fuite fut un véritable échec.

« Tut tut tut tut... » lâcha-t-elle une fois à proximité, avant de se mettre sur son chemin. « Où est-ce que tu crois aller, comme ça ? ». Elle avait plusieurs fois cogité là dessus et avait catégoriquement refusé de se donner des airs de maman qui faisait la morale à son enfant, mais finalement, ce fut bien plus fort qu'elle. Noa l'avait cherché. « T'étais où, bon sang ? Ça t'arrive de consulter ton téléphone de temps en temps ? ». Gala n'avait pas vraiment lésiné sur les appels et les messages, quitte à paraître étouffante. Elle avait suffisamment fait comme si de rien était. « Qu'est-ce qui se passe, Noa ? » finit-elle par demander, en employant une voix beaucoup plus douce qui s'approchait de celle qu'elle employait d'ordinaire.


© 2981 12289 0
«Invité»
Invité
avatar
Dim 24 Juil - 0:42
Invité






C’est trop tard, elle entend déjà ses pas se rapprocher et ferme les yeux quelques secondes, comme si en les rouvrant elle se retrouverait quelque part d’autre. Oh après tout l’espoir faisait vivre -dans le cas de Noa toutes ses espérances s’étaient noyées misérablement alors elle n’attendait plus rien de qui que ce soit mis à part les dealers. Malgré tout elle s’arrête, réajuste ses lunettes de soleil lançant d’un ton un peu las mais sérieux ;

Noa – J’avais dit au chauffeur de me déposer chez moi mais il a confondu avec l’enfer, en tous cas… Il fait moins chaud que ce que j’avais pu imaginer.

Toujours en si bonne compagnie du sarcasme, ou peut être que ça s’était empiré avec le temps ? Croisant doucement les bras elle regarde la plus âgée à travers ses verres teintés. Cela faisait un moment qu’elle ne l’avait pas vue ; tellement de choses s’étaient passées, des choses sur lesquelles Noa fermait à présent les yeux, l’alcool lui donnait l’impression de mieux gérer la situation, et les drogues la fuir. Cela faisait un moment qu’elle ne s’était pas retrouvée dans un tel état à vrai dire. Des mois, ou peut être une année entière, elle pensée être passée à autre chose.

Noa – Oh… Elle dit en sortant son portable pour l’allumer devant la jeune femme. J’étais à New-York elle dit d’un ton calme. J’aurais peut être du y rester un peu plus longtemps en fin de compte elle dit dans un soupir.

Elle secoue doucement la tête en guise de réponse et agite légèrement la main ;

Noa – Pas grand-chose, Gala, « les malheurs de la vie ! » Elle s’appuie contre la barrière et allume une cigarette Si tu permet... Qu’est-ce que tu fabriques dans le coin ?



© 2981 12289 0
«Invité»
Invité
avatar
Lun 1 Aoû - 1:00
Invité

My horoscope is killing me this morningQue le sarcasme dont usait continuellement Noa fit son charme, Gala voulait bien y croire. Mais pas aujourd'hui. Pas en ce moment. Pas après avoir été aussi longtemps sans nouvelle. Elle n'avait définitivement pas le droit de faire preuve de sarcasme à ce moment précis. A moins qu'elle souhaite réellement avoir un avant goût de ce que pouvait être l'enfer. « Joue pas à ce jeu là, Noa ». En vérité, Gala n'était pas d'humeur à jouer tout court. Au contraire, elle était bien remontée contre son amie et comptait lui faire savoir. Elle avait suffisamment jouer le rôle de celle qui était douce et compréhensive. Aujourd'hui, elle ne comprenait plus rien.

Pour commencer, elle n'arrivait pas à saisir comment Noa pouvait agir avec autant de calme alors que c'était bien elle qui était en faute. C'est elle qui devait fournir des explications qui tiennent suffisamment la route pour que Gala oublie encore une fois cet épisode. Au lieu de ça, cette dernière semblait sauter sur la moindre occasion pour se montrer encore un tantinet plus énervante.

« Les malheurs de la vie ! », une cigarette, la question stupide qui suivit, c'en était trop. « Tu te moques de moi, n'est-ce pas ? ». Cette question n'attendait même pas de réponse ; bien sûr qu'elle se moquait ouvertement d'elle. « Est-ce que t'as la moindre idée du temps que j'ai passé ici à t'attendre ? ». Elle en était arrivé à lire tous les magazines du marchand de journaux du coin, à les connaître dans les moindres détails, surtout ceux évoquant cette fameuse Fashion Week. « Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond, chez toi » finit-elle par avouer, soulagée de se l'être enfin avouer à haute voix.

Cependant, elle n'était pas ici pour le constater, mais davantage pour comprendre ce qui se passait dans la vie de Noa pour qu'elle se comporte ainsi. Avant toute chose, elle devait capter l'attention de cette dernière. Elle n'eut donc pas d'autre moyen que de lui piquer sa clope, de la jeter "malencontreusement" au sol en lâchant un petit "oups" puis de l'écraser amèrement sous les semelles de ses chaussures. « Tu verras, je serai beaucoup moins chiante une fois que j'aurais obtenu ce que je veux ». Cette fois ci, elle n'allait pas lâcher l'affaire.



© 2981 12289 0
«Invité»
Invité
avatar
Ven 12 Aoû - 13:43
Invité







L’ébauche d’un sourire se dessine sur ses lèvres lorsqu’elle lui demande si elle se moque d’elle. Gardant la réponse évidente sous silence alors qu’elle allume sa cigarette, un véritable calmant. Secouant doucement la tête elle répond ;

Noa – Non, pas la moindre idée, mais personne ne t’a dit d’attendre ou même de venir.

Elle regarde autour d’elle, pas un chat dans les environs, ni même un taxi d’ailleurs. Et puis il y a la phrase de la jeune femme ; qui en temps normal l’aurait sans doute blessée. Un soupir s’échappe des lèvres de Noa et elle hoche alors la tête silencieusement d’un air impuissant et désintéressé jusqu’à ce qu’elle s’en prenne à sa cigarette. Elle secoue à nouveau la tête avec un faible sourire amusé qui finit par s’estomper alors qu’elle tourne les talons ;

Noa – Vas t’en Gala, sinon c’est moi qui partirai… C’est aussi simple que ça .


Elle passe sa main libre dans ses cheveux et regarde alors l'allée qui se dresse devant elle alors qu'elle marche d'un pas tranquille dans celle-ci. "Aussi simple que ça" elle s'étonne à pouvoir prononcer de tels mots ; plus rien n'est simple, tout est compliqué maintenant.


© 2981 12289 0
«Contenu sponsorisé»
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EMOJIS & CIE  :: anciens rp-
Sauter vers: