AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 never enough or always too much time (feat. hideki takumi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: never enough or always too much time (feat. hideki takumi)   Ven 22 Juil - 2:42





tenue


La soirée au club est finalement terminée ; engloutie dans l’obscurité de la nuit, elle constate en regardant son portable qu’il est déjà tard. Récemment elle avait rêvé qu’elle ne travaillait plus dans un endroit pareil. Cela faisait un moment qu’elle n’arrivait plus à se souvenir de ses rêves au réveil. Bien qu’elle trouvait celui-ci ridicule, elle ne pouvait s’empêcher d’y repenser tandis qu’une voix dans sa tête lui soufflait d’arrêter d’être aussi contemplative à propos d’une vie qu’elle pouvait à peine toucher du bout des doigts. Sortant son paquet de vogues à la menthe tout en continuant sa marche, dans cette ruelle il n’y a que le bruit de ses talons, la laissant croire que le monde s’était endormit. Pourtant en quittant cette ruelle, elle s’aperçoit qu’il y a encore des boutiques ouvertes malgré tout. Cette capitale ne dort jamais, elle pense en laissant un nuage de nicotine s’échapper de ses lèvres. Son rouge à lèvres marque légèrement le papier ; récemment sa consommation est à l’image de son éternelle angoisse de ne pas finir sa collection de vêtement avant la fin de l’année 2016… « Maintenant ou jamais » la phrase résonnait sans sa tête, la gardant éveillée jusqu’au jour pour travailler toujours plus jusqu’à ce que ses mains soient incapable de suivre malgré toute sa volonté. Elle écrase sa cigarette avant de la jeter puis reprend alors sa marche. Puis alors, comme un rendez-vous qu’ils n’avaient pas fixés, l’inconnu du Shinjuku apparaît sortant de la rue juste à côté ; c’est comme ça qu’elle l’appelle, parce qu’ils jouent toujours à ce jeu et qu’elle ne sait toujours pas comment il s’appelle vraiment ;

Mio – « Puis, comme une douce erreur, elle disparût » Velimir Khlebnikov elle dit d’un ton calme légèrement amusée. Je pensais que tu avais fini par disparaître aussi, c’est une nuit à disparaître… Cigarette ? Elle demande en tendant son paquet après en avoir pris une autre

Si elle a peur de cette personne ? Oh, Mio sait se défendre, ce n’est pas comme si elle lui faisait entièrement confiance mais s’il avait été assez stupide pour tenter quoi que ce soit, il l’aurait fait il y a des jours déjà, ou il y a des semaines.


© 2981 12289 0


the flowers have come and are adorable, dusky, tortured, passionate like you
©️ minori.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: never enough or always too much time (feat. hideki takumi)   Lun 25 Juil - 23:46


❝il y a cette inconnue qui m'inspire des paroles. Elle apparait à la lumière du soleil levant comme un rendez-vous non prit, comme si elle m'attendait là tout autant que je l'attends. C'est quelque chose de peu commun, il ne faut pas grand chose pour redonner à une nuit d'existence tout son intérêt.❞
Les badins circulent, ils se promènent le souffle alcoolisé dans la moiteur de Kabukicho. Tous savent ce qu'ils cherchent, le quartier en est le point culminant de la capitale : du divertissement. Pas quelque chose de propre ni de quoi se vanter le lendemain. Ces clients qu'il accoste en oubliant ses principes ne cherchent que du plaisir coupable, celui qui excite par son interdit et ses limites. Des limites inventées par des règles d'admission que le pouvoir des billets sait faire reculer. Une technique bien rodée pour ruiner et souiller le client plus qu'il ne l'est déjà. Les années sont passées et il en a oublié son jugement envers ces hommes qu'il appâte avec le mot "sexe", si réducteur. Tellement dérisoire. Il s'échappe en pensant qu'il ne tombera jamais dans ce luxe à putes une fois dans la spirale infernale du succès. Son argent il le placera là où il sera utile. Pour aider les siens. Ces types n'ont-ils personne à nourrir ? Un point faible qu'il a détecté depuis bien longtemps : la solitude. Un véritable appât que de leur proposer une jeune femme prête à leur offrir la compagnie qu'ils désirent, un copycat de leur héroïne de hentaï. La soirée se termine sans une quelconque expression, il a laissé l'expression de ses sentiments de côté depuis longtemps. L'idée de croiser une fois de plus la nymphe au regard sauvage hisse un vague sourire oublié sur ses lèvres. C'est un mirage qu'il doute de revoir à chaque soir au virage de cette rue qu'il s'apprête à enjamber, comme si leurs rencontres n'étaient qu'une suite de coïncidences menaçant de ne jamais se reproduire. Il serait déçu de ne plus la revoir. Peut-être n'est-elle qu'une voyageuse, une étudiante, une femme qui aspire à d'autres horizons et qu'il n'aura un jour plus le plaisir de retrouver. En attendant elle est là. Une fois de plus son regard endormi trouve un nouvel intérêt à cette nuit que le lever du soleil est en train d'achever.

Mio – « Puis, comme une douce erreur, elle disparût » Velimir Khlebnikov. Je pensais que tu avais fini par disparaître aussi, c’est une nuit à disparaître… Cigarette ?
Elle sembla lire dans ses pensées. Intrigante femme dont le jeu l'empêche d'aller plus loin. Un supplice que de devoir briser l'énigme qu'elle est.

Takumi – Des menthols ? Je préfère le brut, merci. Un sourire bordant ses lèvres il part à la conquête de son paquet, écrasé entre sa cuisse et son jean. Dans un silence consentant il apporte le cylindre à ses lèvres, faisant danser la flamme de son zippo du bout des doigts. Les voluptes de fumées s'envolent. Ils peuvent démarrer leur pas, une danse dont le thème reste encore inconnu pour ce soir. Disparaître c'est la solution des faibles. Tu as perdu quelque chose ce soir ? ou peut-être songeait-elle elle-même à faire oublier son identité, ne laissant à ses pairs que de lointains souvenirs et une nostalgie égoïste.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 
never enough or always too much time (feat. hideki takumi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let me love you one more time. feat Milla |Hot|
» If I could just go back in time feat. Mo Yeon
» This is the time and place feat.Maxie [Event Eclipse]
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
emojis&cie :: 
n°4: tokyo
 :: minato
-
Sauter vers: