:: anciens rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

i exist in two places (feat. aisaka nanami)

«Invité»
Invité
avatar
Mer 13 Juil - 4:00
Invité

i exist in two places



Airi n’a jamais supporté le fait de rester allongée sans rien faire ; à ses yeux cela n’avait pas de différence avec la mort même. Maintenant qu’elle vivait avec son assistante ; les choses étaient d’autant plus difficiles, mais elle préférait largement cette situation aux dortoirs universitaires. Certainement parce qu’elle pouvait sentir une petite brise de liberté ici ; tout n’était pas mis entre les parenthèses du temps. Puis elle pouvait partir quand elle le souhaitait- bien que techniquement son assistante ne serait probablement pas d’accord avec ça.

Ce n’était pas la première fois et ce ne serait probablement pas la dernière, qu’elle marche sur la pointe des pieds pour sortir de l’appartement ; prenant soin de ne toucher à rien hormis les murs pour ne pas faire de bruit. Avec le temps elle pourrait faire le chemin les yeux fermés, mais se retrouver dans le noir revient quasiment à la même chose de toute façon. Rapidement, elle écrit un mot sur un post-it, disant qu’elle reviendra demain ; le colle à la porte et ferme celle-ci sans un bruit. C’est là tout un art, si l’on considère le sommeil léger de son assistante.

Elle relève la tête et malgré la lumière reconnaît les cheveux colorés de Nanami, elle sourit faiblement et un faible rire s’échappe de ses lèvres alors que toutes les deux longent le couloir.

Airi – Alors, c’est quoi les plans pour ce soir ? Elle demande pleine d’enthousiasme

Oh, Nanami, elle la suivrait même dans les bunkers de Mutsuura,-à savoir un coin perdu. Elle a une confiance aveugle pour cette fille et c’est le cas de le dire.

Airi – Oh ! J’allais oublier, elle sort deux cartes de la poche de son short et ajoute Regardes ce que le type du konbini m’a fait, elle dit en agitant les cartes avant de se calmer sa main et dire un peu plus calmement Non sérieux regardes… Est-ce qu’on a l’air d’avoir vingt et un ans sur ces photos ? Elle demande en passant la main dans ses cheveux légèrement inquiète, parce que ce sont nos nouvelles cartes d’identité !

Si seulement elle était née en Europe, la majorité est à 18 ans là-bas, tandis qu’ici il fallait attendre un peu plus. Si pressée de vieillir, peut-être parce qu’elle savait pertinemment qu’elle n’atteindrait pas l’âge considéré comme la vieillesse. Les docteurs lui avaient dit que le temps était compté, et elle avait gardé cette alerte pour elle-même, dans sa tête. Elle voulait presser le temps. Elle appelle l’ascenseur toute sourire.


© 2981 12289 0
«Invité»
Invité
avatar
Jeu 14 Juil - 14:24
Invité
Nanami écrase sa cigarette sur le mur de l’immeuble qu’elle guettait depuis un moment déjà. Elle y avait effectivement rencontré une fille encore plus paumée qu’elle dans la ville. Une jeune qui semblait fuir un quotidien déroutant qui condamne dès qu’on mettait le nez hors du vagin de maman. La japonaise s’était vraiment attachée à airi peut-être parce qu’en sa présence, elle avait l’impression de faire une bonne action : la changer d’air, lui faire vivre des aventures nullement grandioses mais assez pour en rire le lendemain et en rêver la nuit avant de plonger dans un sommeil plus lourd. Alors nana entre dans l’immeuble et rejoint d’un pas presque las, le couloir où se trouve l’appartement de la cousine d’hiro. Si ce dernier savait où nana emmenait cette petite, il serait certainement descendu pour les couper en deux. Enfin peut-être pas. comment faire comprendre aux gens que si on ne vit pas parce que le monde est trop hostile, on meurt ? il semblerait que peu le comprennent et que beaucoup sont dans l’excès. C’est à cette deuxième part que nanami appartient : ne connaissant ni limites, n’ayant pas non plus conscience du danger qui peut les guetter elle et airi à chaque fois qu’elles pointent leurs chaussures dans un endroit qui leur est défendu. L’étudiante sourit en voyant sa voisine arriver avec un entrain certain et surtout deux fausses cartes d’identité. Bientôt nana n’aurait plus besoin de ça mais pour l’instant, il lui suffisait de bien se maquiller pour passer inaperçue – ou presque. Si ginji monsieur le flic était dans les parages ce soir, elle se ferait une joie de se dévoiler rien que pour assouvir la vengeance continue qu’elle entretient envers lui. Elle réfléchit brièvement avant de s’emparer du papier et de le glisser dans son soutien-gorge inutile. Nanami déteste s’encombrer d’un sac quand elle veut aller danser, et elle n’a pas confiance en ses propres poches non plus alors elle a trouvé la meilleure cachette. « - génial. Avec ça on va pouvoir aller en boite ! mais j’te propose qu’on aille fumer dans ta ruelle discrètement histoire de bien se mettre dans le bain, sauf si tu veux attaquer de suite avec la boisson ! perso, j’ai pas envie de croiser des chiens policiers donc ce serait qu’on prenne tout maintenant histoire d’être festive et tranquille. » elle connaissait tous les plans et savait où se rendre pour, si elles se font prendre, avoir à faire avec son ex-inexistant.
«Invité»
Invité
avatar
Mer 20 Juil - 8:18
Invité

i exist in two places




Un sourire sans précédent vient s’installer sur ses lèvres ; un sourire qu’il est impossible de voir le lendemain au moment de retourner en cours, dernièrement c’est un concept qu’elle a du mal à ingérer. Rien que l’idée d’y penser lui donne soudainement envie de vomir alors elle préfère se concentrer ce qu’il y a de plus positif.

Airi – Je te suis, ô, érudite des narcotiques et de l’excès elle dit avec un faible rire

Oh, elle ne voulait même pas imaginer la possibilité de se faire choper par les flics ; ce n’était pas concevable ; Airi avait beau ne pas voir et ne pas être sportive, quand il était question de courir, elle faisait ça comme personne. Mais elle ne voulait pas penser à cette option surtout la nuit où les lumières trahissent sa vue qui est déjà dans un pitoyable état.  Dans l’ascenseur alors elle lui demande d’un ton distrait ;

Airi – De quoi j’ai l’air ?- Enfin est-ce qu’on pourrait s’intéresser à moi tu penses ? Parce ce n’est absolument pas l’effet recherché

Nanami était bien placée pour savoir que Airi se fichait de plaire aux gens ; elle était incapable de se maquiller et si elle tentait le coup, ce serait probablement un carnage vu ses connaissances en la matière. Elles finissent par sortir du bâtiment, l’air frais vient s’amuser avec ses cheveux tandis qu’elle s’étire doucement. Tournant la tête vers la masse de couleur familière, elle suit ses pas vers la ruelle sortant son éternel zippo qu’elle reconnaissait grâce aux gravures « eternal youth ».

Airi – Histoire de bien commencer la soirée, si vous permettez mademoiselle~



© 2981 12289 0
«Invité»
Invité
avatar
Lun 15 Aoû - 15:07
Invité
Nanami sentait cette sortie comme une véritable bouffée d’air frais dans son quotidien sentimental qui semblait prendre un certain plaisir à la tourmenter. Soren qui venait de la quitter, renji et elle qui commençaient à se tourner autour sans parler de ginji son échec encore tout nouveau dans son esprit et hiroki qui avait certainement disparu de la surface de la Terre. Quatre garçons qui l’avaient fait tourner en bourrique et encore maintenant continuaient. Mais à quoi bon y penser ? est-ce que pleurer sur son sort allait finir par tous les ramener afin qu’ils s’occupent d’elle comme si elle représentait le dernier trésor sur cette planète ? nana secoua la tête avant de lâcher un rire en voyant la dégaine toute mignonne de sa compagnie de la soirée. Elle aimait cette personnalité - je m’en-foutiste mais j’arrive quand même à attirer l’intention sur moi sans que ce soit mon but -. C’était agréable et envieux : nanami serait incapable de ne pas passer moins de deux heures à se préparer même si c’est pour terminer dans un sale état comme toujours après les deux verres de trop. « - t’en fais pas. les gars sont tellement en chien que même habillée d’un jogging on te tournerait autour. » ce n’était pas très rassurant, mais malheureusement c’était la pure vérité. Ça n’était pas si grave que ça les forceurs après tout. « - mais je te protègerai, même avec mes 10 grammes d’alcool dans le sang. Je me transforme en véritable ninja. » nana s’enfonce dans la ruelle après avoir remis une mèche de cheveux dans sa queue de cheval. Elle sortit alors deux joints fraichement roulés qu’elle avait volés à son voisin de classe : meilleur dealer de la ville très certainement. Elle en passa un à sa protégée et regarda son briquet avec insistance. « - il est superbe. Où est-ce que tu l’as eu ? » il semblait dater, mais qu’est-ce qu’il était beau, et la flamme qui en sortait était parfaite. L’étudiante tira plusieurs fois sur son stick avant de soupirer d’aise « - la plus bonne herbe de tout le pays s’il te plait. »
«Contenu sponsorisé»
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EMOJIS & CIE  :: anciens rp-
Sauter vers: