AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 the voyage out (feat. sakata aiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: the voyage out (feat. sakata aiko)   Lun 11 Juil - 5:35





Allongée les pieds sur le dossier du canapé, la tête à l’envers en attendant que son masque sèche, elle regarde en compagnie de la plus âgée une émission télé. Cela dit, s’il faut être honnête, c’est plus la télé qui les regarde qu’autre chose. Mio a réussi à entraîner Aiko dans l’ébauche d’une soirée entre filles, mais surtout, elle a réussi à lui mettre ce fichu masque, ce qui n’a pas été sans peines.

Mio – Tu sais qui j’ai vu aujourd’hui, le président du club de foot de cette université prestigieuse dont tu parles tout le temps. Il était tellement mal à l’aise en me voyant qu’il est tombé dans la peinture pour les travaux… Elle secoue légèrement la tête Quel abrutit elle lance dans un soupir avant d’ajouter Il avait peur que je parle de ses habitudes étranges sans doute

Elle n’allait pas le faire plonger tout de suite, les flammes de l’enfer n’étaient pas assez réchauffées pour lui.

Mio – Les hommes sont habitées de passions assez étranges, elle dit d’un ton désespéré alors qu’un faible rire s’échappe de ses lèvres et qu’elle se reprend aussitôt Merde, je devrais pas me marrer, le masque va se casser…


Regardant alors la télévision à l’envers, un soupir s’échappe de ses lèvres avant qu’elle ne lance ;

Mio – Je crois que je ne me marierai pas ; j’aurais plus de chance de gagner au loto que ne pas finir avec un tueur en série. J’adopterai un petit chinois, ou un petit laotien, ou peu importe enfaite. Il y a assez de papiers qui contrôlent ma vie au jour  d’aujourd’hui…


Des conversations légères, sans trop d’importance, d’inquiétude, stress ; voilà ce dont Mio avait réellement besoin, le reste était de trop.

Mio - Le monde dans lequel on vit a tendance à me faire peur...



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: the voyage out (feat. sakata aiko)   Lun 11 Juil - 6:07




Tu te demandes ce que tu es entrain de foutre en ce moment même. Ce n'est pas trop dans tes habitudes de faire des soins de beauté. En général ton maquillage se résume à du rouge à lévres et un peu d'eye liner. Tu jettes un regard en coin à Mio, l'air de dire c'est la dernière fois que tu feras ça avec elle. Tu refermes les yeux, un air d'ennui affiché sur ton visage tartiné de crème. Si tu l'as laissé faire c'est parce que tu n'étais d'humeur à  l'entendre se plaindre de ta peau qui peut devenir trop grasse ou prendre des rides si tu ne t'en occupes pas.

- Je crois qu'il était trop occupé à te mater, c'est pour ça qu'il faisait pas attention à où il posait les pieds.


Ces animaux étaient tous contrôlés par une même envie: baiser. Dès qu'ils voyaient une femme, le cerveau ne fonctionnait plus, c'est les couilles qui prenaient le relais.

-La perversion, voici ce dont ils sont constitués.


Un rictus t'échappe quand tu l'entend se plaindre de la fragilité du masque. Quelle idée de se mettre un truc pareil sur la gueule. Tu la fixes pendant qu'elle parle du fait que la mariage n'était pas pour elle. Vous partagez le même avis.

-Même si j'étais hétéro,  je n'aurais jamais pensé au mariage. C'est mal fichu et pratiquement sexiste. D'ailleurs, pourquoi ça serait à la femme de changer de nom de famille? Quelle connerie...


Ça commence à te soualer ce masque. T'as l'impression que ça étire tous les pores de ta peau. Tu tiques à sa dernière phrase.

-Ne laisse pas le monde te faire peur, fais lui peur avant qu'il ne puisse le faire.

Tu te lèves du canapé et te dirige vers la salle de bain. T'en peux plus de cette sensation sur ton visage.

- Je pourrais pas rester une minute de plus avec ce truc sur mon visage. Et puis c'est pas comme si j'ai déjà 40 ans et des rides qui commencent à apparaître.

© 2981 12289 0


◆♥◆♥◈
≈I don't care what you think as long as it's about me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: the voyage out (feat. sakata aiko)   Lun 18 Juil - 23:15






Mio – Tous irrécupérable… Elle murmure en regardant le plafond

Ce n’est pas faute de tous les avoir essayés ; tous les plus mauvais sont venus à elle il semblerait. Silencieusement elle gardait toute une liste sur un carnet, condamnant dans un futur proche ceux qui se noyaient dans la corruption.

Mio – Dans des pays on peut choisir de le garder… Quoi qu’il en soit, ce n’est qu’un papier de plus… Elle ajoute dans un soupir las. Connaissant ma mère, elle aurait voulu que je me marrie avec l’homme de son choix ; toute une histoire de réputation à tenir, de richesse à entretenir et d’autres conneries du même genre. Voir tous ses rêves qu’elle avait construit à partir de moi, ça a dû l’anéantir.

Mio n’avait plus contact avec sa mère, c’était plutôt sa mère qui tentait de renouer les liens mais la jeune femme n’avait jamais fait d’efforts se disant qu’un jour elle allait laisser tomber. Pourtant chaque fin de mois, elle l’appelait. Le regard toujours posé sur le plafond, elle tourne alors la tête vers Aiko et un faible rire s’échappe de ses lèvres alors qu’elle se redresse ;

Mio – Attends-moi ! Elle dit en se relevant péniblement pour marcher d’un pas pressé. Tu es à la moitié de tes cinquante ans, tu me remercieras plus tard ! Elle dit pour la taquiner

L’eau apaise presque instantanément cette sensation à laquelle elle a fini par s’habituer avec le temps. S’il y a bien une chose qui est resté après qu’elle ait quitté la maison familiale, c’est le fait de prendre soin d’elle ; avec le temps, son égoïsme s’est estompé et elle a fini par prendre soin des gens si on peut dire ça comme ça. Détachant ses cheveux, elle se dirige vers le frigo pour prendre une glace et lance alors depuis la cuisine ;

Mio – Tu veux regarder un film en particulier ? Je crois qu’il y en a un intéressant ce soir, c’est un vieux film en noir et blanc, je ne me souviens plus du titre parcontre…



© 2981 12289 0


the flowers have come and are adorable, dusky, tortured, passionate like you
© minori.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: the voyage out (feat. sakata aiko)   Mar 19 Juil - 16:47




T'es à la moitié de tes cinquante ans? Dis comme ça, ça pourrait te faire te sentir déjà vieille... si tu en avais quelque chose à foutre. Tu frottes ton visage du mieux que tu peux pour retirer toutes traces de comestique. T'examines ton visage dans le miroir. Rien à changer. Tu soupires. C'est vraiment de la merde ces trucs. Ça coûte la peau du cul mais c'est même pas efficace.  Quel anarque! Tu jettes un regard en coin à Mio. Tant de filles comme elle qui se font avoir par Loreal et compagnies. T'essuies ton visage et quitte la salle de bain. Tu te laisses tomber sur le canapé. Tu te serais bien pris une bière mais tu as la flemme de marcher jusqu'à la cuisine qui n'est pourtant qu'à quelques pas.

-Pendant que tu y es, prends moi une bière!


Tu dévérouilles ton portable pour véréfier que t'aies aucun nouveau message. On sait jamais si une de tes filles a un problème avec un homme. La plupart du temps, cela se passe bien mais parfois ça peut déraper. L'homme peut remarquer la supercherie et devenir violent. Aucun nouveau message. Tout va bien.

-Un film en noir et blanc? T'es sérieuse? À ce rythme là, c'est toi qui deviendra vieille et  ridée avant moi.


A vrai dire t'as pas trop envie de regarder un film. T'as envie de discuter. C'est rare mais ça t'arrive. Tu t'étires comme un chat et te surprend à mater le derrière de Mio. C'est une jolie fille mais t'as jamais été attiré par elle. Aucune fille de ton club ne t'attire physiquement. Tu les considères comme ta famille même si tu ne le diras jamais directement. Faire dans les sentiments c'est pas ton genre.

-Dis Mio, t'as déjà été attiré par une fille? Que ça soit physique ou sentimentale?


Tu repenses à comment tu t'es découverte lesbienne. T'as jamais pu supporter la vue d'un homme. Chaque fois que tu te trouve en la présence d'un, t'as envie de gerber. C'est ce dégoût qui t'as principalement tourné vers la gente féminine. Tu te lèves du canapé et te diriges à pas de loups vers Mio qui vient de fermer le frigo. Sans aucun avertissement tu la coinces entre l'appareil et ton corps. Tu laisses une main se balader sur ses hanches et lui souffle chaudement au creu de l'oreille.

-Si c'est pas le cas on peut arranger ça tout de suite.

Tu lui dépose un bisou papillon sur le coup et laisse le silence flotter. Tu décolles d'elle et prends ta bière. Tu lui lances un regard moqueur qui lui indique de pas te prendre au sérieux et quittes la cuisine.

© 2981 12289 0


◆♥◆♥◈
≈I don't care what you think as long as it's about me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: the voyage out (feat. sakata aiko)   Dim 24 Juil - 9:21







Mio ne sait plus à quoi ressemble une soirée pyjama typique ; l’image, le concept est devenu flou dans sa tête avec le temps à vrai dire. Disons qu’entre sa vie à Sapporo et celle à Tokyo rien ne se ressemble, elle est peut-être morte pour renaître dans la capitale. Un faible rire s’échappe de ses lèvres alors qu’elle lance à l’attention d’Aiko ;

Mio – Certain films en noir et blanc sont des œuvres d’art que tout le monde ne sait pas apprécier

La question de la jeune femme emmène la concernée à la réflexion, elle n’a jamais eu de préférence pour être honnête, elle a simplement fréquenté plus d’hommes ; la plupart de ces relations se transformant en erreur ou en leçon de vie selon l’angle dans lequel elle regarde tout ça. Mio ne s’est jamais attachée à une fille mais elle a connu la situation inverse ; une cliente, ce qui l’a incitée à changer de club histoire de pouvoir respirer. C’est exactement son visage qui remonte à la surface de sa mémoire quand elle pense à tout ça, un faible rire s’échappe de ses lèvres alors qu’elle s’apprête à lui répondre, elle ferme le frigo et sursaute à peine en voyant la plus âgée.

Au départ, la surprise occupe le visage de Mio avant de laisser place à un faible sourire amusée face au comportement de la jeune femme ;

Mio – Arrêtes, je vais finir par tomber amoureuse de toi, elle lance d’un ton sérieux alors qu’elle ne l’est absolument pas. Elle prend alors la crème glacée ainsi que la bouteille qu’elle avait laissé sur le plan de travail et rajoute Et pour répondre à ta question, une fille qui s’attache trop parfois ça peut être assez effrayant… Quoi, je ne t’ai jamais parlé d’Akemi la psychopathe ? Elle demande légèrement étonnée avant de rajouter dans un soupir Ce surnom est à l’image de sa folie, sérieusement… Si un jour je deviens une Akemi, je te donnes l'autorisation de m'interner.


Mio était bien trop indépendante sentimentalement pour tomber dans une telle folie. Aussi, elle avait besoin de respirer, voila pourquoi elle ne s'engageait plus sur le chemin des relations sérieuses.


© 2981 12289 0


the flowers have come and are adorable, dusky, tortured, passionate like you
© minori.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: the voyage out (feat. sakata aiko)   Dim 31 Juil - 22:22



T'as jamais été une de ces personnes qui s'attache et qui tombe follement amoureuse. T'as jamais su tenir à quelqu'un. Tu t'es jamais dépassée pour plaire à quelqu'un. C'est pas ton genre ça. Tu te suffis à toi-même. Des femmes t'en as vu défiler dans ton lit et jamais une n'as su te retenir. Tu penses bien finir ta vie seule et étrangement l'idée ne te déplaît pas. Après tout, il n'y a que toi qui puisse te comprendre complètement. Il n'a que toi qui sache ce dont tu as réellement besoin dans la vie.

-Non, tu m'en as jamais parlais? C'était quoi? Une stalkeuse?


T'en avais entendu parler de ces personnes qui se mettaient à surveiller tout les faits et gestes de l'être aimé. A ton avis, ces personnes devraient être arrêté et sévèrement punis par la loi. M'enfin ... si la loi arrivait à faire quelque chose. Pour ce que t'en sais, elle n'est pas très efficace pour ce genre de problème.

-Si tu deviens une Akemi, je me donne le droit de t'éliminer pour le bien du reste du monde.

Tu t'installes de nouveau sur le canapé, c'est fois ci les jambes en tailleur. Tu t'empares de la télécommande et commences à zapper. Tu te rends compte que tu payes un abonnement pour que dalle. Il n'y a rien d'interressant à la télé. Tu tournes la tête vers Mio:

-C'est sur quelle chaine que ça passe ton film de vieux?

Franchement tu comprends pas comment une fille comme Mio fait pour regarder des films qui datent de plus d'un demi siècle. Pour toi, il n'y a que les intello et les coincés qui passent leur samedi soir à la maison pour regarder ce genre de truc. C'est d'un ennui. Comment les gens d'avant faisaient pour supporter regarder ça? C'est frustrant de regarder un écran sans couleur, ça donne juste envie de s'endormir. Et c'est ce que tu ne manques pas de faire à peine le film commencer. Tu somnoles tant bien que mal.

-Sérieux Mio, faut que tu me files ton secret pour réussir à regarder ce genre de truc sans piquer un somme. Parce que moi au bout d'une minute, mes yeux se ferment.





© 2981 12289 0


◆♥◆♥◈
≈I don't care what you think as long as it's about me
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: the voyage out (feat. sakata aiko)   

Revenir en haut Aller en bas
 
the voyage out (feat. sakata aiko)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
emojis&cie :: 
n°4: tokyo
 :: shibuya
-
Sauter vers: