:: anciens rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Matelaoki, l'essayer c'est l'adopter [HOT]

«Invité»
Invité
avatar
Lun 27 Juin - 2:20
Invité
Matelaoki, l'essayer c'est l'adopter
Keishi & Aoki
Alors qu'Aoki suivait la silhouette de son bro devant lui, il repensait à ce qu'il avait vu une demi-heure plutôt malgré son esprit embrouillé par toute l'alcool qu'il avait ingurgité ce soir. Keishi se faire draguer ouvertement par un mec... En soit que deux mecs flirt ça ne le dérangeait pas, Aoki était plutôt ouvert d'esprit et même pensait à coucher avec un mec pour savoir ce que ça donne. C'est pourquoi, il ne se disait pas officiellement hétéro, car au fond il n'en savait rien, même si pour le moment, seules les femmes avaient réussi à réveiller ses désirs. Mais il faut avouer voir son ami rentrer un peu dans le jeu de ce type lui avait fait bizarre et avait suscité chez lui une question qu'il ne s'était jamais réellement posée : est-ce que Keishi était gay ? Après tout, des femmes dans son pieu, il n'en connaissait pas des masses et il ne l'imaginait pas totalement fidèle à sa future épouse pour le moment. Bon il voulait bien qu'il soit un solitaire, mais c'était louche. Peut-être que s'il était réellement gay cela expliquerait bien des choses. Dans ce cas-là devait-il prendre peur ? Tssss... Foutaise ! Même si Keishi était gay, Aoki continuerait à traîner avec lui et venir en pleine matinée le rejoindre dans son lit pour le faire chier un peu sans vraiment craindre quoique ce soit... Puis si ça dérapait est-ce que ça serait réellement grave ? 

Le pass d'accès à la chambre VIP en main, le sous-directeur emboîta le pas de son meilleur ami, n'alignant pas forcément ses pieds les uns devant les autres correctement. Arrivée devant la chambre, il s'appuya contre le mur le temps qu'il l'ouvre à l'aide du pass. « J'suis même pas fatigué. » Quand il ouvrit la porte, Aoki le suivit décidant de ne pas aller dans sa propre chambre pour se reposer. Il avait envie encore de rester un peu et de poser cette question qui lui brûlait les lèvres depuis bien une demi-heure. Arrivée vers le lit, c'est telle une grosse merde qu'il laissa son dos tomber sur le matelas en poussant un petit ah de satisfaction et ferma les yeux quelques secondes. « Sérieux, ça fait du bien de rentrée! » Même s'il n'était pour le coup pas accompagnée d'une charmante demoiselle. Pas grave la compagnie de son bro valait dix mille fois plus que celle d'une femme. C'est beau l'amitié.
«Invité»
Invité
avatar
Jeu 30 Juin - 22:37
Invité
Matelaoki, l'essayer c'est l'adopter
Keishi & Aoki
Il était face à toi, cet éphèbe flou. Oui, peut-être qu’il était beau mais pas aux vues de Keishi. L’héritier était sélectif, avait des goûts divins. Il aimait le marginal, le non ordinaire, la beauté qui effraie autant qu’elle sécurise, rien à voir avec ce bcbg à la mode de tout le monde. Non, Keishi aimait juste, quelques fois, plaire. Seulement, il avait vite saturé parce que sa voix ne lui plaisait pas. Elle était de celle qui éreinte l’oreille, qui plante le cerveau et s’infiltre pour donner la migraine. Alors finalement, en deux-deux, il l’envoyait bouler pour se foutre dans un coin pendant qu’Aoki lui, jouait de son charme comme un dieu. L’aîné savait si faire et le plus jeune trouvait cela remarquable ; ce don de la parole, celui de pouvoir ensorceler quiconque au cœur fragile pour en faire ce qu’il voulait – même s’il risquait une baffe le lendemain.

Ils marchaient tous deux dans les couloirs de l’hôtel. Keishi avait bien trop bu pour se rappeler des quelques minutes précédentes où ils avaient décidé de rentrer ensemble. Les pieds sur du coton, la tête lourdes, un sourire débile collé aux lèvres, le brun se laissa dépasser pour son sempai. Une fois la chambre ouverte et entrés dedans, par automatiste, il se déchaussa puis, ayant trop chaud, il enleva son haut, laissant son torse nu. « Moi non plus… Mais… » Il soupira avant de trébucher légèrement sur ses fringues délaissés. « Mais mon cerveau est out ! » Un rire niais accompagna ses paroles alors que sa tête se penchait de côté. Keishi se laissa lui aussi choir sur le lit, mais comme à son habitude, sa tête se colla sur son matelas préféré, le ventre d’Aoki. « Hmm… Oui, j’aime quand c’est confortable… hihi… » Oui, c’est bon, il était complètement fait. « En plus t’es chaud~ »
«Invité»
Invité
avatar
Dim 3 Juil - 17:32
Invité
Matelaoki, l'essayer c'est l'adopter
Keishi & Aoki
Les yeux fermés, un petit sourire en coin amusé par les paroles de son ami qui n'était point fatigué, mais dont le cerveau était HS. Oh il le comprenait, lui non plus n'arrivait pas à réfléchir correctement. C'était un des effets de l'alcool. Le dos collés contre le matelas recouvert par des draps soyeux, Aoki se sentait bien et n'avait pour le coup aucune envie de bouger et rejoindre sa propre chambre. Ouais, il avait pour le coup un peu la flemme et la tête de son bro qui trouva refuge comme de nombreuses fois sur son ventre, lui donnait une raison de plus de ne pas bouger. « Tsss... Tu ne vas pas me laisser filer.. » Vu comme c'était parti sûrement pas et lui n'avait pas la force ce soir de jarter son pote. Pas la force et surtout pas l'envie. Les bras croisés sur la tête, c'est d'un ton amusé qu'il ajouta : « C'est toi qui va me tenir chaud. » 

« Tout à l'heure je t'ai vu avec un mec. » Ouais, fallait qu'il lui demande, ça le démangeait trop. « J'ai rêvé ou il te draguait ? » Rêvé ou même trop bu, peut-être que son taux d'alcool dans le sang lui faisait voir des choses complètement folles ou déformait la réalité. « Ou alors j'étais déjà bien plein. » Il faut dire qu'il avait bien bu. Tous les verres qu'ils s'étaient enfilés les uns derrières les autres, encouragés par leurs potes de soirée. Demain, Aoki le savait, il n'échapperait pas au mal de crâne et la journée allait être un vrai enfer pour ceux qui le croiserait. Good luck pour ces personnes, car le sous-directeur n'était pas vraiment un tendre quand il était de mauvais poil. 
«Invité»
Invité
avatar
Lun 11 Juil - 15:37
Invité
Matelaoki, l'essayer c'est l'adopter
Keishi & Aoki
Un soupir de bien-être sortit de sa bouche de diable innocent. Keishi, l’entourloupe même de la famille Sato, se sentait bien et cela faisait quelques semaines qu’il ne s’était pas autant lâchés. Autant dire, que revoir Aoki, était quelque chose qui le relaxait énormément. Alors, la joue collée aux abdos du plus vieux, accompagnée d’une de ses mains perdue sur la poitrine de ce dernier, il se laissa bercer par les battements du cœur du Nomura, bien perceptibles par son oreille. « Jamais, t’es mon précieux. »  Son meilleur ami était sa bouée de secours, ce qui l’empêchait de sombrer trop vite. Il était la douceur même cachée dans cette silhouette masculine et pleine d’assurance. Il était un pilier sans lequel le monde de Keishi s’effondrerait. Alors non, il ne le laisserait jamais filer. C’était même l’une des raisons pour laquelle, il n’avait jamais rien osé tenté avec lui. Keishi n’était pas sain d’esprit, et parfois, il se rendait mal à l’aise tout seul. Un léger rire perturba la physionomie de son facies, sa tête tremblant alors sur le ventre d’Aoki. « Je connais plein de technique pour tenir chaud en plus~ »

Son sourire disparu, une petite boule au ventre naquit. Non pas qu’il est honte, mais la peur d’un éventuel rejet pointait le bout de son nez. Néanmoins – et surtout, étrangement – un espoir qu’Aoki puisse être intrigué s’imposa en lui. Keishi connaissait son meilleur ami comme s’il était son propre fils – oui c’est un peu louche comme expression – et il ne pouvait se résoudre à le croire intolérant, non, il était douceur, rappelons-le. L’héritier bougea légèrement de sorte que ses bras se croisèrent sur le torse de l’ainé, au niveau de la poitrine, afin que sa tête repose dessus. (Son corps, de ce fait, recouvrait en grande partie celui d’Aoki, sans gêne) « Tu n’as pas rêvé. »  Il émit un léger rire, toujours aussi éméché. « Mais c’était pas du tout mon style. » Ou comment avouer que oui, Keishi était intéressé par les mecs. Soudain, la peur repris place et Keishi se dégagea mollement, à genoux sur le lit, à côté du corps étendu de son ainé, un peu dans le mal aise, le brun se massa la nuque avant de sourire, les joues bien rosies. « Tu sais, c’est pas si mal que ça ! » Les hommes.
«Invité»
Invité
avatar
Mer 13 Juil - 17:27
Invité
Matelaoki, l'essayer c'est l'adopter
Keishi & Aoki
«  Je n'en doute pas. » dit-il tout simplement, sachant parfaitement de quels genres de techniques il parlait. Aoki n'était pas con pour comprendre de quoi il parlait même s'il n'était pas apte en ce moment même à raisonné clairement.

Intrigué par ce qu'il avait vu en boîte, le sous directeur ne pût s'empêcher de demander à Keishi si ce qu'il avait vu était vrai ou alors si c'était le produit de tout l'alcool qu'il avait bu. Il ne bougea pas alors que son bro s'étendait de tout son long sur son corps et affirma qu'il n'avait pas rêvé. Surpris ? Oui, il l'était, mais pas choqué pour autant. Pourquoi devait-il l'être ? Parce que Keishi semblait être également attiré par les hommes ? Aoki était ouvert d'esprit et n'avait rien contre l'homosexualité. D'ailleurs bien qu'il soit hétéro, le japonais s'était toujours dit qu'au moins dans sa vie il testerait avec un homme par simple curiosité. Une curiosité qui pourrait peut-être le faire pencher du côté de la bisexualité qui sait, si son partenaire arrive à le convaincre avec de bons arguments.

Libéré du poids de son meilleur ami, ses yeux fixant le plafond depuis plusieurs minutes glissèrent sur le visage de son ami dont les joues teintées de rose le rendaient incroyablement mignon. Mignon à croquer. Jamais il ne l'avait vu ainsi et jamais il n'avait ressentit cette étrange sensation en le regardant. Il se redressa doucement, continuant à le fixer quelques minutes silencieusement avant de se laisser aller par cette envie. Cette envie qui lui brûlait les lèvres. C'est sans même se soucier de l'avis de son ami, qu'Aoki embrassa son meilleur pote. Un baiser qui ne dura que quelques secondes, avant de se retirer doucement. « J'avoue les lèvres d'un homme ne sont si pas mal. » Un petit sourire coquin sur le bout des lèvres, il caressa sa lèvre inférieure avec son pouce. « Y-a-t-il autre chose de pas si mal ? » demanda-t-il comme une invitation à le convaincre qu'effectivement les hommes n'étaient pas si mal.
«Invité»
Invité
avatar
Ven 22 Juil - 17:49
Invité
Matelaoki, l'essayer c'est l'adopter
Keishi & Aoki
Keishi se sentait mal à l’aise, non à cause de son ami, mais à cause de lui-même. Il venait d’avouer et l’alcool avalé lui faisait ressentir trop de choses à l’égard d’Aoki. Un peu de peur, un peu d’appréhension et beaucoup de curiosité et… d’attirance. Si bien que l’héritier ne savait comment réagir de suite. Il avait l’air con, planté sur ses genoux, la tête penchée et les joues roses. Il avait l’air con, mais sans doute très attrayant aussi. La surprise fut énorme mais très bien accueillie. Les lèvres de Keishi réceptionnèrent la douceur de celle d’Aoki avec une joie sans pareille. Un grognement même, à peine perceptible sortit de la gorge du plus jeune lorsque le baiser prit fin. C’était le début de la fin pour tous deux, deux meilleurs amis ne devraient pas aller aussi loin, mais maintenant c’était trop tard et Keishi décidait de se donner corps et âme à son ainé. Ses doigts effleurèrent ses propres lèvres cajolées par Aoki il y a un instant. Le brun n’en revenait pas encore, cela avait été si bon, au point que son cœur avait raté un battement, et qu’il avait encore du mal à s’y remettre. Les propos d’Aoki firent chauffer le bassin de l’héritier. Ce premier ne savait pas dans quoi il se lançait, mais Keishi était près à relever le défi et à lui faire aimer le corps à corps masculin. Alors, le jeune homme n’hésita plus. Celui-ci s’avança vers son meilleur ami, qui avait toujours été fort à son goût mais dont la relation n’aspirait pas à ce qu’ils deviennent encore plus proches jusqu’à cette soirée, et enlaça son cou de ses avant-bras. « Il y a plein de choses de « pas si mal », mais il faut que tu les découvres par toi-même~ » répondit Keishi d’un ton joueur, la voix suave et charmeuse. Alors ses lèvres se perdirent un peu dans le cou du plus vieux, le dévorant de mille petits baisers tous aussi avides les uns que les autres. Puis elles remontèrent pour cajoler la ligne de sa mâchoire avant d’enquiquiner légèrement sa bouche, demandant implicitement le droit de réitérer leur baiser d’avant. Mais elles n’attendirent pas d’accord oral et se jetèrent soudainement sur leurs comparses Nomura. Et dans un mouvement non contrôlé, Keishi se colla un peu plus à son meilleur ami, tandis que son baiser se fit bien plus passionné qu’avant et que ses lèvres laissèrent un peu de place à sa langue qui souhaitait découvrir sa jumelle. A bout de souffle, Keishi rompit en douceur leur étreinte labiale, ne se reculant que de quelques millimètres, son front collé à celui d’Aoki. Et les joues une nouvelles fois enflammées, il déclara, la voix chaude : « Ce soir je suis à toi, comme ça… tu pourras constater que c’est … pas si mal…»
«Invité»
Invité
avatar
Mer 27 Juil - 18:09
Invité
Matelaoki, l'essayer c'est l'adopter
Keishi & Aoki
C'était étrange. Voir ainsi Keishi lui faisait tout drôle et provoquait chez lui des sensations étranges. Des sensations qu'en temps normal il ressentait pour les femmes avec qui il allait coucher. C'était effrayant. Effrayant de ressentir de telles envies à l'égard de son meilleur ami, mais pas assez pour s'arrêter. Il n'en avait pas la force et ni l'envie pour le moment. L'alcool était maître de lui et l'empêchait de réfléchir raisonnablement face à ce qu'il allait se passer entre eux. Non, il ne devait pas franchir ce pas, voilà sûrement ce que sa conscience dirait, mais en avait-il vraiment une ? En tout cas, le japonais ne comptait pas l'écouter.


«Invité»
Invité
avatar
Mar 23 Aoû - 17:12
Invité
Matelaoki, l'essayer c'est l'adopter
Keishi & Aoki

«Invité»
Invité
avatar
Mer 31 Aoû - 23:37
Invité
Matelaoki, l'essayer c'est l'adopter
Keishi & Aoki

«Contenu sponsorisé»
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EMOJIS & CIE  :: anciens rp-
Sauter vers: