:: anciens rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

be twins (gala) ♡

«Invité»
Invité
avatar
Lun 13 Juin - 11:30
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
Parce que le temps t'as appris qu'avoir une sœur est difficile. Une jumelle, qui plus est, rajoute des aventures supplémentaires lorsqu'il faut la combler, s'en occuper ; lui faire sentir qu'elle est encore ta moitié et toute ta vie. Pour toi, c'est ce qu'elle représente mais t'es qu'un con alors tu lui dis jamais. Tu préfères lui montrer, de manière maladroite : t'as jamais été doué avec les sentiments. Tel un handicapé, tu n'as fait qu'illustrer ce que tu pouvais ressentir, notamment lorsque tu as pu sacrifier ta vie pour la sienne. Mais ce n'est qu'un détail, parce que pour toi, tout ce qui avais pu se dérouler avait été d'un ton naturel.
Parce que pour toi, elle est née princesse et deviendra reine au moment venu. Et tu seras toujours là, au moment du couronnement, à plier le genoux pour ses moindres caprices.
Malgré vos différents, tu ne supportais pas longtemps le fait qu'elle puisse hausser la voix contre toi pour au final finir par ne plus te parler. Cela arrivé souvent et pourtant, elle terminé toujours entre t'es bras, d'une manière ou d'une autre. Mais ces derniers temps, elle te le faisait sentir, un peu plus chaque jours, que tu la laissais en second plan. Tu t'en voulais, mais ton boulot était aussi une partie de ta vie que tu ne pouvais négliger...
Cependant. Tu as fait en sorte de prendre un jour de repos afin de lui consacrer à elle, alors qu'un homme normal serait resté chez lui, enfermé sous sa couette pour rattraper le sommeil manquant. Tu n'est pas de cela. Parce que tu lui avais promis.
Elle te mènera où elle voudra,
tu te plieras (comme d'habitude) à ses exigences,
et tu profiteras de sa présence.
Alors te voilà, appuyé contre le côté de sa porte, les bras croisés contre ton torse, déjà prêt. Bon, tu t'dépêches où on va partir dans deux heures ? Parce qu'il fallait toujours que tu l'embêtes : c'était ta passion numéro deux après le fait que tu l'aimais. Et tu lui souris, naturellement. Il n y a qu'avec elle que tu oses te comporter normalement, que tu oses être toi-même. Si j'avais su j'me serais pas levé aussi tôt. Parce que c'était une jeune femme, et que contrairement à toi, elle mettait forcément plus de temps à se préparer. Toi, cela te désespéré plus qu'autre chose.
Vivre avec elle, avait été une décision prise ensemble. Parce que tu avais été le premier à vouloir partir de la maison parentale : n'entretenant pas forcément une relation parfaite avec vos géniteurs. Mais elle avait voulu te suivre. Et en tant qu'aîné tu avais eu les derniers mots, tu l'avais embarqué avec toi. Pourquoi vous séparez alors que vous aviez toujours été ensemble ? Même à l'école, en classe et sur vos deux chaises, côtes à côtes. Tu l'as toujours protégé, et quand bien même tu te souviens que la première fois que tu t'étais fait viré c'était pour elle. Oublie pas de prendre au moins quelque chose pour te couvrir si le temps se gâte en fin de journée. Comme un père, tu quittes sa chambre sous t'es paroles. Tu ne peux pas t'empêcher de trop la couver, penser à elle et son bien être. T'es pire que tout quand tu t'y met. Descendant au salon, tu attrapes les clés de voiture, ton portefeuille mais tu laisses ton téléphone. Après tout elle est avec toi, tu n'en a que faire, des autres.
«Invité»
Invité
avatar
Lun 13 Juin - 13:28
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
Ce qu'on pouvait dire des jumeaux Amano, c'est qu'ils étaient tous les deux aussi maladroit l'un que l'autre.  Il fallait dire que Gala était plutôt compliquée : tantôt elle lui reprochait d'être trop étouffant -et elle le pensait dans ces moment là-, tantôt elle lui reprochait silencieusement de ne pas être assez là et de trop se consacrer à son travail. Travail qu'elle supportait de moins en moins, d'une part car il lui demandait effectivement trop de temps, mais aussi pour les risques auxquels il était exposé constamment. Surtout pour cette seconde raison, d'ailleurs. Mais tout ça, elle était incapable de l'avouer à haute voix. A la place, elle cherchait des prétextes pour s'énerver à tout prix contre lui, puis elle finissait par bouder sans trop savoir pourquoi. De ce fait, elle se rendait bien compte qu'elle était le facteur principal d'un bon grand nombre de leur dispute.

Cependant, aussi fort se disputaient-ils, il y avait toujours une belle réconciliation par la suite. Car elle ne pouvait pas être fâchée contre lui  bien longtemps, quand bien même elle le voudrait. Ginji savait se montrer persuasif. Notamment en lui offrant cette fameuse journée, rien que pour elle et le moindre de ses désirs. C'était assez enfantin de se faire avoir de la sorte -et elle se promettait de ne pas lui pardonner aussi facilement- mais elle n'en restait pas moins enthousiaste à l'idée de passer cette journée avec lui.

Mais cela signifiait aussi qu'elle devait se faire toute jolie, et écouter les complaintes de son frère quant au fait qu'elle prenait trop de temps. Heureusement pour eux, elle arrivait à s'apprêter et à répondre à ses petites taquineries. « Tu t'es lavé, au moins ? » demanda-t-elle en lui lançant un regard par l'intermédiaire de son miroir, puisqu'elle se maquillait en étant assise face à sa coiffeuse. « J'entends par là prendre une douche, et non pas se lever et s'asperger de déodorant ». Comportement typique chez pas mal d'homme. Elle aurait bien évidemment refuser de vivre au quotidien avec lui s'il faisait parti de ces hommes en question. Quant au fait qu'elle ait quitté les parents, elle ne le regrettait pas une seule seconde. Les relations qu'elle entretenait avec eux n'étaient pas mauvaises en soit, mais elle ne s'était jamais senti proche d'eux non plus. C'était assez drôle de voir le détachement qu'elle avait envers ces parents, et l'attachement qu'elle avait pour son frère.

Cela dit, ce dernier semblait très bien endosser le rôle de frère et de papa-poule. « Oublie pas de prendre au moins quelque chose pour te couvrir si le temps se gâte en fin de journée » avait-il dit avant de quitter la chambre, ce qui ne provoqua chez elle qu'un roulement de yeux amusé. Elle se demandait parfois s'il se rendait compte qu'il allait un peu loin dans son rôle de grand frère protecteur, ou si cela était beaucoup trop spontanée pour qu'il y fasse attention.

Finalement, après quelques minutes, elle descend à son tour au salon, son téléphone à la main. Elle craignait qu'on ait besoin d'elle au café, ou qu'elle reçoive une commande en ce qui concerne son second "boulot". Elle le rangea cependant bien vite en constatant que Ginji semblait prêt à partir. « C'est bon, t'es prêt ? On y va ? » demanda-t-elle innocemment comme si ce n'était pas elle qu'on attendait depuis le début. Avant qu'il n'ajoute quoi que ce soit quant à sa tenue, elle chipa une veste sur le porte manteau de l'entrée.
«Invité»
Invité
avatar
Lun 13 Juin - 14:09
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
Parfois tu te demandes si elle ne fait pas exprès de te poser des questions dont tu ne te sens pas obligé de répondre. Elle est comme ça, tu es, comme ça. Au fond, vous êtes semblable en tout points et vos caractères se superposes parfaitement.  Tu t'es lavé, au moins ? Alors qu'elle t'a vu sortir de la salle de bain en serviette ? Ah oui. La pudeur et toi, ça fait six. J'entends par là prendre une douche, et non pas se lever et s'asperger de déodorant T'as pas envie d'lui répondre, tu la regarde juste avec un ait dédaigneux, levant un sourcil pour lui faire comprendre qu'tu pensais fort qu'elle était bête, en toute fraternité et amour.
Mais elle ne vit pas avec toi pour rien. Parce que tu fais partis de ces hommes trop stricte sur l'hygiène, que se soit celle qui est personnelle que celle domestique ; parce que oui, le ménage tu le gère bien. Il n y a que l'alimentation ... Qu'tu toucheras jamais de ta vie. Ne sachant même pas faire cuire des pâtes. Ta sœur s'en occupe très bien et tu en es bien heureux.
Papa-poule, frère trop présent, papa aimant, frère chiant. Voilà un peu tout ce que tu pouvais endosser, comme rôle sans même t'en rendre compte pour certains. C'était plus fort que toi. Tu l'aimais trop, cette gamine. C'est bon, t'es prêt ? On y va ? Tu t'retournes en la regardant de haut en bas. Si elle n'était pas autant majeure que toi, tu lui aurais dis de remonter dans sa chambre pour se changer, parce que tu trouvais ce short un peu court. Mais tu ne pipa guère mot à ce propos. Putain t'es sérieuses ? Secouant la tête, tu ouvres la portes en la laissant passer avant toi ; galant jusqu'au bout ou juste avec elle, c'est à voir. Fermant la porte de votre petit cocon personnel, tu gardes t'es clés, déverrouillant ton véhicule de loin. Bon sinon t'as réfléchis où tu veux aller ? J'ai juste aujourd'hui alors commence pas à vouloir faire le tour du pays. Ironique pour l'emmerder, tu rentres à l'intérieur, à ta place soit le conducteur. Et je suis aussi là demain midi, si tu veux qu'on mange ensemble. Au fond, tu fais toujours tout pour essayer d'être avec elle. Si c'est pas une preuve d'amour.
«Invité»
Invité
avatar
Lun 13 Juin - 15:10
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
On pourrait croire que vivre avec son frère aurait été un véritable bordel, mais en vérité, Gala s'en sortait plutôt bien. Ginji se pliait au tache ménagère sans qu'elle n'ait besoin de râler ni quoi que ce soit. D'ailleurs, il se révélait bien plus utile qu'elle dans ce domaine. Quant au fourneau, c'est elle qui gérait. Elle avait toujours aimer cuisiner, alors ce n'était pas un problème pour elle. Elle s'assurait qu'il ait quelque chose à manger à chaque fois qu'il rentre du travail, ou alors elle lui amenait même directement au travail de quoi se nourrir convenablement. Ce n'était plus vraiment une contrainte pour elle à l'heure d'aujourd'hui, mais davantage une habitude. Même si elle se plaignait qu'il était temps qu'il apprenne à se débrouiller à ce niveau là, une part d'elle était heureuse de s'occuper de ce qu'il mangeait. Après tout, les hommes n'avaient pas forcément la notion de diversité, et de plat équilibré alors disons qu'elle s'en chargeait pour lui afin qu'il n'évite de tomber dans le cercle vicieux des pâtes matin, midi et soir. Il y avait d'autres points, comme le manque de pudisme de son frère, dont elle s'était accoutumé aussi, malheureusement.

Le fait qu'il inspecte ses tenues avant chacune de ses sorties aussi, elle en avait l'habitude. Il n'avait même pas besoin de divulguer sa pensée à haute voix ; elle savait déjà ce qu'il pensait : c'était beaucoup trop court. Visiblement, il devait également savoir ce qu'elle pensait, notamment le fait qu'elle n'allait pas se changer pour autant. Elle quitta donc leur domicile en première, en laissant échapper un petit rire cristallin en comprenant l'exaspération de son frère, qui était si simple à provoquer.

Elle finit par gentillement rejoindre sa voiture, en prenant place du côté passager, comme elle en avait l'habitude. Bien qu'elle avait également son permis, elle n'était pas vraiment un modèle à suivre au volant. « Ce serait cool qu'on voyage, tiens » lâcha-t-elle hasardeusement à haute voix sans répondre immédiatement à la question qu'il avait posé. Elle s'attarda davantage sur sa disponibilité demain midi. « C'est pas plutôt une excuse pour que je te prépare à manger ? » s'interrogea-t-elle en fronçant les sourcils. « Tu vas devoir apprendre un jour, tu sais. Quand je serai une femme mariée, tu ne pourras plus compté sur moi pour te préparer chacun de tes plats » le taquina-t-elle gentillement. Il savait tous les deux que ce n'était pas prêt d'arriver. Elle sortit ensuite un prospectus de son sac en tissus, qu'elle posa ensuite à l'arrière du véhicule pour s'en débarraser. « Je veux qu'on aille là » dit-elle en indiquant l'immense immeuble sur le prospectus en question. « C'est une course, ceux qui montent cet immeuble en moins de 30 minutes gagnent un super prix » précisa-t-elle, déjà toute excitée. « Oh, et c'est en duo, on sera attaché par les poignets et les chevilles ». Voilà la partie un peu moins amusante du défi. « Les gagnants pourront mangé au restaurant qui se trouve tout en haut, aussi ». Elle évita de préciser le nombre d'étage de l'immeuble, et le fait qu'il y aurait des obstacles sur leur chemin.
«Invité»
Invité
avatar
Dim 19 Juin - 10:06
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
C'est véridique, te désespérer est une chose simple à faire. Surtout pour la demoiselle. Mais ça, c'est parce que tu l'aimes trop. C'est parce que tu souhaites la protéger d'une manière trop abusive. Cela se retournera sûrement contre toi plus tard mais tu ne peux pas t'en empêcher. Tu ferais tout pour elle. Absolument, tout. Et les malheureux événements d'il y  a deux en témoignent.
Tu as sacrifié ton humanité, ta vie et le reste pour elle. Aujourd'hui tu le vis bien, malgré se sang sur t'es mains. Tu as payé pour ça. Tu as croupis au milieu de barbares, parce que t'en été devenu un - et tu le resteras toujours. Alors c'est également pour cela, que tu continueras à veiller sur elle. Un autre malheur arrive bien vite. Et tu n'hésiteras pas - ne serait-ce qu'une seule seconde, pour refaire toute les atrocités que tu as commises si cela s'avéré nécessaire. C'est peut-être aussi à cause de ce détail qu'elle est toujours célibataire. Son premier copain, tu l'avais détruit (physiquement), il avait presque frôlé l'hôpital et pourtant, vous n'étiez que gamins. Mais toi. Toi tu ne voyais pas l'amour que l'on portait à ta sœur mais tous les aspects négatifs. Lui était trop déconcentré et inutile. Les autres étaient trop volages, trop stupides, trop calculateurs. Bref. Elle t'en voudra sûrement encore de en pas la laisser respirer sentimentalement parlant... Mais qu'importe. C'est un sujet tendu de plus, après tout.   Ce serait cool qu'on voyage, tiens Elle n'a pas tord. Vous prendre une pause, pour respirer, ensemble mais loin de tout. C'est à réfléchir. C'est pas plutôt une excuse pour que je te prépare à manger ? Et tu te mets à rire, secouant ton visage en fermant ta portière, posant t'es papiers dans le vide poche en contre-bas du levier de vitesse.Tu vas devoir apprendre un jour, tu sais. Quand je serai une femme mariée, tu ne pourras plus compté sur moi pour te préparer chacun de tes plats Un sujet qui fâche : elle, marié. A un débile, une tare et un morveux incapable de gérer un appartement, les papiers et tous le reste. Voilà à quoi tu penses. Tu fronces les sourcils. Même si tu sais qu'ça n'arrivera sûrement pas demain.  Tu rêves. Pour le mariage, oui. Je veux qu'on aille là Tu te penches un peu vers elle afin de voir ce qu'elle te montrait. Tu lis l'adresse sans pour autant lire ce qu'il y avait à côté et de toute manière, tu sentais bien qu'elle allait te l'expliquer.C'est une course, ceux qui montent cet immeuble en moins de 30 minutes gagnent un super prix Jusque là, tout semblait normal... Oh, et c'est en duo, on sera attaché par les poignets et les chevilles Et tu relèves ton visage vers elle, remplit d'incompréhension, sous le choc.  Quoi ? T'as très bien compris, c'était un quoi rhétorique. Tu sais plus quoi faire d'elle, parce qu'elle trouve toujours des choses stupides et loin de l'ordinaire, à te traîner aussi n'importe tout : ta dignité, elle l'a tué depuis bien longtemps. Les gagnants pourront mangé au restaurant qui se trouve tout en haut, aussi Mais tu t'en fou, des prix, de la bouffe !  Putain Gala c'est pas vrai. Et t'allumes ton moteur, en la regardant.  Mais qu'est-ce que tu m'fais faire. Un soupire, non désagréable ; tu quittes votre quartier pour rejoindre le grand immeuble en question.  T'as pas l'impression que t'as vingt-trois ans, qu'on va faire vingt-quatre ; et tu trouves encore des jeux super bizarres. Je sais pas, tu peux pas faire comme toutes les femmes et me faire faire le tour de tous les centres commerciaux ? Mais tu sais très bien que ce n'est pas une femme. Non. C'est ta sœur. Ta petite, sœur, qui plus est.  Ah, mon dieu. Mais tu te plies quand même à ses désirs, malgré le fait que tu râles... Mais tu râles, tous le temps, de toute manière. A force ce n'est même plus perceptible, mais naturel de t'entendre rechigner à longueur de temps.  J'espère que c'est bon au moins leur merde.
Arrivé donc, se garant, tu récupères t'es affaires en fermant une fois que ta belle se trouve dehors. Elle est ravissante. Elle est tout. Ton monde et t'es ressentis passent à travers elle. Tu la rejoins de l'autre côté, marchant fièrement à ses côtés, tel un paon. Parce qu'elle est magnifique. Ouais. Et tu l'aimes, aussi. Grimpant les escaliers, tu passes sans forcément t'en rendre compte ton bras autour de ses hanches mais sans la toucher. Parce qu'il y avait trop de monde et qu'elle se fasse bousculer, hors de question. Tu la laisses vous inscrire, tu regardes un peu comment c'est foutu ... Défaut professionnel. T'as l'impression d'être dans l'une de t'es missions d'infiltration ; tu analyses. Et tu trouves déjà des failles, les passages les plus rapides et les plus difficiles d'accès. Ce genre de jeu ne devrait pas vous poser de problèmes. La synchronisation ... Vous l'avez depuis vos premiers pleures.
Parce que votre mère vous avez tous les deux dans les bras. Et que déjà, vous vous teniez la main dans le savoir.
«Invité»
Invité
avatar
Mar 21 Juin - 2:04
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
Gala s'était assurément préparer à la réaction  de Ginji et de ce fait, elle ne s'interrompit pas une seule seconde dans ce qu'elle disait ; imperturbable. Elle n'aimait pas pour autant être sermonner et lorsque c'était le cas, elle faisait cette petite moue contrarié en poussant exagérément sa lèvre inférieure en avant. Ce n'était pas très malin et cela ne faisait qu'appuyer le fait qu'elle pouvait avoir un comportement gamin, parfois, mais elle ne pouvait s'en empêcher. Cela dit, elle ne l'était pas tellement, contrariée. Malgré l'étonnement de son frère, ce dernier n'avait pas cherché à la faire changer d'avis et par conséquent, ils allaient faire ce dont elle avait envie. « Si t'y tiens autant, on pourra toujours aller faire du shopping après » le taquina-t-elle en posant on index sur sa joue, à l'endroit exact où se dévoilait sa fossette lorsqu'il souriait. Il lui avait promis la journée entière, après tout.

Le trajet se déroula sans encombre -seules des petites plaintes de Ginji lâché par ci par là avait brisé le silence à l'intérieur de la voiture- et une fois arrivée, la jeune femme se pressa de rejoindre l'immeuble dans lequel ils allaient laissé sueur et énergie. Son attention ne s'attarda pas une seule seconde sur cette manie qu'avait son frère de lui servir de bouclier, comme si elle n'était qu'une petite chose fragile. Tout du moins, elle fermait les yeux là dessus. Elle n'avait pas envie de nouveau se disputer avec lui alors qu'ils venaient tout juste de se retrouver. Surtout que peu importe ce qu'elle lui disait, il était tout aussi têtu qu'elle.

Une fois à l'intérieur, Gala se chargea des inscriptions auprès des organisateurs de ce petit "jeu" puis elle retourna auprès de son frère -qui n'était jamais trop loin d'elle. Elle le guida jusqu'à la file de départ, où déjà plusieurs concurrents avait été attaché en duo. Certains avaient des physiques bien plus sportifs qu'eux mais elle ne se démonta pas pour autant ; elle était même très confiante. Alors que le fait d'être attaché semblait être un handicap pour tous les autres candidats, pour les Amano, c'était bel et bien une force. D'ailleurs, un agent ne tarda à s'approcher d'eux et à disposer l'équipement adéquate autour de leur poignet et de leur cheville. C'était beaucoup moins confortable et plus serré qu'elle ne le pensait, lui procurant une sensation assez bizarre, mais elle n'en dit rien, ne souhaitant pas prendre le risque d'inquiéter son frère. « Tu promets de ne pas me faire perdre, hein? ». Même s'il ne souhaitait pas être ici, elle espérait qu'il fasse preuve de bonne volonté. « Si on gagne, je veux bien tirer un trait... ». Sur son manque de présence ces derniers temps ? Oh que non, elle détestait bien trop ce sentiment de passer au second plan. « Je veux bien arrêter de t'embêter... à cause de ton travail » lâcha-t-elle finalement en détournant le regard. Dit comme ça, c'était déjà beaucoup plus simple à assumer. Pourtant, elle n'était pas sûre de pouvoir tenir cette promesse : les dangers auxquels il s'exposait, à son avis inutilement, avaient le don de l'inquiéter.
«Invité»
Invité
avatar
Mer 6 Juil - 14:44
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
La demoiselle s'occupe de vos inscriptions puis, tu la suis naturellement jusqu'à la ligne de départ. Les autres concurrents ne sont pas à l'aise, être attachés, ce n'est pas évident. Toi, tu relèves légèrement la manche de ton pull afin que l'organisateur attache ton poignet à celui de ta protégée. Tu promets de ne pas me faire perdre, hein? Même les menottes qu'il passait n'étaient pas aussi serrées. Observant cependant la tenue, ainsi qu'à vos cheville, tu relèves ton regard sur elle. Ta princesse refuse l'échec. Et ne serait-ce que pour la rendre heureuse tu te prêteras à la chose. Ne t'en fait pas. Qu'est-ce que tu ne ferais pas pour elle, hein ?  Si on gagne, je veux bien tirer un trait... (...) Je veux bien arrêter de t'embêter... à cause de ton travail Tu sais très bien que cela ne durera pas. Que cela ne fera qu'un temps, alors tu secoues simplement la tête en souriant. Tous les participants sont présents. Vous êtes sur la ligne. C'est à toi de t'adapter parce qu'elle est plus petite. Mais tu connais ses pas par cœur. Tu connais chacun de ses mouvements ; combien de fois, tu l'as regardé marcher à t'es côtés sans qu'elle ne le remarque ? Alors l'enfer - pour toi, débute. Et finalement, ce n'est pas si compliqué. Tu lui tiens la main, du côté enchaîné pour plus de stabilité, vos doigts entremêlés. Et c'est sous le premier visage que vos sens communs prennent formes. Tu prends appuis sur ta jambe libre et tu fais basculer le côté adéquat afin de l'aider elle. Votre petit marathon se fait ainsi sans encombre, le plus naturellement possible et le plus calmement du monde alors que les autres sont dans une agitation dérangeante, incapable de se coordonner comme il se doit. Gala. Si on monte par là un gagne une hauteur. Se tournant vers une grande marche, celle-ci t' arrivant au milieu du ventre, tu la regarde avant de poser leur deux mains jointes à plat. A trois. Tu prends appuis. Un. Deux. Trois. Sur le dernier temps, vos corps se soulèvent et vous voilà sur la dernière montée. Et vous voilà, les premiers arrivés. T'es mort. T'as envie d'mourir. Parce que c'était pas si reposant que ça. Au final, tu seras aussi fatigué en reprenant le boulot. Mais ce n'est pas grave. Elle a gagné.
«Invité»
Invité
avatar
Lun 18 Juil - 14:56
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
Ce sourire. Sûrement savait-il autant qu'elle quelle mensonge éhonté elle venait de déballer. Même si elle avait envie d'y croire, elle-même savait que se résoudre à ne plus montrer son mécontentement quant à son travail relevait de l'impossible. Pas tant qu'il serait son frère. Pas tant qu'elle l'aimerait autant. Cependant, le message semble bien passé. Il semble démontrer une certaine motivation -ou tout du moins il semble prêt à feindre d'en avoir- ; et c'était tout ce qu'elle demandait. Avoir son frère à ses côtés.

Comme elle s'y attendait, ils comprennent rapidement le truc. Main dans la main le plus naturellement qui soit, ils progressent encore plus facilement qu'elle ne le s'était imaginé. En dehors de cette drôle de sensation au poignet et à la cheville à laquelle elle ne pourrait jamais s'adapter, tout se passe le plus facilement du monde. Elle en rit d'ailleurs silencieusement en observant du coin de l’œil ses concurrents qui peinaient un peu plus à chaque marche.

Il n'était pas étonnant de les voir arriver parmi les premiers. Et bien qu'elle ait souhaité cette victoire depuis qu'elle avait entendu parler de cette compétition, elle se contenta de bref sourire adressé aux organisateurs de cet événement qui les félicitaient et elle se dirigea aussitôt vers la cafétéria en se doutant que son frère ne serait pas contre un petit repas. « Prends ce que tu veux, c'est gratuit pour nous ». Elle lui laissa d'ailleurs le loisir de choisir ce qu'il souhaitait mangé, une fois à table. Quant à elle, elle ne posa même pas un regard sur le menu et se contenta de patienter en croisant les bras, comme si de rien était.

Ce que Gala semblait ignorer, c'était qu'à la seconde où elle était un tant soit peu contrariée, cela se voyait sur son visage, dont les sourcils se fronçaient inconsciemment et avec la petite moue qui s'affichait sur ses lèvres. Dans ce genre de moment, elle se montrait aussi anormalement silencieuse.
«Invité»
Invité
avatar
Lun 18 Juil - 16:28
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
Elle ne sourit pas, mais tu sais qu'elle est heureuse, d'avoir eut la première place. Au fond, tu lui avais promis alors c'est un peu ta fierté à toi. De lui donner un peu de son bonheur, de la rendre fière et surtout, de la combler. Laissant les organisateurs vous détacher, tu as eus l'impression durant ce coup laps de temps de vous retrouver lors de votre naissance. Une pensée qui te fit sourire, légèrement, alors que tu la suivait déjà à l'intérieur des lieux.   Prends ce que tu veux, c'est gratuit pour nous Tu hoche simplement la tête. Tu t'installes enfin en face d'elle. Et tu la regarde. C'est plus fort que toi. Mais elle ne sourit pas. Elle a une petite mine, ou du moins, c'est ce que les autres peuvent voir. Toi tu ressens les choses autrement. Parce que tu ressens quelque chose, au fond de ton être. Cette part d'elle que tu supportes et que tu gardes précieusement. Alors tu jette un rapide coup d’œil à la carte, tu demandes la chose la plus simple du monde avant de reporter toute ton attention sur ta petite perle, qui a les bras croisés, cette petite moue et ses sourcils un peu froncés. Cela la rendait mignonne. Mais ton inquiétude prenait sur son sens de l’esthétisme, n'est-ce pas. Qu'est-ce qui te tracasse Gala ? Mais tu as tellement de réponses dans ta tête concernant ta question que tu hésites sur ce qu'elle pourrait te répondre. Des choses à te reprocher, elle en a. Des choses, sur lesquelles elle pourrait t'engueuler ? Tu ne les comptes même plus. Mais ton travail était souvent cette source de conflit constant. Tu espères juste que ce n'est pas cela. Enfin. Qu'importe. De toute manière, tu ne lâcherais pas le morceau, tant que tu ne verras pas son sourire. Cette si belle chose, qui te motive à te lever chaque matin, et à rentrer chaque soir à la même heure, plus ou moins.
«Invité»
Invité
avatar
Lun 18 Juil - 17:30
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
Heureuse, Gala l'était malgré tout. Déjà car cette compétition lui avait permis de passer du temps avec son frère, mais aussi car ce dernier s'était arrangé pour la faire gagner. En soit, il n'y avait rien qui aurait pu l'attrister en ce moment même. Cependant, son visage montrait tout le contraire. Il y avait une raison à cela : l'insatisfaction.

« Rien ». répondit-elle par réflexe. Avec n'importe qui d'autre, elle se serait toutefois arrêté à ce réflexe, et ne se serait pas senti obliger de s'expliquer. Mais avec Ginji, c'était peine perdue de même envisager de s'arrêter à cette réponse. « C'est nul, c'était trop facile » marmonna-t-elle. Elle espérait presque qu'il ne l'ait pas entendu. C'était ridicule, un peu immature de sa part et pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine déception.

« Pour me réconforter, on va aller faire du shopping ? Uhn ? T'es d'accord ? ». demanda-t-elle, comme si elle lui laissait le choix. Il ne savait pas encore, mais le fameux "super prix" offert aux gagnants qu'elle avait évoqué plus tôt dans la journée n'était autre qu'un bon d'achat pour l'ensemble des magasins de la tour 109, elle allait donc pouvoir se faire plaisir, sans compter. Et il allait pouvoir gentillement l'accompagner dans chaque magasin dédiée à la gente féminine.

Pendant qu'elle était en train de faire son petit caprice, la nourriture qu'il avait commandé arriva et elle en profita pour jouer le rôle de la petite sœur attentionnée. « Bon appétit, onii-san! ».. Elle n'avait pas l'habitude de l'appeler ainsi ; ce genre de dénomination lui faisait bien trop plaisir. A la place, elle l'utilisait dans des moments stratégiques, comme celui ci, pour obtenir ce qu'elle voulait.
«Invité»
Invité
avatar
Lun 18 Juil - 18:42
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
Capricieuse, elle l'avait toujours été. T'en avait l'habitude, à force. Mais ce que tu n'aimais pas, c'est qu'elle t'inquiète pour rien. Parce que dans ta tête, c'était pire que dans un champ de bataille. Quelques toi te criais de ne pas t'inquiéter et qu'elle était grande. Ce qui était vrai. Mais les autres (majoritaires) te faisais de faire des scénarios ébranlés et totalement tarés. Pour me réconforter, on va aller faire du shopping ? Uhn ? T'es d'accord ? ... Te prendre par les couilles pour t'amener faire ce qu'elle souhaitait. Une fille, c'est fourbe. Ça calcule. Mais c'est la seule que tu ne peux ni juger, ni engueuler (ou si, mais tu ne le fait presque jamais).  Je ne sais pas si tu as été sage. Une connerie pour une autre. Parce tu savais très bien qu't'allais devoir la suivre partout, toute l'après midi. Et les sacs c'est toi aussi, qui te les prendra. Et les regards des autres femmes dans les boutiques qui leurs sont dédiées aussi. En homme soumis, te voilà bien partit. Mais c'était ta sœur. Seule femme au monde capable de te faire baisser les yeux. Bon appétit, onii-san! Utiliser cela contre toi, c'était fourbe. Mais tu étais si vulnérable. Pauvre homme. Tu sais que te vendre comme ça est inutile. Tu lui souris gentiment, naturellement. A cette petite princesse qui te mènes par le bout du nez.

(...) Le repas passé, repu, tu te lèves donc tranquillement. Et ta torture peut commencer. Tu la laisse te guider où elle veut. Tu regarde un peu autour de toi, jamais loin de la belle... Non, jamais ! Tu rentres avec elle dans une première boutique.  Je t'invites dans un vrai restaurant ce soir. Bah oui. T'avais prévu, mais pour le midi ça avait été mort. Et puis c'était aussi une excuse pour sortir le soir ensemble, également. Et ne pas rentrer après une après midi trop chargée. Tu voulais réellement qu'elle puisse profiter de toi, que vous puissiez, rattraper un peu ce surplus de temps perdu, malgré qu'en une journée... Cela était bien impossible.
«Invité»
Invité
avatar
Lun 18 Juil - 22:18
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
Gala avait depuis bien longtemps compris qu'elle n'avait pas besoin d'aller loin dans ses caprices pour obtenir ce qu'elle veut. Son frère s'appliquait toujours à y répondre sans qu'elle n'ait à faire aucun effort. Il n'en restait pas moins qu'il était dans sa nature d'en faire, encore et encore, en utilisant tous les moyens possibles et imaginables pour le faire un peu plus craquer. « Je ne sais pas si tu as été sage ». Elle feint un instant de bouder et continua sur sa lancée en l'appelant cette fois ci "onii san". Quelle grand frère n'aimait pas être appeler ainsi ?

Un sourire, sincère cette fois ci, prit pour la première fois place depuis qu'ils avaient gagnés. Car elle venait tout juste de gagner autre chose : cette journée shopping qu'elle avait tant convoitée. « Merci, onii-san! » ajouta-t-elle en employant cette petite voix d'enfant qu'elle savait si bien imiter. Puis, elle le laissa tranquille le temps qu'il mange. Elle en profita d'ailleurs pour récupérer sa récompense.

Une fois qu'il eut fini, ils se rendirent directement à la tour 109 et plongèrent dans le premier magasin. Elle souhaite tous les faire, sans exception. Après tout, elle pouvait trouver une petite merveille dans chacun d'eux, elle ne pouvait pas le savoir avant d'y être entrer. Automatiquement, elle se dirigea vers les maillots de bain en repensant à la possibilité d'un voyage, comme elle l'avait laissé échapper plus tôt dans la journée. Elle avait lâché ça de la façon la plus hasardeuse qui soit, et se doutait qu'avec le travail de Ginji entreprendre un voyage, même quelque chose de simple à la mer, ne serait pas simple, mais elle se permit tout de même de jeter un coup d’œil.

« Je t'invites dans un vrai restaurant ce soir ». Aussi simple soit cette invitation, elle ne tiqua pas tout de suite. La jeune femme cessa tout de même jeter un coup d'oeil pour maillot de bain exposé pour poser ses iris brunes sur son frère. « Pourquoi ? » demanda-t-elle soudainement. Certainement n'était-ce pas la réponse à laquelle il s'attendait, mais elle fut la première qui lui traversa l'esprit. Elle avait un peu peur qu'il lui fasse cette proposition car elle s'était lamenté bien trop de fois qu'il rentrait tard du travail, et qu'ils n'avaient plus l'occasion de dîner ensemble, comme avant. « T'es pas obligé, hein. C'est ton jour de repos, profites-en » précisa-t-elle en détournant les yeux sur les vêtements en rayon. C'était un peu injuste de sa part de le repousser ainsi, elle ne s'en rendait pas nécessairement compte sur le coup car elle n'avait jamais été délicate pour délivrer son ressenti. Elle voulait simplement qu'il sache qu'elle n'était plus fâchée.
«Invité»
Invité
avatar
Mer 27 Juil - 14:25
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
Te fallait-il une raison pour l'inviter ? Te fallait-il, un alibi ? Souriant légèrement, tu la suivais alors où elle le désirait, soit dans le rayon des maillots de bain. Son pourquoi te laisse d'abord surpris, puis tu t'adoucis un peu. Au fond c'est de ta faute si elle n'est pas heureuse, du moins dans sa vie familiale, parce que de toute manière, vous n'étiez que deux. T'es pas obligé, hein. C'est ton jour de repos, profites-en Elle est adorable, c'est ce que tu te dis à l'instant. Comment ne pas lui céder quoi que se soit ? Comment ne pas faire des efforts pour elle ? Je t'ai dis que je prenais mon jour pour toi. Pour elle, non pour toi, qu'elle t'en veuille ou pas au final cela ne te tracassais pas. Et puis, ce n'est pas comme si tu prenais cela comme une corvée, car rester à ses côtés t'es tout aussi bénéfique... Bien que, pas très reposant, en effet. Tu gardes ton sourire, croisant alors les bras comme à ton habitude - homme trop sérieux aux traits trop peu avenants. Tu prends pas un truc comme ça c'est trop court. Et oui, même sur ce genre d'article il avait des choses à redire... Et hors de question qu'il voit sa sœur se pavaner dans un bikini trop échancré. Il l'enfermerait à la maison si cela devait l’intéresser, à la demoiselle. Et prends pas des couleurs flash ça t'vas pas non plus.  Oui, Ginji le critique de mode. Non sans déconner, t'avais beau être un homme, t'avais toujours était celui qui lui conseillé les choses lorsqu'elle sortait des cabines d'essayages... Ouais, comme sa meilleure amie le ferait. T'assume pas ce côté féminin, mais au passage, tu vis avec. (...) Suivant ta princesse, tu laisses t'es bras musclés à sa disposition, portant, tenant alors tous les articles qu'elle aura à essayer : sous les regards envieux des autres femmes parfois trop seules. Tu veux pas déjà essayer tout ça ? Pas que c'était lourd, mais tu commençais à ne plus voir où tu pouvais poser les pieds : c'était un peu endommageant, en effet.
«Invité»
Invité
avatar
Mer 27 Juil - 15:43
Invité
be twins
outfit ☾ it's not easy
Même si Gala accusait son frère de tous les malheurs du monde, elle pourrait très bien l'acclamer d'être le seul à pouvoir la rendre aussi heureuse. Il l'avait tout d'abord aimer d'un amour inconditionné à la seconde où elle avait fait son apparition dans ce monde, il l'avait sauvé, et maintenant encore, il prenait soin d'elle. Lui accordant son seul jour de congé, rien que pour elle et le moindre de ses caprices. C'était certes égoïste de sa part d'en profiter autant, mais elle appréciait le savoir aussi buté à passer cette journée ensemble. Rien que tous les deux. En famille.

« Comme tu veux » lâcha-t-elle finalement, le tout ponctué d'un haussement d'épaule comme si cette journée rien que pour elle n'était pas l'un de ses désirs. Mais il le savait tous les deux, cette envie de passer la journée ensemble était partagée, réciproque. Elle savait aussi que cette journée n'allait pas être de tout repos, à commencer par les remarques auxquelles elle allait avoir droit concernant chaque vêtement sur lequel elle daignait poser le regard. « C'est pas court, c'est juste... un bikini, tu sais, ce que tout le monde met pour aller à la plage ». Cependant, elle remit à sa place celui qui l'avait taper à l’œil quelques secondes plus tôt.

Quant à sa seconde remarque, elle se contenta de le juger du regard en guise de réponse. Ces élans de fashionista avaient toujours le don de l'amuser, bien qu'ils n'étaient pas totalement inutile : il était celui qui la connaissait le mieux, après tout. Il savait donc ce qui lui allait ou non. Mais il savait également comment opté pour des tenues qui ne dévoilaient en rien ses formes, et lui donnaient des airs de nonnes. C'est dans ce genre de moment qu'elle intervenait pour lui mettre des stop.

[...] Après avoir déjà fait un bon tour dans le magasin, Gala accepta la proposition de Ginji dont les vêtements emplissaient l'ensemble de sa personne. « Mh, d'accord, allons essayer ! » déclara-t-elle avec enthousiasme en se rendant sans encombre jusqu'au cabine. Elle dût d'ailleurs patienter un peu l'arrivée de son frère, qui peinait à se déplacer avec toutes ses robes pendant à ses bras. Mais c'est lui qui l'avait invité à dîner ce soir, alors il fallait bien qu'elle trouve une tenue convenable.

Pour cela, elle commença par enfiler cette robe, en entendant déjà dans sa tête les remarques de son frère "c'est trop court", "beaucoup trop décolleté", voire "à qui est-ce que tu veux montrer ta poitrine comme ça ?". De toute façon, si elle avait fini par apprendre une chose, c'était bien la suivante : à toute tenue existait une remarque de Ginji. « Prêt ? » lança-t-elle avant de se dévoiler. « Avant toute chose, sache qu'un je n'aime pas est suffisant pour que j'aille essayer autre chose, pas besoin d'en faite toute une histoire ». Et pourtant, elle savait d'ores et déjà que c'était beaucoup trop lui demander.
«Contenu sponsorisé»
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EMOJIS & CIE  :: anciens rp-
Sauter vers: