AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 SHOWER LATER [+18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ fait bander l'bandit ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: SHOWER LATER [+18]   Jeu 9 Juin - 23:11



shower later

you make me rough
Un besoin de sortir chaque soir te pince les nerfs ces derniers temps ne pouvant rester entre 4 murs, tu fais appel à la liberté de mouvements. Petit coup de téléphone à 21h passé à ton poto boss d'hôtel muet depuis votre dernière soirée. Phone décroché, petites salutations à l'envolées, tu lui files les informations concernant votre future virée. Conversation close, tu te tapes une p'tite pause. T'as bossé toute la journée jumpant entre des textes et l'écran de pc ce qui a causé tes yeux arrachés. Les vaisseaux presque pétés par la fatigue, t'as la tête blindé de boulot boulot pour éviter les gros bobos, regarde mec tes cernes sont big !
Petit détour par la cuisine style ricain pour tremper ton visage de vilain. Petit teste pour te réveiller mais malheureusement, y'a pas grands effets. Tant pis tu laisses tomber et tu vas caler ton fessier dans ton canapé. Sur la table basse y'a ton matos pour rouler, un petit spliff de beuh ne sera pas de refus pour commencer. En deux-trois mouvements le bébé il était prêt. L'habitude  de te défoncer le cerveau t'as fait prendre machinalement les mouvements devenus bateaux. Maintenant, place à l'instant préféré : l'instant high, celui de la dégustation de ta marie jeanne qui va te percher toute la night.  Mais le temps passe et passe et toi tu te prélasses. Sauf que c'est le time de bouger, il est l'heure de se rendre à la soirée.

Un appel à ton voiturier et la voiture t'attends à l'entrée. La veste zébrée sur les épaules maigrichonnes, tu entres dans la bagnole les yeux rivés sur une photo d'une fille mignonne. Allez retour de sms, tu bloques sur ses fesses. La photo provocante de la fille charmante te donne envie de lui payer une glace à la menthe. Pas passer à côté, la gazelle tu comptes bien la serrer. Tu gardes son instagram d'ouvert pour plus tard la contacter dans le but de la niquer, pas de chichi, pas de manières.

Ralentissement et arrêt, le voiturier vient t'ouvrir la porte bien aisé. Un pieds puis deux pour tâter le terrain, tu repères un peu ce qu'il y a dans le coin. En face d'un cabaret tu t'approches d'une porte bien gardée. Deux singes à l'entrée font la garde, mais toi en mode VIP tu passes crèmes avec ta gueule snobinarde. Eiji à Myji tout le monde connait le rich kid celui qui fait criser et qui t'fais une belle plaquette de rides. Ils prennent un coup d'vieux quand ils voient ton sourire malicieux. "Encore un gamin qui t'fout bien dans le pétrin". C'est Eiji, le dernier des Sato, le premier des blaireaux.

On t'accompagne à l'espace privé, celui des invités qui ont trop de money money. Le cul bien posé sur un canapé bleu nuit, on t'apporte un whisky pour que tu sois réjouis. Pas besoin de commander parce que ta venue n'est pas inconnue et inattendue dans ce cabaret. T'es un client fidèle et intéressant parce que ta venue signifie l'empoche de milles et des cents.  


L'ENFANT BRILLE




le guerrier narcissique des sailor moumounes !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: SHOWER LATER [+18]   Dim 12 Juin - 0:19



Shower Later


Assise dans sa loge écoutant les directives du négrier, la nipponne devait être plus qu'excellente et briller de mille feux pour ces personnes si importante qu'un simple mouvement de cils de leur part ferait fermer le cabaret, le seul et unique endroit où la jeune femme a l'opportunité de se sentir elle-même, mis à part les soirées où ce fameux homme l'embauche, qui s'était justement invité à une petite sauterie en compagnie d'un autre et c'était de cela que son supérieur était venu lui parler. Oui, Hinami savait pertinemment que si les deux individus ne repartaient pas entièrement satisfait, ça risquerait de se terminer mal pour elle. Heureusement, le patron avait visé bien haut en choisissant sa carte maîtresse, la prodige semblable à une nymphe se trémoussant divinement bien et qui en charmait plus d'un, il savait ô combien cette dernière allait pouvoir épater ses spectateurs et combler leurs envies, que les courbes de son corps enveloppés dans un magnifique costume mettant en valeur ses atouts allaient les faire languir et que l'aisance que la japonaise possédait sur scène lui permettait d'être d'avantage désirable au vu de ses prodigieuses prestations.
Se pomponnant devant ce miroir révélant à quel point ses charmes étaient réels, son supérieur s'était éclipsé, ne manquant pas de lui asséner une vulgaire claque sur ses fesses en guise d'encouragement. Habillée dans son simple appareil, la jeune femme s'était vêtue d'une tenue réellement légère et quelque peu transparente, elle avait décidée de sortir le grand jeu pour épater son public avec son show particulièrement osé ce soir. Oui, ses seins étant visible malgré la pièce de tissu les recouvrant, il n'y avait qu'une culotte en dentelle qui cachait son intimité, ses talons aiguilles mettant également ses hanches plus en valeur. Oh ça oui, elle était d'un sexy ce soir, elle allait en faire rêver plus d'un. Marchant avec agilité, Hinami se dirigeait à présent vers la pièce VIP, réservée à ces deux hommes dont elle avait préparée un show du tonnerre. Posant une chaise sur la plaque tournante devant le petit salon où étaient disposés diverses bouteilles d'alcools ainsi que cigares, drogues et compagnies, la jeune femme s'était installée sur cette dernière, le rideau fermé, attendant que les guest daignent arriver.
Puis, des bruits se font entendre, un bruit de glaçons s'entrechoquant les uns contre les autres dans un verre, la musique se lance et le rideau se lève. La plaque se met alors à tourner tandis que la nymphe commençait également son numéro sous les yeux de ses spectateurs, se déhanchant sensuellement contre cette chaise, ses longues et belles jambes effectuant les mouvements parfaits tandis que son regard embrasé fixait les hommes, un verre à la main. Ses mains se baladant sur ses hanches, ses jambes étaient totalement écartées devant eux avant que la danseuse vint se lever sur cette chaise et effectuer des prouesses digne de sa réputation. Oui, ce soir, Hinami restait une nouvelle fois la star de la soirée.
© TITANIA



__________________

no matter what happens
there will always be those who can't begin to heal, because they realize there is more pain yet to come



Sailor Queen:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: SHOWER LATER [+18]   Dim 12 Juin - 14:59



shower later

the 7th sense
Journée de merde. Je me demande pourquoi je me lève tous les matins pour supporter le comportement de cet apprenti Directeur. Ah ouais, je sais ; parce que j’ai merdé chez moi et que maintenant je dois bien me comporter pendant un an si j’espère un jour revoir mon héritage pointer son nez. Arrivé chez moi je fais tout en mode rapide : je me lave, je me change, je me mate et je sors. Les soirées avec Eiji c’est souvent du n’importe quoi, faut dire que je ne le ralentis pas pour autant. Moi ça m’amuse ce genre d’univers déjanté où tout est permis. Je me gare devant l’adresse indiqué dans le message d’Eiji. Jusque-là, ça ressemble à un vulgaire cabaret, tout ce qu’il y a de plus simple et ennuyant. Mais je fais confiance à mon pote pour avoir dégoté une perle. Je joue avec les clés de ma voiture tout en passant devant les gorilles qui gardent l’entrée. Sans un regard pour eux, je vois qu’on m’ouvre la porte et j’entre sans mal. Faut dire que la réputation d’Alpha fait pas mal le tour et c’est loin de me déplaire. La salle est pleine à craquer, j’attends juste que quelqu’un vienne m’indiquer où s’est posé Eiji. En route, je vois un mec avec un joint à la bouche, que je lui arrache sans mal. Je m’assure juste que c’est de la bonne avant de le porter à mes lèvres, privant une fille qui passait par là des ridicules oreilles de Minnie qu’elle s’est posée sur la tête. Elle a peut-être pensé que c’était un accessoire qui l’embellirait, ou un truc qui attirerait l’œil ailleurs que sur sa face. Je joue avec le serre-tête jusqu’à ce qu’on m’indique de la main l’endroit où est assis Eiji. Pauvre chou, il est tout seul sur son perchoir. Je tire sur le joint avant de m’approcher. Salut beau gosse. Regarde ce que je t’ai trouvé ! Tu vas être grave mignonne ! Je lui enfile le serre-tête de Minnie sur sa pauvre tête et me jette sur le canapé à côté de lui, limite allongé, les jambes sur les siennes. Je tire une nouvelle fois sur le joint, regardant la serveuse qui m’amène un verre qu’elle remplit de whisky. Je lui fais signe de laisser la bouteille ici. On se chargera du service nous-même.

Quel boulot de merde ! Tu veux pas devenir mon nouveau boss ?... Tu serais tellement plus marrant que l’autre. Ouais, enfin, la chose que je ne sais pas encore, c’est qu’Eiji est aussi un Sato et donc le frangin de Keishi. Mais je ne m’arrête à des détails aussi futiles que des noms de famille. Alors l’identité d’Eiji m’est un peu inconnue. Je sais qu’il est pété de tune ouais, mais je ne sais pas à quelle famille il appartient. Comme lui connait les grandes lignes de mon histoire : un gosse de riche qui s’est fait mettre un coup de pied au cul par ses parents pour mauvaise conduite. Des dettes qui s’accumulent et me voilà propulsé au Japon, pays où je ne me fais pas à ces codes de société. du coup, je suis obligé de cirer les pompes de l’apprenti Directeur qui a un balai enfoncé tellement profond dans le cul qu’il oublie de sourire. Je me redresse un peu, retire le joint à moitié consommé que j’agite sous le nez d’Eiji en causant. En fait, tu veux pas te barrer loin ? Genre on irait en Russie, se saouler à de la vodka dégueulasse toute la journée. Ou alors on irait en Allemagne, là où les filles ont des seins énormes. Tu pourras te taper un allemand avec un tit cul bien rebondi. Qu’est-ce que t’en penses ? Ouais, je suis au fait des pratiques sexuelles d’Eiji. Ce mec, tant que t’as une bouche et un cul, il prend fille ou garçon, peu lui importe. Ça me dérange pas, sauf les fois où je le prends à me mater. Ca, ça me met mal à l’aise, l’enfoiré.

Toujours posé sur le canapé, je vois les rideaux s’ouvrir sur une charmante créature. Mais ça c’est gentil de penser à ses clients V.I.P. Sans pudeur, j’étudie minutieusement le corps de la demoiselle que ses vêtements transparents laissent deviner. Mais en remontant à son visage, c’est étrange, il y a quelque chose qui fait tic. Je tapote les jambes d’Eiji avec la mienne. Hey, c’est qui ? Elle me dit quelque chose.


BLING BLING MOTHERFUCKER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ fait bander l'bandit ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: SHOWER LATER [+18]   Lun 13 Juin - 17:01



shower later

make up sex
une certaine obscurité gagne la pièce (contrastée par des lumières rougeâtres) enlevant au cabaret sa gentillesse. une chanson de fond vient ajouter de l'ambiance avec les néons. une atmosphère qui te colle à la peau, qui est aux couleurs de ton drapeau. étrange et sensuelle, ça dérange et c'est sexuel. quelques mots qui te définissent quelques gestes qui font écarter les cuisses.
le verre bientôt finis, tu perds presque patience à attende ton ami. tu te permets de retarder l'horaire, mais quand ce sont les autres qui le font ça a tendance à te mettre en colère. à la limite de le harceler par sms, voilà que renji ramène ses fesses. il te met un truc aux oreilles de disney sur les cheveux que tu jartes rapidement, en deux/deux. le kawaï et toutes ces choses coquettes c'est clairement pas tes bails, pas ton style de casquette. le look pour toi, c'est déstructuré, c'est déglinguer un mélange de tout à la fois.

le mot drôle est bien trop exagéré pour te définir au rôle du boss dans une société. bien au contraire de ces paroles déraisonnées, tu dois être la pire pourriture en qui ce concerne la prise des responsabilités. et tu sais que renji parle de ton aîné, parce qu'il bosse pour lui en tant qu'employé. cependant, lui n'est pas au courant que vous avez le même sang. peut-être un jour faudra t-il que tu lui dises, peut-être même sûrement le prendra t-il comme une mauvaise surprise. je ne sais pas si le mot drôle me définit comme je suis. tu tournes et tournes le liquide ambré, les yeux complètement absorbés.  puis tu te réveilles presque à la sortie de la serveuse, pour lui demander de remplir à nouveau ton verre. celle-ci un peu trop curieuse, te servit en fixant ton portefeuille ouvert. le regard méfiant, tu bloques sur elle. l'air peu confiant, elle décide de déguerpir comme une gazelle. retour en arrière de la discussion, tu réponds à renji  la voix plate, sans variation. pourquoi tu veux te barrer ? le verre attrapé pour te dessécher, tu continues de bavarder. si t'as des emmerdes, débrouilles-toi par toi-même. le verre posé, le regard décentré, tu viens le fixer. sauf si tu as quelque chose à m'échanger. le regard rusé et malicieux, tu donnes toujours quelque chose en échange d'une autre parce que ça fait parti du jeu.

le show commence et en arrière ton corps se balance. tu prends tes aises à la table, les jambes et les bras écartés en position confortable. tu veux son nom de scène ou de sa vie quotidienne ?      


L'ENFANT BRILLE




le guerrier narcissique des sailor moumounes !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: SHOWER LATER [+18]   Jeu 16 Juin - 0:42



Shower Later


Son corps se mouvant sensuellement sous les projecteurs, la star de la soirée était plus sensuelle que jamais. Les relents des bédos consommés par ces deux hommes affluant - dont l'un que la nymphe connaissant particulièrement bien - se prélassant sur ce canapé, observant avec délectation le show se déroulant sous leurs yeux. Se déhanchant telle une déesse, la plaque tournante sur laquelle la danseuse s'était placée vint alors s'arrêter tandis qu'un rideau de perles en cristal avait été discrètement placé derrière elle, la jeune femme se hissant parmi ces derniers, ses fesses bougeant merveilleusement bien tandis que son regard ne cessait de soutenir ceux des hommes avides de chairs fraîches. Jouant des jambes, la nipponne se dirigeait désormais vers ces derniers et plus principalement le Sato, grimpant alors à califourchon sur ce dernier, lui ôtant ce joint qu'il tenait en bouche tandis que son bassin se mouvait lentement contre son entrejambe durant un bonne minute avant de passer à son collègue, ami, sexfriend – peu importe, ce garçon qui lui rappelait vaguement quelqu'un. « Ton visage ne m'est pas inconnu mon beau, qui es-tu ? » Avait-elle glissée dans un simple murmure à l'oreille du grand brun, dansant avec grâce par la suite, retournant sur les devants de la scène, se trémoussant alors avec plus d'énergie, accélérant ses mouvements au rythme de la musique de fond, sa divine silhouette mise en avant par le jeux de lumières présents dans cet espace réservé aux deux garçons.
Elle savait très bien comment la soirée allait se terminer mais il ne fallait aucunement précipiter les choses. Oui, la japonaise comptait bel et bien leur faire consommer toute la soirée, ce qui signifiait quelque chose de beaucoup plus privé une fois les portes de ce petit salon closes. Les faire languir serait alors un petit jeu bien amusant pour Hinami qui, s'amusant avec son propre corps, se rendant désirable à souhait et sexy comme jamais avec cette chorégraphie fraîchement élaborée et ce décor jouant en sa faveur, elle n'hésitait pas à faire d'innombrables prouesses : Grand écart, mouvements du bassin plus que tendancieux, interaction avec ces hommes... Elle comptait bel et bien que ces deux gaillards repartent vidés, satisfaits et certains de revenir dans un futur proche.
© TITANIA



__________________

no matter what happens
there will always be those who can't begin to heal, because they realize there is more pain yet to come



Sailor Queen:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: SHOWER LATER [+18]   Jeu 30 Juin - 18:49



shower later

plus few things I wanna see
Eiji et son incroyable joie de vivre. Malgré le fait que je le connaisse depuis quelques années – je crois – maintenant, par moment, je m’étonne toujours de ses réactions. Il doit bien savoir que depuis le début le Japon et moi ce n’est pas une belle histoire d’amour. Ça ne me correspond pas et tous ces codes de société me font clairement chier. J’ai tout simplement le mal du pays. Quand il déballe ces conneries de me débrouiller, je me contente d’étirer un coin de mes lèvres en un demi-sourire moqueur, ne prenant pas la peine de lever les yeux vers lui. Plus concentré sur la danseuse en face de nous, j’ai les méninges qui travaillent, essayant de me rappeler où est-ce que j’ai bien pu voir ce visage. Sauf quand il me propose de faire des échanges. Là je me reconcentre sur ce qu’il dit. Avec le temps, j’ai appris à me méfier des trocs d’Eiji. Je partage son avis : on ne donne jamais rien gratuitement. C’est pour cette même raison que je me méfie, car le prix de l’échange est toujours plus élevé que le service. Il en va de même pour Eiji. Mais là encore, je feins de ne pas entendre, restant les yeux rivés sur la danseuse.

C’est pas important. Il semble visiblement la connaitre, je me demande d’ailleurs s’il ne connaitrait pas tout le personnel de ce foutu cabaret. Je rabats mes jambes, les ôtant d’Eiji pour m’asseoir normalement. Ce qui donne juste le temps à la demoiselle de venir grimper sur moi. Elle aussi semble visiblement me connaitre, ce qui m’intrigue encore plus. Je dis quelque chose a beaucoup de filles, tu sais., ais-je juste le temps de lui glisser à l’oreille avant qu’elle se défile. Voilà qu’elle retourne sur sa piste de danse alors que je commençais juste à m’amuser. Une « amie » à toi peut-être ? finis-je par conclure en regardant Eiji. Ce dernier avait toujours son éternel sourire collé au visage – comprenez que c’est carrément ironique. Je finis par me rapprocher de lui de sorte à ce que je puisse toujours avoir un œil sur la danseuse mais qu’elle ne nous entende pas. Toujours aussi agréable hein ? Tu fais la gueule parce que t’as attendu c’est ça ? Moi ça m’amuse de le taquiner, d’autant plus que je sais qu’Eiji ne tolère pas le retard des autres. Je me penche pour me resservir un autre verre avant de m’avachir sur le canapé. Ma main passe sur ses cheveux pour lui ébouriffer la tignasse, tout ce qu’il adore – là encore c’est ironique. Aller, sois mignon un peu. c’est une tête de con mais je l’apprécie quand même.


BLING BLING MOTHERFUCKER



Perfection gets a new name:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ fait bander l'bandit ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: SHOWER LATER [+18]   Mar 5 Juil - 15:10



shower later

make up sex
Tu mates les courbes de ses hanches qui se déhanchent. Elle est bien charmante la donzelle qui danse. Tes yeux sont aussi charmés par son corps qui se balance. La go se ramène vers toi, pour trémousser son petit cul. Elle te vole ton oinj et maintenant tes yeux sur son fessier sont retenus. Tu n’touches pas, tes mais sont pas là. L’occasion se présentera plus tard dans la soirée parce que tu as déjà tout programmé. Elle s’esquive de toi l’habitué pour s’occuper de l’invité. Elle joue un peu avec lui pendant que tes lèvres s’enivrent pour la nuit.

La danseuse retourne sur son podium pour continuer à vous vendre du rêve. En attendant tu reprends ton bédo, la séparation fut brève. Le regard toujours absorbé par les courbes de l’ensorceleuse, tu poursuis la discussion entrepris avec ton guest. Pas une amie non. Une employée je dirais. Le regard déposé sur le curieux et les lèvres coquines, tu sembles soudainement partir à l’ouest. Pensif, à cause de certaines emmerdes qui se sont accumulées depuis quelques temps. Pourtant ce n’est pas une nouveauté, mais cette fois-ci le niveau d’alerte était bien trop important. Stop, tu réagis à autre chose. Tu mets pause. Quoi ? Le regard soit disant incompréhensif, tu renies ses dires, trop impulsif. Tu dis de la merde. Un léger soupire et tu viens cacher ton visage au creux de ton verre. De plus en plus grognon, tu écartes ton visage de sa main. La tendresse c’est du venin. À la fin, ça amène au mal. Pas le même mal que tu as l’habitude de fréquenter. Celui que tu n’arrives pas à dépasser, à t’en séparer. Celui qui s’est vraiment te toucher. C’est un cadeau empoisonné. Mignon ? J’connais pas ? Un faux sourire forcé pour caractériser l’idée.

Pas de temps de niaiser, tu fais un signe à la demoiselle pour lui montrer que l’action doit changer. Il faut constamment que ça bouge, que ça move sinon l’ennuie tombe, l’ennuie dérange, le rien te démange. Une fois levé avec le verre entre les doigts, tu fais une petite tape à l’épaule de Renji pour qu’il suive tes pas. Suis-moi. Passés de l’autre côté, vous vous trouvez dans un endroit plongé davantage dans l’obscurité. Un immense lit sans bordures trône le milieu de la pièce, entouré d’une multitude de draps de richesse. Tu vas prendre une autre bouteille, d’un autre alcool où tu y ajoutes discrètement un petit quelque chose pour vous détendre. Tu lui serres un verre prenant soin de caresser ses doigts au passage. Trinquons à cette soirée que je t’offre du début à la fin. Clin d’œil. Il ne faut pas se méprendre. Ce n’est guère de la gentillesse mais plutôt de la séduction, un accrochage.


L'ENFANT BRILLE
PS: DÉSOLÉ POUR LE RETARD




le guerrier narcissique des sailor moumounes !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: SHOWER LATER [+18]   Mar 9 Aoû - 15:31



Shower Later


Ses courbes se mouvaient au rythme de la mélodie tonitruante tandis que les jeux de lumières rendaient l'ambiance d'avantage voluptueuse. La divine créature savait pertinemment que les plaisirs charnels allaient prendre le dessus un moment donné, il en était toujours de la sorte lorsque le truand se rendait en ces lieux, d'autant plus lorsqu'il sollicitait une séance privée en compagnie d'une danseuse précis, cette danseuse. Se plaisant du regard que ces deux hommes lui portaient, la nymphe à la peau matte, s'amusant avec le désir de ces bonhommes, venait de remarqué que les envies du Sato avaient changées et que l'atmosphère allait être tout autre. Alors, du haut de ses escarpins, elle les avait guidée dans cette pièce où les lumières tamisées, les couleurs qui rappelaient le plaisir, la luxure et le désir annonçaient la couleur. Oui, ce grand lit soigneusement aménagé pour des événements de ce genre n'était utilisé que pour les plus grands, ceux qui, en un simple claquement de doigt pouvait vous faire courber l'échine.
Une autre bouteille eut été amenée par la danseuse, la donnant au boss qui, de son côté, se mit à trinquer avec son partenaire. Esquissant un sourire, la jeune femme savait dors et déjà que l'ambiance allait être beaucoup plus concupiscente et, profitant du petit moment de pause, elle était partit se dévêtir légèrement, ôtant alors son costume burlesque, restant en simple sous-vêtements en dentelles se déchirant aisément, là était l'objectif de porter cette petite tenue. Lâchant ses cheveux, retirant ces diverses pinces qui mettaient en valeur son magnifique visage, la danseuse, en une fraction de seconde, était devenue totalement différente, presque méconnaissable. Elle n'était plus cette danseuse burlesque qui se contentait d'émoustiller ses clients, non. Désormais, la nipponne montrait son côté sulfureux, relâchant la succube qui était en elle pour assouvir les désir les plus charnels de ces hommes qui n'attendaient que cet instant charnel.
Ses talons résonnaient dans la pièce et, retournant à l'intérieur de cette pièce obscure, la divine créature se dirigeait vers les hommes, grimpant lentement sur ce lit richement bordé, avait par la suite ôté les verres des mains de ces messieurs une fois que ces derniers aient suffisamment bu. « Fini les amuses gueules, passons au plat de résistance... » Retirant les couches superflues de vêtements de ces jeunes gens, la danseuse esquissait dors et déjà un sourire lubrique, ses doigts parcourant sans aucune pudeur les boutons de chemises du Sato, lui retirant ces derniers à chaque passage. La soirée allait être prometteuse, oh oui.
© TITANIA



Je suis vraiment vraiment vraiment vraiment désolé pour le retard  



__________________

no matter what happens
there will always be those who can't begin to heal, because they realize there is more pain yet to come



Sailor Queen:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: SHOWER LATER [+18]   

Revenir en haut Aller en bas
 
SHOWER LATER [+18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soraya's baby shower | with girls
» electric shower. | CAPTAIN MARVEL
» Sophia Bush-Murray ─ 555 320
» Shower time [LIBRE]
» HEAR ME ROAR [ Golden Shower ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
emojis&cie :: 
n°4: tokyo
 :: minato
-
Sauter vers: