AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Parce qu'on des gamins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Parce qu'on des gamins   Lun 9 Mai - 14:14

.PARCE QU’ON EST DES GAMINS. ♡
~nanami & renji


✻✻✻  ☾ Il n’est même pas minuit et je commence déjà à ressentir les effets de l’alcool. C’est drôle, ça tourne un peu et je sens mes jambes comme si elles étaient faites de coton. Je ne suis pas au point de me dire que je suis capable de voler mais plus à penser que je vais serrer toutes les filles de la soirée. Et ça, croyez-moi, c’est inquiétant. Pourquoi ? Parce qu’elles ne sont pas toutes canons. Je me fraye donc un chemin jusqu’aux toilettes, quittant momentanément mes amis. Il fait super chaud. Je me défais de ma veste, m’aspergeant le visage d’eau. C’est tout de suite plus agréable. Pourquoi fait-il toujours aussi chaud dans ce genre d’endroits ? On ne pense jamais à mettre des fenêtres, installer un climatiseur ? Pendant que je me fais un débat intérieur, j’entends des bruits de coups, comme si quelqu’un se cognait contre la porte d’une des toilettes. Malgré moi, je ricane comme un débile. Les gens sont vraiment crades sérieux. Tout ça pour gagner quelques minutes ou bien parce qu’ils ont la flemme de sortir de la soirée et de revenir. Le meuble avec la longue ligne de lavabo parait clairement moins crade que l’état dans lequel sont les chiottes.

En quittant les toilettes, je me prends la chaleur de la pièce en pleine face. Je pense que je vais pas trop trainer ici. Je suis un peu redescendu mais toujours prêt à faire une connerie, je balade mon regard sur la piste, cherchant quelque chose de con à faire. Et puis là, comme par magie, elle apparait. Toujours là quand j’en ai besoin, c’est un vrai plaisir que de traiter avec cette fille. Surtout qu’il y a de quoi faire. Un gros lourd, apparemment dégueulasse et plein de sueur, commence à la coller d’un peu trop près. A bien y regarder, je dirais même qu’il est en train de la tripoter. J’avoue que je me ferais une joie de lui éclater la tronche, gratuitement en plus. J’aime pas trop quand je vois Nanami se faire tripoter sous mes yeux. Je fais craquer mes doigts, resserre le poing et avance vers eux, bousculant quelques personnes sur mon passage. Je finis par tapoter l’épaule du mec, qui est dos à moi. Je peux savoir ce que vous foutez avec ma copine ? Le mec, incrédule sur le coup, ne perd pas son aplomb et se hausse de toute sa hauteur. Dégage. Amusé, je me pâme d’un sourire. Mauvaise réponse. Et bam ! Mon poing fend l’air et lui explose le nez. Le nez, c’est plus drôle, parce que ça se casse et ça pisse vite du sang. Le type se recroqueville, la main sur son nez, commençant à m’injurier. Je n’ai pas trop de temps à discuter avec lui et lui fous un coup de pied sur le genou pour l’éloigner et le faire tomber. Mais je n’ai pas envie de m’arrêter là. Maintenant que plusieurs personnes nous regardent, je me fais une joie de regarder Nanami, prenant mon meilleur air d’homme en colère. Et toi ? Je peux savoir ce que tu fous ? C’est à cause d’Anko, c’est ça ? Je me débine pas, malgré les nombreux regards. En fait, je dois surtout me retenir de me marrer. Je l’attrape par les épaules et la secoue un peu. T’as cru que j’étais le genre de mec que tu pouvais tromper hein !? Ouais, je sais, je suis un vrai gamin.

CODES © LITTLE WOLF.


Dernière édition par Usami Renji le Dim 15 Mai - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Parce qu'on des gamins   Lun 9 Mai - 15:55

Some believe in love at first sight
But this is just lust on the first night.


tenue + Les boissons s’enchainent et la musique se déchaine. Nana s’enfile son énième verre de jägermeister avant de faire claquer le récipient fragile sur le bar et de partir, marchant encore droit malgré la difficulté, vers la piste de danse. Elle était pleine à craquer : il y avait des couples, des jeunes filles seules qui semblent tous faire pour se faire sauter et d’autres plus timides, des bandes de potes mecs qui se lâchent, d’autres qui tentent de serrer et enfin ceux qui sont aussi souples et détendus que des morceaux de bois. La aisaka se met à rire alors qu’elle commence à bouger au rythme de la musique orientale. Il est facile de se faire coller quand on sort à moitié en sous-vêtements ne portant qu’un gilet kimono léger. Et malheureusement pour la demoiselle, le repos et le planage totale tranquille est de courte durée. On ne pourra jamais totalement identifier ce qu’est le genre de mec qui est en train de poser ses mains sur ses cuisses nues. On peut déjà constater qu’il sent la sueur, qu’il a minimum la quarantaine et que niveau physique et allure : il est tout ce qu’il y a de plus beauf et de plus gerbant. Nana le pousse une puis deux puis trois fois avant de lui offrir un doigt d’honneur taillé en pointe. L’homme s’approche davantage et tente alors de passer sa langue tordue sur la phalange de la jeune femme. Mais quel porc. Elle fit un bond en arrière avant d’être interpellée par un autre homme qui se place entre elle et ce forceur de premier degré. Cette odeur, cette allure et cette gueule parfaite : ça ne peut être que renji. Nanami affiche un sourire discret malgré elle et les laisse se battre, se délectant du physique avantageux, de la rage et de la passion que met son amant à la défendre. Toujours là quand il faut et toujours aussi investi dans la relation qu’entretiennent les deux jeunes gens depuis quelques semaines déjà. Quand il l’appelle « sa copine » elle n’est nullement gênée et se retrouve même plutôt flattée. Nana regarde la scène en silence alors qu’elle croise les bras en fixant l’homme à terre d’un air dédaigneux et dégoûté. L’étudiante arque cependant un sourcil quand renji ose hausser le ton avec elle, l’attrapant même par les épaules. Elle lève les yeux au ciel, insolente qu’elle est, et passe ses bras autour de sa taille, ivre et souriante. « - t’es pas mon mec chéri… » elle fait trainer ses cheveux arc en ciels vers l’arrière avant de le juger du regard. « - si tu crois que je vais te remercier, tu te trompes. J’aurai pu me démerder seule. » finit-elle par lâcher avant de lui tourner le dos pour venir se coller contre son corps brûlant, véritable vipère qui s’enroule autour de renji. « - qu’est-ce que tu fous ici ? tu cherches à me pister ? ou tu as une envie pressante de sauter tout ce qui bouge ? » elle ricane et attrape les mains de l’homme pour les poser sur sa taille, défiant du regard le monde qui les entoure, les lèvres renversées et entrouvertes : elle se sent puissante quand il est à ses côtés, et ça lui fait du bien.


あなたを殺したいです

Just blow me up or run me down


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Parce qu'on des gamins   Dim 15 Mai - 23:21

.PARCE QU’ON EST DES GAMINS. ♡
~nanami & renji


✻✻✻  ☾ Je le savais, elle est complètement ivre. Nanami tient difficilement sur ses jambes et quand elle est dans cet état elle est encore plus chaude que d’habitude. Bon point pour moi, même si je n’ai pas à attendre qu’elle soit comme ça pour en profiter comme j’en ai envie. Je la laisse débiter, c’est nul elle ne veut pas jouer. Je soupire de lassitude, la laisser se tortiller sur moi, enfin, sur une partie bien précise de mon anatomie. Je lève les yeux de ses cheveux colorés, pour voir les yeux qui nous regardent. Les femmes, bien sûr, font mine d’être choquées. Mais en fait, je suis sûre qu’elles envient l’assurance, l’insouciance et l’absence de pudeur de Nanami. Quand elle a envie de faire quelque chose, elle ne se prend pas la tête et y va à fond, sans s’inquiéter des conséquences ou bien des quand dira-t-on. Et puis il y a les regards envieurs des hommes. Ouais, il ne faut pas être n’importe qui pour avoir ce genre de droit sur elle. Je me penche légèrement, les lèvres contre son oreille. Un peu des deux. J’avoue que si tu continues comme ça, je vais pas tenir longtemps Nana. Je dégage ses cheveux, dévoilant sa nuque. La musique continue à résonner dans la pièce. Je me retire de son oreille, attiré par le bruit que fais le mec en se relevant. Il peste, il jure, il crache du sang. Bref, il est dégueulasse. Je fais une moue de dégoût, la lèvre supérieure se crispant en faisant un rictus. Je le regarde avec dédain quand il s’avance vers nous. Quoi ? T’en reveux ? T’inquiète pas, apparemment elle sait se tirer de situations toute seule. Je te la laisse alors. Je me dégage d’elle, la mettant entre nous. Sur le coup, le mec semble pas me croire. Et pourtant. Elle prétend s’en sortir toute seule ? Elle prétend ne pas avoir besoin de mon aide ? Pas de problème. Je sais, je suis chieur là-dessus, dès qu’on touche à mon égo j’envoie tout balader. Les mains dans les poches, je pivote et retourne à la table avec mes amis, qui m’accueillent avec des grands rires. Alors Alpha ? T’as encore fait sensas ? Faut toujours que tu cognes en soirée ! C’est moins drôle quand il n’y a pas de sang. Une serveuse m’apporte un verre et je fais doucement pivoter ma chaise, levant mon verre vers Nanami. J’adore faire chier cette fille.

CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Parce qu'on des gamins   Sam 18 Juin - 17:03

S’il y avait bien un homme dont nana ne pouvait pas se lasser, c’était bien renji. Il était l’une des seules connaissances que la jeune fille n’arrivait pas à cerner et qu’elle semblait, pourtant, comprendre comme personne. Elle aimait jouer avec lui, déjà parce que c’était un bon partenaire et en plus parce que lui, ne lui voulait pas de mal. Les lèvres sombres de la demoiselle se mirent à sourire alors qu’elle continuait de se déhancher lentement mais sûrement contre son pseudo sauveur qui semblait avoir pris la grosse tête en quelques secondes. Mais c’était sans compter sur la japonaise qui le remit si bien à sa place que ce dernier la laissa tomber pour rejoindre ses amis. Nana leva les yeux au ciel, se tournant vers l’inconnu qui l’avait bien embêté, et se pencha vers lui, en vraie garce pour lui offrir un baiser langoureux avant d’enfoncer une de ses chaussures, dont la plateforme atteignait facilement la quinzaine de centimètres, dans le ventre du blessé, et d’une poussée de sa jambe, l’envoyer à l’autre bout de la salle, à terre. Elle ne posa à aucun moment les yeux sur renji, s’essuyant la bouche alors que quelques traces de sang couvraient son nez et son menton. La jambe en l’air, et l’ivresse dans l’esprit, l’étudiante perdit soudainement l’équilibre et vint alors s’écraser au sol en râlant. Elle se redressa et tapota donc ses jambes minces et longues, et offrit un sourire à son amant avant de partir vers les toilettes pour se nettoyer le visage. Elle poussa alors lourdement la porte, en soupirant et examina sa figure dans le miroir. Quel constat. Elle était sale certes, mais elle restait certainement la fille la plus jolie de la boite. Elle passa de l’eau sur ses tâches et se mit à boire abondamment avant de cracher et de s’assoir pour reprendre ses esprits. Oui. Sa tête tournait bien trop vite pour elle, et elle savait qu’elle devait dessouler un peu. Nanami sortit enfin des toilettes et vint s’assoir au bar, non loin de renji qu’elle faisait semblant de bouder, se commandant une bière et allumant une cigarette sans réellement y être autorisée. Elle avait le barmaid et le patron dans la poche, alors elle n’avait cure de se faire éjecter de cet endroit, bien trop chic pour elle d’ailleurs. Elle se tourna enfin vers son ami, qui l’avait lâchée il y a quelques minutes et le jugea du regard. « - mon pauvre chéri. J’ai blessé ton ego et tu t’es vexé ? et s’il m’avait frappé tu aurais été content ? » elle soupire « - j’espère que les yeux au beurre noir t’excitent. » pesta-t-elle avant de se retourner. Faire tourner renji en bourrique était son passe-temps, mais l’attirer était bien plus satisfaisant.


あなたを殺したいです

Just blow me up or run me down


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Parce qu'on des gamins   Jeu 30 Juin - 17:05

.PARCE QU’ON EST DES GAMINS. ♡
~nanami & renji


✻✻✻  ☾ Ca remonte déjà à quelques années, depuis ma première rencontre avec Nanami. Il se trouve que j’ai trouvé en elle une partenaire de jeu à la hauteur. Un peu délurée, un peu borderline, mais c’est tout ce que j’aime. Je la regarde se diriger vers les toilettes avant de reporter mon regard sur mon verre. Je rigole à quelques blagues, revenant face à eux. La soirée n’avait rien de spécial en soi. Je pensais que le mec que je venais d’éclater par terre allait au moins avoir la décence de réclamer sa revanche. Au lieu de ça, il décide de se terrer dans un coin hors de ma vue. Je dépose mon verre sur le comptoir, réclame au barman un autre plus corsé. La soirée promet d’être longue. Alors autant se mettre en condition de la supporter. Je n’écoute plus qu’à moitié les commentaires de mes amis pour mieux me concentrer sur la jolie créature qui s’assoit non loin de moi. Nanami fait mine qu’elle ne me voit pas, me tournant presque le dos. C’est amusant, car je sais que ça ne va pas durer longtemps. Pas dans l’état dans lequel elle est actuellement. Si elle était sobre, elle aurait très bien pu m’ignorer toute une soirée. Mais comme elle ne l’est pas …

Mes lèvres s’étirent à sa réplique. Je fais mine de me concentrer par le contenu de mon verre, prenant tout mon temps pour répondre. Je finis par poser mon verre. Me détournant complètement de la table de mes amis, me penchant vers la chaise de Nanami. Tendant le bras, j’attrape le bois de sa chaise et la tire vers moi, pour que nous soyons face à face. Voyons, tu sais bien que ça n’arrivera pas. J’ai toujours un œil sur toi., dis-je en prenant mon plus beau sourire. C’est impossible que quiconque ait l’audace de lever la main sur elle. Aller, ne sois pas mauvaise. De toute façon, il n’y a personne de plus intéressant à part moi, non ? Je suis à peine présomptueux parce qu’à bien y regarder, la plupart sont passablement passable. Et je sais que les hommes présents ici ne sont pas ceux qui intéressent Nanami. Ma main glisse sur sa jambe nue, mes doigts titillant le tissu transparent. Je m’approche un peu plus d’elle, me penchant légèrement pour lui murmurer. Mais après tout, tu es libre de ton choix.

CODES © LITTLE WOLF.



Perfection gets a new name:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Parce qu'on des gamins   Mer 6 Juil - 23:15

Le regard de nana se perd au fur et à mesure qu’elle enchaine les boissons qui font de sa gorge un véritable four. La soirée même ne l’intéresse plus maintenant qu’elle a vu que renji n’était pas loin d’elle. trop délurée pour être accompagnée elle avait simplement prévue de se soûler et de danser seule jusqu’à ce que quelqu’un appelle un de ses colocataires pour la ramener à l’appartement parce qu’elle est trop ivre pour faire quoique ce soit. Seulement, voilà, elle a trouvé quelque chose de mieux à faire au moment où elle a vu que son chouchou était ici : attirer suffisamment son attention pour arriver à le faire décoller de ses amis. Alors la jeune femme se laisse embarquer sur son tabouret face à l’homme qu’elle détaille en silence comme si elle semblait ne pas l’écouter alors qu’elle le saisissait très bien. Elle sourit davantage, frissonnant au contact rapide de ses doigts avant de lui piquer son verre quand il s’approche de son oreille. Elle hoche la tête et le regarde à nouveau après avoir attrapé ses doigts prenant un air doucement enfantin et insolent pour le faire craquer. « - justement. Il n’y a pas plus intéressant que toi, alors reste avec moi dis… » elle le supplie rapidement du regard alors qu’une certaine chaleur commence à monter en elle, comme si nanami voulait rendre le jeu un poil plus piquant entre les deux. « - j’ai certainement quelque chose qui pourrait t’intéresser et que tu ne pourras plus trouver nulle part ailleurs…c’est bien pour cette raison que l’on se retrouve toujours après tout. » elle parlait d’elle bien sûr. Mais elle n’a aucune honte de dire que renji a quelque chose que les autres n’ont pas et n’auront certainement jamais puisque cette osmose-ci, c’est avec lui qu’elle le partage constamment, et en ce moment plus qu’avec n’importe qui. Alors elle prend ses mains et vient les embrasser au début, avant de se mettre à les mordiller, prenant une phalange entre ses lèvres pour lui faire comprendre un message bien trop malsain pour en parler ici à haute voix. Elle le désire maintenant et fera tout pour qu’il succombe et fasse ce premier pas de l’emmener.


あなたを殺したいです

Just blow me up or run me down


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Parce qu'on des gamins   Dim 17 Juil - 19:07

.PARCE QU’ON EST DES GAMINS. ♡
~nanami & renji


✻✻✻ ☾ Nanami est déjà de base une femme assez libérée question sexualité. Mais quand Nanami est complètement saoule, elle est encore plus libérée. Par exemple, c’est comme si elle occultait complètement la présence des autres, que nous nous trouvions dans un lieu public. Je la laisse attraper mes mains, je la laisse jouer avec, le sourire accroché aux lèvres. Elle n’a jamais été patiente ; je ne l’ai jamais été non plus. Je libère une de mes mains, pendant qu’elle est occupée avec l’autre. Je me fous pas mal de la présence de mes potes juste derrière, ils peuvent prendre un cours. Ma main libre écarte doucement ses cuisses pour la laisser avancer un peu plus, vers cette zone chaude et inaccessible. Pour le moment. Mon pouce trace des cercles sur le tissu recouvrant sa partie intime, mes autres doigts glissant dans son short, sous sa cuisse. Je n’ai pas suffisamment de portée pour aller bien loin, mais ce simple contact osé suffit à réveiller mon envie de la prendre maintenant. Je la griffe légèrement avant de retirer mes doigts. De mon autre main, mes doigts humides quittent sa bouche et je l’attrape par la taille pour la faire lever en même temps que moi. Nos deux corps sont collés brièvement l’un à l’autre, au vu de l’espace restreint. Ma main glisse désormais plus librement à nouveau dans son short, caressant sans gêne ses fesses. Il y a un espace V.I.P à l’étage. Je t’y emmène ? Bien sûr, ce n’était pas une vrai question. Je libère ma main, cherche de l’autre quelques billets dans ma poche que je balance sur la table de mes amis avant de leur adresser un clin d’œil. Je tiens Nanami par les hanches, et en passant devant le bar, je commande deux bouteilles de whisky. Pas besoin de verres. Nous grimpons les marches et les deux gorilles s’écartent en me reconnaissant. Je pousse la porte de l’espace V.I.P : un carré avec deux vitres à la place de mur. L’espace est très en hauteur alors il faut lever la tête pour vraiment voir ce qu’il s’y passe. Je pose les deux bouteilles sur la table basse, qui est entourée d’un long canapé moelleux. Je m’y assois sans mal, écartant légèrement les jambes pour laisser Nanami se placer debout devant moi. Je soulève légèrement son haut transparent, commençant à déboutonner son short. J’approche mes lèvres de son nombril, que je lèche avec délice. Son goût m’avait manqué. Quand le short glisse sur ses cuisses, je ne prends pas le temps de l’admirer, je fais glisser mes doigts sous son sous-vêtement pour jouer avec le tissu, frôlant son intimité sans jamais aller plus loin. J’aime frustrer mes partenaires, les faire me supplier. Je viens à malaxer doucement ses fesses, ma langue longeant la surface de son ventre, léchant ses hanches. J’ai envie de brûler les étapes, mais je me force à prendre mon temps.

CODES © LITTLE WOLF.




Perfection gets a new name:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Parce qu'on des gamins   Mar 19 Juil - 12:55

Si nanami ne devrait garder qu’un sens à sa portée, elle choisirait le toucher sans aucune hésitation. Lorsque renji pose des doigts habiles sur elle, la jeune femme en oublie même jusqu’à l’existence des souffrances qu’elle a subi. Alors elle se laisse aller, tentant de calculer les gestes de l’homme quand il s’approche de plus en plus du petit point de plaisir. La minceur de nana fait sa sensibilité et un doigt simplement posé sur sa chaleur la fait devenir aussi défaillante qu’une vierge au bord de son premier orgasme. Alors elle ferme les yeux avant de se faire légèrement secouer quand renji se redresse pour l’emmener ailleurs. La japonaise le fixe de ses grands yeux presque prédateurs et hoche simplement la tête, désireuse simplement de continuer ce que son amant avait entrepris avec plaisir lui semble-t-elle. elle lui offre un sourire, avance en même temps que lui, et regarde la pièce où ils sont enfermés. Elle aurait pu continuer en plein milieu de la boite, mais ça fait un peu mauvais genre, et puis, il y avait la musique, nanami n’aurait pas pu combler le son : quoique. L’étudiante se glisse devant renji, plaçant ses mains autour de son cou comme si elle était prête à l’étrangler au moindre faux pas. elle laisse le garçon la dévêtir de moitié, poussant un grognement quand elle voit qu’il ne finira pas tout de suite mais se fait vite rattraper par le petit pincement de son bas ventre en observant et en ressentant le traitement doux, lent et savoureux offert par cet expert. C’est lorsqu’il empoigne sa chute de rein que nana a envie qu’il lui appartienne un peu plus, le cœur s’emballant pour la première fois qu’elle se retrouve avec lui. Nanami défaille avant de se reprendre légèrement, retirant son haut complètement, ayant omis d’enfiler quoique ce soit en dessous et grimpe, le short ouvert, sur les cuisses musclées de renji. Sur ses lèvres, elle laisse courir ses doigts avant de les remplacer par des lippes colorées et entrouvertes sous la suffocation. Elle n’a pas le temps, ou plutôt, elle n’a pas envie d’attendre une éternité pour redécouvrir son goût délicieusement amer. L’alcool qu’il a ingurgité se ressent sur sa langue qu’elle vient chatouiller de son muscle et ses mains se laissent trainer sur ses épaules, passer sous un tshirt qui était trop présent à son goût. Alors, sauvageonne et sans éducation, elle tire dessus, jusqu’à déchirure mais le soulève brusquement avant accident, jetant le tissu on ne sait où avant de reprendre quelques baisers brûlants maintenant d’impatience de s’aventurer ailleurs que sur des lèvres ou dans un cou. Nanami se recule et le juge un instant du regard avant de lui offrir un sourire malicieux, les doigts ornés de bagues se posant sur l’ouverture de son pantalon, sur qui elle défait la ceinture. Enfant sans patience.


あなたを殺したいです

Just blow me up or run me down


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Parce qu'on des gamins   Ven 29 Juil - 14:46

.PARCE QU’ON EST DES GAMINS. ♡
~nanami & renji


✻✻✻ ☾ Avec elle, je perds toujours le contrôle de la réalité. Je n’ai qu’une envie, c’est de la consumer entièrement. Je grogne quand elle défait son haut qui laissait déjà entrevoir ses formes. Le corps de Nanami est parfait et si j’aime autant nos rapports, c’est parce qu’elle sait utiliser ses courbes. Doucement, chérie. J’ai besoin de ça pour rentrer. Les habitudes sexuelles de Nanami m’excitent toujours, mais quand nous sommes à l’extérieur, il faut toujours que refreine certaines de ses envies, notamment celle de déchirer littéralement mes habits. Je me tiens soudainement plus droit, une fois qu’elle retire mon T-shirt, m’attaquant à la naissance de ses seins. L’une de mes mains compresse sa fesse, puis faire descendre son sous-vêtement. Je la soulève légèrement à l’aide de mon autre bras, enroulé autour de sa taille, pour faire tomber sa culotte sur le sol. Mes lèvres quittent sa poitrine pour l’admirer. Mes yeux brillent sous l’excitation et s’animent d’une certaine fierté. Mes doigts caressent son épaule, où il reste quelques traces de nos précédents ébats. J’ai l’impression de ne pas l’avoir touchée depuis des semaines. Sans ménagement, je tire sur ses cheveux pour avoir accès à sa nuque, que je mordille par endroit. Ma main chatouille sa hanche, remonte sur son ventre pour titiller son téton. Sa peau est aussi chaude que la mienne actuellement et mon entrejambe gonfle à chaque lapement de sa part. Je la bascule finalement en arrière pour l’allonger sur la table basse juste derrière elle. Mes lèvres embrassent enfin les siennes, ma langue cherche la sienne alors que mes doigts effleurent son clitoris. J’écarte l’une de ses jambes et pose l’autre sur mon épaule. Mes doigts entrent avec force en elle, parce que j’aime être un peu brutal, bien que je prenne plus soin de Nanami que n’importe quelle autre fille avec qui j’ai pu baiser. Je mordille son lobe, soufflant de plaisir dans le creux de son oreille, écoutant le moindre de ses bruits. Le rythme de mes doigts accélère. Tu peux crier tout ton saoul ici, honey.

CODES © LITTLE WOLF.




Perfection gets a new name:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Parce qu'on des gamins   Lun 15 Aoû - 12:54

La poitrine de nana se soulève un peu plus à chaque geste de son bourreau. Au début du jeu, elle savait quoi faire pour pouvoir espérer gagner la partie, mais dès que les deux concurrents avançaient plus loin dans la stratégie, elle ne pouvait s’empêcher de perdre tous ses moyens pour sa plus grande déception ou non. allongée sur la table, peinant à garder ses yeux ouverts, la princesse en papier continue cependant d’observer l’homme en pratique, s’immiscer en elle de ses phalanges trempées et puissantes. La jeune femme pousse un léger cri pour marquer le coup, enfonçant une main dans ses propres cheveux arc-en-ciel qu’elle tiraille davantage, les emmêlant sans ménagement au fur et à mesure que renji continue. Une seconde main s’aventure alors vers le cou de l’homme qui semble penser qu’il la domine désormais : c’est fort se tromper. Ses ongles taillés en pointe décident alors de s’enfoncer dans la peau beige de son partenaire pour tenter de le faire se redresser. Son tour était terminé et c’était maintenant à nanami de s’amuser un peu avec ses points sensibles. Elle s’assoit sur la table en affichant un sourire qui laisse perplexe, filant comme une anguille sur le corps de son amant, alors que ses doigts commençaient déjà à défaire le pantalon de renji. Un rire léger sortit de ses lèvres : « - c’est à moi de jouer mh ? » la belle se redresse soudainement sur le bassin de son ainé, s’emparant d’un élastique autour de son poignet pour s’attacher les cheveux, donnant alors un précieux indice sur ce qu’elle allait entreprendre avec impatience. Nana tira le pantalon du garçon sans délicatesse : mot qu’elle n’avait toujours pas appris à connaitre au vue de ses péripéties toutes plus rocambolesques les unes que les autres. Personne ne lui avait déjà parlé doucement, personne ne l’avait touché comme c’était quelqu’un de précieux alors non, nanami ne savait pas comment être attendrissante et ça ne semblait pas dérangé s(es)on partenaire(s). une fois qu’elle s’est assurée que renji soit égal à elle, c’est-à-dire dénudé, la jeune tigresse lui offrit un sourire ainsi qu’un dernier échange moins langoureux cette fois-ci, elle voulait garder un certain suspens mais l’impatience la rattrapa et elle tomba sur les genoux, devant renji, montrant légèrement ses dents avant de venir s’occuper de cette érection qu’elle convoitait tant depuis le début de sa soirée, posant ses lèvres piquantes dessus dans l’espoir de le faire languir et perdre tous ses moyens.


あなたを殺したいです

Just blow me up or run me down


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Parce qu'on des gamins   Jeu 25 Aoû - 12:46

.PARCE QU’ON EST DES GAMINS. ♡
~nanami & renji


✻✻✻ ☾ L’avantage avec cette femme, c’est qu’elle comprend et anticipe le moindre de mes désirs. Ses ongles qui s’enfoncent dans ma chair me font grimacer de plaisir. Je me redresse pour la laisser s’asseoir, nue sur la petite table. Droit devant elle, son visage au niveau de mon entrejambe, je n’ai pas besoin qu’elle me parle pour comprendre ses attentions. Nanami est une femme sans chichis, loin d’être une princesse égoïste, elle m’a toujours donné ce que j’attends d’elle. Et plus je la vois, plus je veux la consumer et la garder pour moi. Le regard des autres hommes gonfle mon orgueil mais je refuse de plus en plus leurs mains sur elle, lorsque je suis là à l’observer. Je pense qu’elle s’en rend compte au fur et à mesure puisqu’elle s’amuse, parfois, à me frustrer, son regard de braise sur moi. Je relève son visage doucement, profitant de la vue en contrebas pour observer la moindre parcelle de peau de son corps. Cette femme est une véritable déesse et je serais fou de ne pas le reconnaitre. Je bande rien qu’en la regardant comme ça. Fais-toi plaisir ma belle. Elle est l’une des rares pour qui je vois ce plaisir glisser sur son visage à ce moment. Je me laisse déshabiller, envoyant d’un coup sec le reste de mes vêtements. J’aime son regard avide posé sur moi à cet instant. Ancien sportif, j’aime à garder la forme et la sculpture de mon corps de cet époque. Les quelques vestiges de mon passé de footballeur entaillent par-ci par-là mon corps, se concentrant sur le genou. La main dans ses cheveux, mes doigts se noient dans les couleurs arc-en-ciel. Je contracte le muscle pour diriger sa tête vers mon entrejambe, mon sexe déjà impatient de ce moment qu’elle s’apprête à m’offrir.

CODES © LITTLE WOLF.




Perfection gets a new name:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Parce qu'on des gamins   Dim 25 Sep - 16:45

Les cheveux de la belle tombaient sur ses épaules, inondant son buste ainsi que les cuisses de son partenaire. Un grognement sulfureux passa les lèvres de la jeune femme qui se redressa à nouveau pour quémander à l’homme en face d’elle de tenir cette tignasse. Elle ne voulait plus attendre. Plus depuis qu’ils s’étaient cherchés tous les deux, ou était-ce depuis plus longtemps ? elle ne savait pas, mais ses sens surdéveloppés à cet instant empêchaient la sirène de réfléchir à quoi que ce fut. Parce que renji était là, et parce que plus elle passait du temps avec lui, plus elle se disait dans un coin de sa tête qu’il était certainement l’homme qu’elle avait attendu toute sa vie. Les cheveux tenus en l’air, les mains sur les cuisses dures comme des rocs du garçon, nanami était prête à se satisfaire elle-même avant de satisfaire son compagnon. Elle esquissa un sourire avant de finalement se lancer, et laisser ses lèvres et son muscle aguicher l’homme de toutes leurs forces. Ses lippes violetées recouvrir la moindre parcelle de peau tendue qu’elle dégusta dans de petits gestes de la tête, mécaniques mais appréciateurs. Nana montrait clairement, par des soupirs brûlants qu’elle adorait ce qu’elle était en train de faire. Sa langue s’invita rapidement au spectacle, glissant sur le bout du garçon qu’elle poussait à elle pour qu’il aille plus loin. renji était aussi délicieux à l’intérieur qu’à l’extérieur, aussi puissant physiquement que mentalement et la japonaise ne semblait jamais se lasser de le voir narcissique et fier comme un lion. Au bout d’une bonne dizaine de minutes, rincée et emplie de désir, d’alcool et de manières, la belle se redressa et s’installa à côté de son hôte, allongeant ses jambes minces autour de lui, le dos calqué contre le coussin de l’accoudoir. Son regard le cherchait et l’enviait, son sourire en disait long aussi, et soudain, elle lâcha la demande la plus étonnante du monde : « - fait ça longuement et passionnément cette fois. » - comme si tu tenais à moi -.


あなたを殺したいです

Just blow me up or run me down


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
“ ”
TOKYO AND ME


MessageSujet: Re: Parce qu'on des gamins   Aujourd'hui à 19:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Parce qu'on des gamins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Camembert président, parce que l'on ne rigole pas avec le plaisir...
» Parce que nous le valons bien... ♥
» micah ✄ « ce n’est pas parce que tu parles que tu es intelligent. » 25.06.11-03H00

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
emojis&cie :: 
n°4: tokyo
 :: shibuya :: shibuya
-
Sauter vers: